Le quinoa pourrait être une solution pour les régions arides.

Quinoa: superaliment

Honoré cette année par l’ONU, il pourrait, quelques siècles après la pomme de terre, conquérir la planète entière.

Le quinoa est une plante découverte dans les pays industrialisés il y a une quarantaine d’années seulement. Sans gluten, riche en fer, en oméga 3 et en protéines, c’est un aliment très digeste.
Selon les Nations Unies,  qui ont proclamé 2013 Année internationale du quinoa, cette petite graine au goût de noisette est «le seul aliment végétal qui renferme à la fois tous les acides aminés essentiels, ainsi que des oligo-éléments et des vitamines». Elle pousse facilement, résiste à des climats extrêmes (températures entre – 8 et 38° C, sécheresse) et serait capable de remédier à la sous-nutrition entre la mer et 4000 mètres d’altitude. Une étude récente de la FAO suggère de développer la production du quinoa dans des régions arides telles que l’Himalaya, le nord de l’Inde et le Yémen.
Originaire des hauts plateaux andins, cette plante était un aliment de base des civilisations précolombiennes qui la qualifiaient de «mère de toutes les graines». Aujourd’hui encore, elle est surtout cultivée par des petits paysans, boliviens en tête.

Marie-Thérèse Page Pinto

Rédactrice

Photo:
Ferdinando Godenzi, Beatrice Thommen-Stöckli
Styling:
Marianne Ettlin
Publication:
lundi 05.08.2013, 00:00 heure