Santiago a été séduit par la Suisse. Un modèle qu’il voudrait voir s’appliquer au Pérou.

Quel or est-il? Un métal noble et équitable

Fairtrade Des mineurs péruviens sont venus en Suisse à l’occasion du lancement du label Fairtrade pour l’or. Ce qui les a impressionnés? La gentillesse des gens et leur honnêteté. C’est aussi précieux!

Santiago Lucas Ramirez Castro regarde avec curiosité les bijoux exposés au Coop City de la place Bellevue à Zurich. Tous sont confectionnés avec de l’or péruvien issu du commerce équitable. Ce métal précieux a été extrait de la mine Sotrami certifiée Fairtrade. Santiago travaille à la mine voisine de Macdesa, qui est en passe d’être certifiée. Les bijoux lui plaisent, mais s’il les photographie, c’est surtout pour montrer aux mineurs de son village ce que l’on fait ici de l’or qu’ils extraient de la montagne.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

«

C’est impressionnant de voir comment tout fonctionne ici»

Santiago Ramirez Castro, responsable de l’application des normes juridiques à la mine de Macdesa, au Pérou

Sortir de la misère

Santiago n’a pas succombé à la fièvre de l’or. «Pour moi, ce métal représente simplement le moyen qui nous permet de vivre, moi et bien d’autres.» À la mine de Macdesa, il veille au respect des normes prescrites par Fairtrade International ainsi qu’au respect de la législation péruvienne.
Santiago aurait voulu faire des études, mais la situation financière de sa famille l’a obligé à travailler dès son plus jeune âge.
À 26 ans, il décide de tenter sa chance dans les mines. Les débuts ont été difficiles. «Au départ, je ne gagnais même pas assez pour me nourrir. Mais j’ai persévéré et travaillé davantage encore pour pouvoir prendre soin de ma mère et de mon père.» Conscients que l’union fait la force, Santiago et d’autres travailleurs se sont réunis et ont fondé une petite entreprise minière. Mettant en commun le peu d’argent qu’ils possédaient, ils ont acheté des machines. Grâce à la certification Fairtrade attendue, ils espèrent améliorer encore davantage leur situation.
Pour Santiago, Zurich et la Suisse représentent un modèle pouvant s’appliquer au Pérou: «C’est impressionnant de voir comment tout fonctionne ici. Notamment au niveau infrastructures.»

Un avenir en construction

Le travail de Fairtrade Max Havelaar va dans cette direction. Un prix minimum garanti de l’or est fixé. La prime supplémentaire Fairtrade de 2000 dollars américains par kilo sert à la réalisation de projets communautaires, comme des écoles ou des centres médicaux. Les travailleurs investissent en outre l’argent dans l’amélioration des processus d’exploitation.
Fairtrade Max Havelaar constitue une chance pour eux d’offrir une vie meilleure à leurs familles. En achetant des bijoux produits avec de l’or du commerce équitable chez Christ Montres & Bijoux ou Coop City, les clients contribuent à la construction de cet avenir.

La ruée vers l’or

Source Statista 2015

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/207
Toutes les paroles aux actes
Katalin Vereb
Photo:
Davide Caenaro, Eduardo Martino
Publication:
lundi 20.04.2015, 11:00 heure

Retrouvez toutes nos recettes