La fabrique de casseroles Xinxing Axa Stainless Steel s’est déjà améliorée sur plusieurs points en matière de protection de l’environnement.

Ressources: améliorer leur gestion

Développement durable La protection de l’environnement ne fait pas partout l’objet de la même attention qu’en Suisse. Raison pour laquelle Coop veut créer une nouvelle norme.

La démarche conquérante et le regard alerte, Michael Liang arpente la fabrique de casseroles Xinxing Axa Stainless Steel à Guangdong, au sud de la Chine. Il examine chaque machine avec l’œil de l’expert. Pourtant, l’homme âgé de 55 ans n’envisage pas d’acheter l’usine. Son but est de la faire progresser en améliorant notamment sa performance environnementale. 

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Il faut définir les besoins en eau et en électricité

chargé d’aider le producteur de casseroles à réduire les risques pour l’environnement. «Toute entreprise de production utilise des ressources et affecte ainsi l’environnement, c’est inévitable», rappelle Anna Vetsch (30 ans), cheffe de projet Développement durable chez Coop. Ce qui est important, c’est de connaître la quantité de ressources absorbée par le processus de production et de savoir si cela peut être amélioré. «Dans la plupart des cas, c’est possible», assure-t-elle. 
Depuis plusieurs années, Coop participe donc au développement d’une norme environnementale internationale. Elle existe aujourd’hui sous le nom de Business Environmental Performance Initiative, BEPI. 
Cette norme établit que les besoins en eau et en électricité doivent être définis avec exactitude en fonction de l’entreprise et réduits au minimum. De plus, il faut diminuer la pollution atmosphérique ou les pertes de matériaux. Ou les deux à la fois. «Nous voulons collaborer avec nos producteurs pour améliorer leur management environnemental dans sa globalité», souligne Anna Vetsch. Objectif: que le BEPI devienne une norme environnementale reconnue dans le monde entier. Coop effectue actuellement des tests en Chine auprès de ses fournisseurs pour vérifier l’application de cette règle. Quatre producteurs de Coop participent à cet essai, dont Xinxing Axa Stainless Steel. L’entreprise a déjà pu s’améliorer sur plusieurs points. «Nous construisons un système de traitement des eaux usées», déclare le responsable de la qualité Su Rong Qiang (33 ans). Par ailleurs, l’entreprise a adopté un éclairage LED et remplace petit à petit ses chauffages diesel par des installations au gaz naturel.

Diminution des coûts de production

Les exigences des clients, comme les projets de lois en matière d’environnement, deviennent de plus en plus stricts. «Les entrepreneurs doivent saisir toutes les possibilités d’économiser des ressources, afin de diminuer les coûts de production et d’augmenter leur efficience. Il n’y a pas d’autre voie», estime le consultant en environnement.

Bientôt l’Inde et le Vietnam

Si la norme BEPI fonctionne comme espéré, Coop prévoit de l’introduire dans d’autres pays. Par exemple en Inde et au Vietnam. «Nous voulons surtout que les producteurs avec lesquels nous travaillons depuis longtemps et avons de bonnes relations puissent participer au projet», conclut Anna Vetsch.

Les partenaires commerciaux principaux de la Suisse en 2014

Source: Administration fédérale des douanes (AFD)

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/43
Toutes les paroles aux actes

Texte: Peter Freund

Photos: SP

Publication:
lundi 10.08.2015, 14:20 heure

Retrouvez toutes nos recettes