Réalité amère de pêcheurs en eaux douces

Crevettes En Inde, ces crustacés sont capturés dans un lac par des pêcheurs très pauvres. Le projet Coop de crevettes indiennes constitue donc aussi un engagement social important.

Un haut plateau fertile au sud de la ville de Pune, sur la côte ouest de l’Inde: c’est ici que vit Jalindar Mali. Cet homme de 42 ans est l’un des milliers de pêcheurs qui habitent au bord du lac de barrage de Visapur. Une modeste hutte de torchis couverte d’un toit de chaume et abritant un foyer sert de logis à sa famille. Jalindar et sa femme Meena (32 ans) ne possèdent rien d’autre. Le terrain sur lequel ils ont eux-mêmes bâti leur hutte appartient d’ailleurs à l’État.

«

Sans les crevettes, nous aurions juste assez pour manger»

Jalindar Mali, pêcheur de crevettes

Durant la haute saison, qui va d’octobre à juin, Jalindar Mali pêche principalement des crevettes d’eau douce. Elles sont disponibles dans la gamme Fine Food sous l’appellation «Freshwater Shrimps».
Comme tous les pêcheurs du village de Nimbavi, sur la rive du lac Visapur, Jalindar Mali appartient à la caste des Adivasi, la plus basse de l’échelle sociale.
Sur les bords du lac, ils sont tolérés et ont le droit d’y pêcher crevettes et poisson. Leur revenu est maigre. Au printemps, au moment de pêcher des grosses crevettes, Jalindar gagne près de 100 dollars par mois. En dehors de la saison de pêche, lui et sa femme louent leurs services comme auxiliaires agricoles. Salaire: 1,5 dollar par jour. «Sans les crevettes, nous aurions juste assez pour  manger», dit le pêcheur.
Le projet de Coop de commercialiser des crevettes indiennes a été lancé par l’acheteur Gerhard Zurlutter il y a plusieurs années. Coop achète les crevettes indiennes à un prix équitable. Une bonne marchandise rapportant un meilleur prix, les pêcheurs sont sensibilisés à la qualité des produits.
Coop leur remet directement 20% du prix d’achat à titre de don et d’aide à l’investissement. Cet argent sert entre autres à construire un élevage de larves. Les pêcheurs peuvent ainsi remettre à l’eau une quantité suffisante de larves de crevettes pour assurer de bonnes prises futures.

Quel nom leur donner? Gambas, shrimps, crevettes

Un mets délicat et raffiné

Crevettes, crevettes géantes, gambas: autant de termes pour désigner le même crustacé.
La crevette a un corps allongé plus ou moins cylindrique et légèrement plat sur les côtés. Elle est recouverte d’une fine carapace et dotée de longues antennes. Très appréciées en cuisine, elles sont produites en élevage ou pêchées en gros.
Les crevettes les plus couramment consommées mesurent jusqu’à 10 cm. Dans le commerce, on les trouve parfois sous la dénomination anglaise de «shrimps» ou, pour les grands spécimens, de «prawns». La crevette nordique provient des régions septentrionales du Pacifique et de l’Atlantique. Chez Coop, les crevettes géantes sont issues d’élevages extensifs ou biologiques du Vietnam, de l’Équateur ou du Bangladesh.

Consommation de poisson et de fruits de mer  en Suisse depuis 1996

Source Proviande