Amy Webster, adepte de l’alimentation crue, concocte une «salade folle» mêlant le salé au sucré.

Salades estivales: des bocaux au boulot

Casse-croûte Très en vogue, la cuisine maison transportée au travail dans des bocaux hermétiques se révèle fraîche et rapide. Comme on réutilise les bocaux à volonté, elle est aussi écologique.

Concombres, poivrons, tomates, avocats, oignons nouveaux, lime, mangue ou coriandre. La table est couverte de légumes, de fruits et d’herbettes multicolores. Chez elle, à Morges (VD), Amy Webster commence à les couper pour en faire une salade en bocal. Cette mère de trois enfants, qui prône l’alimentation crue, vient de rentrer de Californie, berceau de la nourriture saine, où elle s’est enquise des dernières modes en la matière. «On y trouve beaucoup de bars à jus ou de restaurants qui ne servent que des légumes. Et les fermiers viennent en ville proposer leurs produits», s’enthousiasme celle qui rappelle que l’on mange aussi avec les yeux. Et que les jeux de couleurs qu’offrent les fruits et les légumes se révèlent extraordinaires.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Pourquoi préparer une salade dans un bocal hermétique? «Parce que c’est joli, pratique, écologique et que la fraîcheur est garantie.» Amy Webster, de parents américains et établie en Suisse depuis 1984, précise que la cuisine en bocaux est tendance de manière générale aux États-Unis: «J’ai des amies qui préparent quatre ou cinq bocaux le dimanche soir pour les repas de la semaine. On peut tout y mettre, pas seulement de la salade. Et réchauffer le contenu au besoin.»

«

Les salades en bocaux sont jolies et on mange aussi avec les yeux»

Amy Webster (55 ans), cheffe de l’entreprise Simplement Cru

Sauce en bas, graines en haut

La Morgienne élabore une «salade folle» de son invention pour les lecteurs de Coopération, mêlant le salé au sucré. Elle a achevé de couper avec adresse les ingrédients et des senteurs merveilleuses envahissent sa cuisine lumineuse.
Elle ne mesure ni ne pèse quoi que ce soit, mais opte pour des quantités à l’œil, en fonction de la taille du bocal choisi. «Je mets toujours la sauce au fond, puis j’ajoute des couches, avec les ingrédients les plus durs et les plus lourds d’abord et les plus légers en haut», indique Amy Webster, qui évite en procédant ainsi de flétrir des légumes dans la sauce. Sa vinaigrette se compose d’huile d’olive, de vinaigre de cidre, de jus de lime et d’orange, de sel ainsi que de poivre. Elle y ajoute de la coriandre et des oignons nouveaux, avec les tiges. Place à l’empilement de dés, en démarrant par du concombre, du poivron, de la mangue puis de la tomate. Suivent avocat, jeunes pousses de salade, germes d’alfalfa et de roquette et enfin mélange de graines. La dynamique quinquagénaire tasse sa salade, afin d’optimiser sa conservation, en l’occurrence d’une journée au plus pour bénéficier de tout le croquant possible.
Il lui a fallu moins d’un quart d’heure pour réaliser cette salade: «Je passe très peu de temps en cuisine. J’ai appris à préparer des repas rapidement, qui possèdent tous les nutriments dont j’ai besoin.» Cette ex-consultante en relations publiques s’est réorientée professionnellement il y a dix ans, après être revenue métamorphosée d’un voyage mêlant alimentation crue, yoga et marche. «J’étais à la limite du burn-out et en sept jours, j’ai regagné de l’énergie, perdu du poids et me suis sentie rajeunie. Depuis, je me passionne pour l’alimentation saine et en ai fait mon métier, via le site simplementcru.ch. Je donne des cours et des conférences.»
Place à la dégustation. Plutôt que d’y aller couche par couche à la fourchette, technique possible, la cuisinière recommande de retourner le bocal dans un bol afin de brasser au mieux saveurs et textures. Bon conseil: c’est un régal!

Les étapes de «la salade folle» d'Amy Webster en images

  • Les ingrédients: lime, orange, vinaigre de cidre, huile d'olive, sel, poivre, coriandre, oignons nouveaux, concombre, avocat, poivron, tomates, mangue, mélange de pousses de salades, mélange de graines germées alfalfa/roquette et mélange de graines mix pour salades.
  • Pour la sauce, la cuisinière verse à l'œil du jus d’orange et de lime sur de l’huile d’olive et du vinaigre de cidre.
  • Elle assaisonne avec du poivre et du sel rose de l’Himalaya.
  • Place à la coriandre ciselée…
  • … et aux oignons nouveaux coupés avec leurs tiges.
  • L'empilement commence avec du concombre en dés.
  • Vient ensuite le poivron rouge…
  • … la mangue…
  • … les tomates…
  • et l'avocat.
  • Amy Webster ajoute alors les jeunes pousses de salade, en tassant bien, pour une meilleure conservation.
  • Elle parsème d'un mélange de graines germées alfalfa/roquette.
  • Et termine par un mélange de graines mix pour salades.
  • C'est parti pour la dégustation à la pause de midi, au parc ou au bureau!
 

Un livre plein d’idées

À vous de jouer!

De l’oignon rouge, des tomates, des billes de mozzarella, de l’avocat et de la roquette. Prête en cinq minutes avec sa vinaigrette balsamique, cette salade estivale classique est proposée dans cet ouvrage parmi des mélanges plus surprenants, mais tout aussi accessibles, histoire de satisfaire toutes les papilles. Que diriez-vous d’associer la pastèque à la feta, la grenade à la roquette, les fèves aux amandes ou le fenouil au thon? À vous de jouer! Ce livre de recettes de salades en bocaux, traduit de l’anglais, donne envie de s’y mettre! Il comprend une dizaine d’idées de sauces, cinq fois plus de salades salées et six suggestions sucrées. Un index alphabétique des ingrédients permet de se diriger en un clin d’œil vers son envie du moment.

Anna Helm Baxter, «Shaker salades - la bible», Éd. Marabout. Ce livre est disponible dans les hypermarchés Coop.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Nicolas de neve, DR
Publication:
lundi 22.08.2016, 14:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?