Quand Aaralyn braille

Par Isabel Pérez, conseillère pédagogique

Elle est mignonne Aaralyn O’Neill, cette fillette qui a participé à un télécrochet américain. Je lui donnerais presque le bon Dieu sans confession et je ne lui veux que du bien même si quand elle ouvre la bouche, ça surprend. A 6 ans, elle braille du death metal en donnant l’impression de sortir d’une vilaine angine ou de s’être déjà mise au tabac. Le tout sous le regard ébaubi du jury qui décidera de son sort et d’un public médusé. Le père, fier d’avoir engendré le phénomène, fait une brève apparition. Aussi fugace sans doute que sera la carrière de sa fille… à moins qu’elle ne développe le talent de Michael Jackson ou d’Amy Winehouse qui avaient démarré à 6 et 8 ans et dont on connaît l’issue tragique. Alors, quand je vois cette petite que des adolescents grotesques écoutent et regardent en faisant des signes de mains à la symbolique des plus discutables, je souhaite à Aaralyn de retourner jouer à la poupée, sagement, ou pas. Et pour son bien.

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Biceps.ch a fait peau neuve: découvrez son nouveau look en exclusivité!

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?