Rothorn ou Weisshorn?

Skier au printemps: ça fait rêver. Alors qu’il y a encore de la neige sur les montagnes, le soleil invite à se prélasser au grand air. En cette saison aussi, skier est un plaisir – en particulier sur les pistes d’Arosa.

Depuis janvier 2014, Arosa n’est plus «seulement» Arosa: grâce à sa liaison avec la station de Lenzerheide mise en place l’année dernière, même les skieurs les plus insatiables trouvent leur bonheur et deux fois plus de plaisir sur les pistes de deux stations différentes. Un peu plus convivial – grâce à des pistes faciles – à Arosa et un peu plus exigeant du côté de Lenzerheide: voici comment se présente aujourd’hui ce gigantesque domaine skiable.

Les hôtels

Nouveau téléphérique

Glisser sur la piste par des températures printanières n’est pas la seule expérience inoubliable dans la région; la traversée d’Arosa à Lenzerheide est à elle seule époustouflante. Partant du Hörnli à Arosa, à 2511 m, le téléphérique Urdenbahn rejoint le Urdenfürggli qui culmine à 2546 m.
Doté de deux remontées mécaniques, le Hörnli, autrefois quelque peu éloigné du domaine skiable d’Arosa, en constitue aujourd’hui le coeur grâce au nouveau téléphérique.
Pour les skieurs, la fusion des stations d’Arosa et de Lenzerheide est synonyme de plaisir décuplé. Le Urdenbahn réunit en effet les 155 km de Lenzerheide et les 70 km d’Arosa pour former un domaine skiable de 225 km de pistes offrant trois côtés ensoleillés.
Arosa devient ainsi l’une des plus grandes stations de sports d’hiver de Suisse.
Au printemps, on organise son programme en fonction du soleil: si des nuages se forment dans le ciel de Lenzerheide, il suffit de passer du côté d’Arosa – et vice versa. Il est aussi possible de déguster une planchette des Grisons dans la célèbre Tschuggenhütte d’Arosa avant d’aller prendre le café à Lenzerheide. On a l’embarras du choix entre le Rothorn de Lenzerheide et le Weisshorn d’Arosa. Culminant à 2865 m, le Rothorn est passé officiellement devant le Weisshorn au classement d’altitude du nouveau domaine skiable. Le sommet du Weisshorn conserve cependant un avantage sur son grand frère: son restaurant «360°», ouvert en 2012.

Restaurant singulier

Dessiné par l’architecte Tilla Theus, le 360° présente de superbes finesses architecturales, un intérieur moderne et une fenêtre panoramique à 360 degrés. Le bâtiment a été récompensé par le prix d’architecture ISR en 2013. Ce restaurant particulier attire les visiteurs avec ses douceurs préparées dans la boulangerie de l’établissement (par exemple les millefeuilles faits maison) par le couple Gadient, tout cela à 2653 m, avec une vue magnifique évidemment.