1 von 5






Quelle hybride!

Entre carburant et électricité L'Audi A3 Sportback E-Tron peut devenir un vrai joujou. Et vous inciter à rechercher des itinéraires inédits pour aller au travail.

Vous roulez comme si vous étiez au volant d’une voiture normale et votre attention se reporte sur l’ordinateur de bord pour consommer le moins possible, optimiser chaque wattheure de recharge de la batterie et le moindre mètre supplémentaire d’autonomie.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Dans un véhicule 100% électrique, c’est ce qui arrive quand la batterie est déchargée. Les voitures hybrides plug-in, catégorie de l’Audi A3 Sportback E-Tron, sont en revanche capables de parcourir quelques centaines de kilomètres supplémentaires grâce à leur moteur à essence. Pas aussi silencieusement qu’à l’électricité, mais sans cette angoisse de rester en rade sur le côté de la route!

Rouler uniquement à l’électricité

Si vous avez moins de 50 km (en théorie) ou de 40 km (en pratique) à parcourir pour vous rendre au travail, vous pouvez  rouler toute la semaine sans consommer une seule goutte d’essence. En rechargeant la batterie sur une prise électrique, au bureau et chez vous le soir. Le carburant se consomme au compte-gouttes. Les deux motorisations coordonnent leur action automatiquement, la seule intervention humaine consistant à opter pour l’un des divers modes de conduite proposés. Vous pouvez choisir de rouler uniquement à l’électricité. Ou économiser la batterie en vue d’une utilisation urbaine ultérieure. Ou la recharger au moyen du moteur à essence, ce qui est toutefois absurde d’un point de vue énergétique.
Abstraction faite de ces réglages, l’A3 E-Tron se conduit comme n’importe quelle compacte. Le surpoids de la batterie est certes perceptible malgré la puissance combinée de 204 ch, mais sa position, très basse à l’arrière, a pour effet de surbaisser le centre de gravité et confère à l’A3 E-Tron un comportement presque sportif. C’est à la descente qu’on s’amuse le plus. Quelle jouissance de voir la batterie se recharger kilomètre après kilomètre! Pour se décharger encore plus vite à la côte suivante.

Équipement de haute qualité

L’Audi plug-in est identique aux autres A3 en ce qui concerne l’habitabilité et la qualité de finition. Seul son coffre, d’une capacité de 280 litres, perd 100 litres. Deux niveaux de finition sont livrables. Pour que les 5500 fr. de supplément par rapport à une A3 essence de 180 ch ne soient pas trop pénalisants, le constructeur a inclus quelques équipements normalement optionnels. Une appli de smartphone permet même de gérer la recharge de la batterie et de climatiser l’habitacle à distance. En revanche, le GPS qui localise la station de recharge la plus proche est facturé 3190 fr. en sus.
Après quelques jours, vous découvrez  qu’on peut effectuer plein de trajets quotidiens à l’électricité uniquement.

Audi A3 Sportback e-Tron

L'attraction

Moteur et transmission
Quatre cylindres turbo essence, 1,4 litre, 110 kW/150 ch et moteur électrique, 75 kW/102 ch, puissance combinée 150 kW/204 ch, boîte 6 vitesses à double embrayage, traction avant

Consommation et CO2
Électricité 12,4 kWh/100 km (~1,4 l/100 km), essence 1,6 l/100 km, CO2 37 g/km, étiquette-énergie A

Prix
dès 45 450 francs

**** Habitabilité
**** Confort
*** Coût/utilité

L’A3 Sportback e-tron est le premier véhicule compact premium équipé de la technologie hybride rechargeable Audi. Grâce à la combinaison entre moteur électrique et moteur à combustion, l’Audi A3 Sportback e-tron dispose d’une polyvalence illimitée au quotidien. Le modèle hybride accélère par exemplede 0 à 100 km/h en 7,6 s seulement, il affiche une consommation de 1,7 l/100 km, 39 g de CO2/km et une autonomie de 940 km – en mode tout électrique, son rayon d’action atteint 50 km.

Réponses sur la mobilité de demain

«Telle voiture, tel maître!»

Anne Carrard, comédienne-animatrice

Anne Carrard, comédienne-animatrice
Anne Carrard, comédienne-animatrice

En me basant sur l’expression «tel maître, tel chien», je me suis amusée, depuis quelques semaines, à observer si, comme les chiens, nous ressemblions à nos voitures. Eh bien oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons parfois la tête de nos carrosseries. Par exemple, les cheveux foncés optent souvent pour des voitures foncées, les cheveux clairs pour des tons gris ou blancs. Des voitures rouges sortent majoritairement des personnes âgées en chemises à manches courtes. D’une voiture «tunée», un homme en t-shirt–casquette au logo criard. Les décapotables s’accordent avec les jeunes femmes cheveux au vent.
Les marques de luxe sont pour les «bijoutées» bien coiffées, ou les hommes en costard et les voitures déglinguées cohabitent parfaitement avec les bobos artistes peu pressés. Des clichés? Oui je vous l’accorde, mais vérifiez vous-même et vous serez surpris. D’ailleurs la vôtre de voiture, ne vous ressemblerait-elle pas un peu quand même?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Andreas faust

Photo: Richard Meinert

Publication:
lundi 07.09.2015, 14:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?