Face aux erreurs des enfants, les adultes reformuleront correctement.

Réagir face aux erreurs de langage

Apprentissage du langage Spécialiste du développement du langage et de ses troubles chez les enfants, Geneviève de Weck décrypte les erreurs des enfants. Elle évoque l’attitude à avoir en tant qu’adulte.

Une espèce de chaîne sonore continue. Voilà ce que perçoit au début l’enfant quand il entend parler autour de lui. En apprenant à s’exprimer, il lui faudra s’approprier ce flux de sons. Comprendre que s’il a construit des igloos, un «zigloo» n’existe pas ainsi dans le langage standard. «L’enfant ne fait pas des «fautes» – le mot est moralisateur –, mais des «erreurs», étant donné qu’il n’a pas encore assimilé tout le système», expose Geneviève de Weck, professeure de logopédie à l’Université de Neuchâtel.
«Il déforme les mots. Certains sons ne sont pas acquis avant l’âge de 4 ou 5 ans, car l’enfant n’a pas encore la capacité de les produire. Le «che» et le «je» sont les derniers sons maîtrisés. L’enfant doit aussi intégrer tous les enchaînements. En tant qu’adulte, on voit qu’on chute sur certains – tel «les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches». L’enfant a tendance à les simplifier. Il escamote aussi la fin de certains mots. Ces deux derniers types d’erreurs se retrouvent dans l’acquisition de beaucoup de langues.»

Comment intervenir

Logique, l’enfant cherchera également à généraliser, quant à la grammaire. Sur le modèle de «vendu, rendu», il aura «prendu un livre». «C’est là où on voit tout le travail où il essaie de construire les règles du système. Il n’apprend pas comme un écho.»
En tant qu’adulte, quelle attitude avoir face à ces erreurs? «Chez les petits, il ne faut pas les corriger, en tout cas pas explicitement, et pas en les reprenant, «ça ne se dit pas comme cela». Les adultes vont plutôt reformuler. Vers 3 ou 4 ans, l’enfant évoluera tout seul. Un «chien» peut dans un premier temps signifier autant un chien qu’un chat ou un autre animal. Petit à petit, l’extension du mot correspondra à celle de l’adulte. Les erreurs font partie de l’apprentissage. Il faut veiller à ne pas être trop normatif avec les enfants.
»Les adultes commettent beaucoup de fautes quand ils parlent: si j’aurais est quasiment attesté, même si, dans la langue standard, c’est une erreur. Être trop directif n’a jamais été très bon pour l’acquisition du langage. Mieux vaut laisser les enfants s’exprimer et reformuler ensuite.»
À chaque stade du développement langagier ses erreurs. Avec quelle marge? «On peut s’inquiéter, quand un enfant, à 2 ans et demi, ne parle pas du tout. Ou quand, à 1 an, il n’a jamais fait de vocalises. Il n’y pas d’âge où on s’inquiète ou pas. Il s’agit de considérer l’ensemble du développement de l’enfant afin de comprendre le contexte dans lequel apparaissent les erreurs de l’enfant. Je suis très réticente à évoquer des âges. Le meilleur conseil à donner aux parents: s’ils ont du souci, il faut qu’ils posent leur question à un spécialiste. Les parents peuvent établir des comparaisons, or, il existe de grandes différences entre les enfants. À 3 ans, certains prononceront les sons parfaitement, d’autres feront encore énormément d’erreurs.»

Interagir avec l’enfant

Il est toutefois une attitude à adopter uniformément: «Il est important que les parents ou autres adultes parlent et s’adressent directement à l’enfant. Ainsi, on s’arrête pour s’assurer qu’ils comprennent bien. Face à la télévision, l’enfant est complètement passif.»

.

Console éducative Mobigo (4 à 10 ans), 79 fr. 95 chez Coop City et certains grands supermarchés.


.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Ariane Pellaton

Rédactrice

Photo:
Alamy, SP
Publication:
lundi 20.10.2014, 16:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?