1 von 6


Zoe Kazan (29 ans): «J’ai toujours eu un appétit insatiable de raconter des histoires.»





Et l’écrivain créa la femme

Fable sur l’amour idéal, «Elle s’appelle Ruby» est une comédie romantique qui sort des sentiers battus. Rencontre avec son auteur, la scénariste et comédienne Zoe Kazan.

Si l’homme pouvait inventer la femme de ses rêves, serait-il pour autant heureux avec elle? C’est la question soulevée par Elle s’appelle Ruby, une ingénieuse comédie romantique écrite et interprétée par la pétillante Zoe Kazan.
Un écrivain en panne d’inspiration retrouve ses moyens en tombant amoureux de Ruby, l’héroïne de son nouveau livre. Mais lorsque cette fille idéale apparaît comme par magie dans sa vie, les choses se compliquent.

«Un des messages du film, c’est qu’on ne peut pas contrôler l’autre. Essayer de faire rentrer quelqu’un dans la case de notre idéal féminin ou masculin est un exercice futile», relève la jeune scénariste et comédienne américaine.
Le héros de l’histoire ne se prive pas de modeler sa création à sa guise, faisant de Ruby un as des fourneaux et une experte en langues étrangères.

D’après Zoe Kazan, les femmes sont tout aussi sujettes à vouloir manipuler leurs partenaires que les hommes. «Les magazines féminins sont remplis d’articles intitulés «Comment changer votre mec», mais aussi «Comment garder votre homme» ou «Comment satisfaire votre partenaire au lit». Mais le changement doit arriver de façon naturelle, pas pour faire plaisir à l’autre.» Fable sur l’amour idéal et le processus créatif, Elle s’appelle Ruby est inspiré par le mythe de Pygmalion, sculpteur qui tomba amoureux d’une de ses statues.

«J’ai toujours eu un appétit insatiable de raconter des histoires. J’ai des photos et des vidéos qui prouvent qu’à 2 ans, je soûlais déjà mes parents!» plaisante Zoe Kazan. Il faut dire que la star de 29 ans a de qui tenir puisqu’elle est fille de scénaristes et surtout la petite-fille d’Elia Kazan, légendaire metteur en scène de Un tramway nommé Désir et de A l’est d’Eden. «Je suis fière de ma famille et je pense que c’est un grand avantage d’avoir été élevée dans un milieu créatif et foisonnant de culture, mais je n’ai pas l’impression d’avoir quelque chose à prouver», précise-t-elle.

La Californienne n’a pas froid aux yeux puisque dans le film elle a choisi de donner la réplique à son petit ami de longue date, l’acteur Paul Dano. «Etre sa partenaire à l’écran a mis une certaine pression sur notre couple pendant le tournage, mais le jeu en valait la chandelle», conclut-elle.

Gagnez des billets sur www.cooperation-online.ch/concours

Site Internet du film

Mythe de Pygmalion: joyeusement absurde

Calvin (Paul Dano) est un écrivain en proie à l’angoisse de la page blanche. Dix ans après un premier roman à succès, il peine à écrire son deuxième livre. Calvin retrouve l’inspiration lorsqu’il imagine la fille de ses rêves, la pétillante Ruby (Zoe Kazan).

Alors qu’il commence à tomber amoureux de sa création, le romancier voit son univers bouleversé lorsque Ruby apparaît comme par magie dans sa vie, amoureuse de lui et exactement comme il l’a imaginée. Variation sur le mythe de Pygmalion, «Elle s’appelle Ruby» est une comédie romantique inventive et joyeusement absurde.

«Elle s’appelle Ruby», dans les salles romandes le 3 octobre.

Gagnez des billets sur www.cooperation-online.ch/concours

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
lundi 01.10.2012, 10:56 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?