Qui a inventé les pâtes?

Une question de Luigi (12 ans).

Un mot italien

Dans bien des pays, on emploie le mot italien «pasta» pour désigner les pâtes alimentaires. Toutefois, on sait aujourd’hui que les pâtes existaient aussi ailleurs qu’en Italie dès l’Antiquité.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Les Chinois

Il y a quelques années, des chercheurs ont découvert en Chine un pot de nouilles datant d’il y a 4000 ans. Elles mesuraient 50 cm de long et ressemblaient à des spaghettis mais étaient faites de millet et non de blé.

Les Grecs

Dans les tombes étrusques, on a trouvé des illustrations d’outils servant à la fabrication de nouilles. Les Grecs mangeaient donc déjà des nouilles dans l’Antiquité: ils appelaient «paste» un plat à base d’orge semblable à du gruau et «laganon» une feuille de pâte découpée en fines lanières pour former des nouilles.

Les Arabes

Les nouilles existaient aussi chez les Indiens et les Arabes. Le mot «spaghetti» vient d’ailleurs de l’arabe et signifie fil ou ficelle. Les Arabes furent les premiers à avoir l’idée de pendre les nouilles sur des cordes à linge pour les faire sécher et ainsi pouvoir les conserver plus longtemps.

Les Italiens

Dans la Rome antique, on connaissait les pâtes sous le nom de «laganum», ce qui a donné aujourd’hui «laganelle» (que l’on appelle «tagliatelle» en français).
La technique de séchage des nouilles fut introduite en Europe au moment de la conquête de la Sicile par les Arabes. Le climat régulier de la région de Naples se prêtait bien à ce procédé. Une fois séchées, les nouilles pouvaient alors être transportées. C’est ainsi que commença leur diffusion à travers toute l’Europe.

Authenticité

Nombre de villes se spécialisèrent dans la production de pâtes, ce qui mena les fabricants génois à décréter, en 1547, que les pâtes «véritables» devaient être faites à partir de semoule de blé dur, de sel de cuisine et d’eau. Les nouilles obtinrent ainsi leurs lettres de noblesse. Cette règle d’authenticité est d’ailleurs toujours valable à l’heure actuelle pour la «pasta secca», c’est-à-dire les pâtes sèches. Les œufs sont en outre un ingrédient supplémentaire indispensable pour la «pasta fresca» – les pâtes fraîches.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Petra Mürschel-Evans

Illustrations: Sibylle Heusser et Marcus Moser/www.atelier-oculus.ch

Publication:
lundi 03.08.2015, 11:15 heure







Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?