Sylvain Agassis 
(42 ans) dans une serre en tunnel de 1200 m2 qui abrite des salades multifeuilles 
vertes et rouges.

Quelques feuilles 
sur les salades

Les salades coupées, lavées, emballées, prêtes à l’emploi ont de plus en 
plus la cote auprès des consommateurs pressés. Visite chez un producteur, 
fournisseur de Coop, à Essert-sous-Champvent, dans le Nord vaudois.

Sur une façade de la société Sylvain & CO, à Essert-sous-Champ-vent (VD), s’affichent, en grosses lettres blanches sur fond violet, des prénoms. Ce sont ceux des collaborateurs qui travaillent pour cette entreprise maraîchère située à quelques encablures au-dessus d’Yverdon-les-Bains. Une extravagance du patron? Plutôt un signe de fidélité. «Nous avons la chance de pouvoir compter sur 160 collaborateurs motivés et fidèles. En moyenne, ils travaillent depuis près de dix ans chez nous», souligne Sylvain Agassis (42 ans). Il a repris les rênes de l’entreprise familiale à 26 ans.

Sylvain & CO est une PME spécialisée dans la quatrième gamme, c’est-à-dire les fruits, légumes et salades coupés, lavés, emballés et prêts à l’emploi (ndlr: première gamme: en vrac; deuxième gamme: conserves; troisième gamme: surgelés; quatrième gamme: prêts à l’emploi; cinquième gamme: pré-cuisinés). «Ces produits ont l’avantage de faciliter l’accès à la consommation de salades et de légumes pour ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie de cuisiner. De plus, ils permettent de proposer des mélanges en sachet que les consommateurs ne feraient pas eux-mêmes», résume Sylvain Agassis.

Dans la salle de parage, Divna coupe 
à la main 
une salade iceberg qui sera ensuite acheminée vers un bac de lavage.

Représentant la troisième génération, ce dernier prend la direction de l’entreprise d’Essert-sous-Champvent en 1999, lui donnant une nouvelle impulsion. Sa démarche vise à concrétiser l’harmonie entre les besoins et les habitudes alimentaires d’aujourd’hui et le respect de la nature et des hommes. En 2008, il fait prendre au domaine agricole le virage du bio. Après deux ans de reconversion, le domaine reçoit le label bio Bourgeon, puis le label Demeter relevant de la biodynamie en 2011.
Situé à proximité de l’usine, le domaine agricole fournit 30% du volume total des salades travaillées en mode bio chez Sylvain & CO. Les 70% restants proviennent de fournisseurs partageant les mêmes valeurs que l’entreprise d’Essert-sous-Champ-vent. On y produit sur 7,5 hectares en pleine terre et 5,6 hectares de serres, salades, jeunes pousses et rampon (doucette) 100% bio.
L’entreprise a même investi l’année dernière plus de 2 millions de francs dans des serres basées sur une technologie de pointe et destinées à la culture des jeunes pousses et des rampons bio, les grandes spécialités de la maison.
Une fois récoltées à la main – ou à la machine pour les jeunes pousses –, les salades sont acheminées vers l’usine où sont travaillés produits bio et conventionnels. Dans la salle d’arrivage, elles subissent un premier contrôle de qualité. «On examine la qualité du produit d’abord visuellement puis au niveau de la température. Celle-ci ne doit pas être trop élevée», indique le patron. En plus de ce premier contrôle intra-muros, des échantillons sont envoyés à deux laboratoires indépendants qui procèdent à des analyses phytosanitaires cinq fois par année et microbiologiques une fois par semaine.
Les salades et les jeunes pousses déclarées conformes passent du stockage à la salle de parage, où la température ne dépasse pas 8° C. Sur les lignes de production, des ouvrières coupent à la main les troncs et enlèvent les mauvaises feuilles avec une rapidité déconcertante.

Les salades sont alors déposées sur un tapis roulant qui les achemine vers un premier bac de lavage. Là, un détecteur optique repère les corps étrangers et un piège à insectes élimine ces hôtes indésirables. La verdure passe ensuite dans la salle dite blanche où les règles d’hygiène sont hyperstrictes. Elle y sera lavée une nouvelle fois, essorée grâce à un système moderne alternant l’air chaud et l’air froid. Puis, les salades seront coupées finement, éventuellement mélangées, pesées et conditionnées en sachets ou en barquettes.Mais avant d’être chargés dans des camions réfrigérés pour être livrés notamment dans les centrales de distribution Coop, les produits passent encore au détecteur de métaux. Si un objet métallique est repéré, l’emballage et son contenu seront immédiatement écartés de la marchandise à livrer.
De la récolte jusqu’au moment où vous trouverez votre salade sur les étals des magasins Coop, il s’est passé à peine deux jours. Bon appétit!

Les salades dans tous leurs états

Par catégories

  • rampon (doucette)
  • jeunes pousses de batavia verte, de batavia rouge, de mizuna, de choho (ces quatre sortes sous forme de mélanges) et d’épinards
  • chicorées: scarole, trévise, pain de sucre, frisée
  • laitues: pommée, feuilles de chêne, batavia, multifeuille verte, multifeuille rouge, iceberg

Bouquet de salades Nova bio Coop Naturaplan Betty Bossi

Pousses d’épinards Betty Bossi


Salade de crudités 
Jamadu

Doucette bio Coop Naturaplan Betty Bossi

Salade fermière Betty Bossi

Sylvain & CO: en chiffres

Sylvain & CO, ce sont:

  • trois générations qui se sont succédé à la tête de l’entreprise depuis 1946.
  • 160 collaborateurs.
  • plus de 41 millions de chiffre d’affaires en 2013, dont 70% réalisés en grande distribution.
  • 5,6 hectares de serres et 7,5 hectares de cultures en pleine terre.
  • 1300 articles référencés.
  • 42 variétés d’articles bio labellisés Bourgeon et 117 conventionnels traités dans l’usine.
  • 5200 kg de salades, 2500 kg de jeunes pousses, 2600 kg de légumes et 1600 kg de fruits gérés quotidiennement.
  • 1300 palettes qui sortent chaque jour de l’entreprise.
  • 30% du bio transformé en usine provient du domaine agricole bio de l’entreprise.

Engagement reconnu 

L’engagement de Sylvain & CO en faveur du respect de l’homme et de l’environnement a été reconnu par des certifications (Bio Bourgeon et Demeter) et des prix. Le Domaine Bio Sylvain & CO a reçu le Prix suisse de l’éthique en 2013, décerné par la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud. Cette distinction récompense les entreprises engagées dans les domaines de la responsabilité sociale et du développement durable. En 2012, Sylvain & CO avait déjà obtenu le Prix de l’entreprise suisse romande du Swiss Venture Club.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Jean Pinesi

Rédacteur

.

Photo:
Charly Rappo / Arkive.ch
Publication:
lundi 28.04.2014, 00:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?