1 von 6



Golden Gate Bridge

Cable car

Lombard Street

Alamo Square

Prison d'Alcatraz

San Francisco

Bons plans La visite de la ville aux 43 collines sollicite les jambes mais régale aussi les fins palais et l’imagination. En famille, entre amis ou en amoureux, San Francisco peut se découvrir à différents rythmes. Plongée au cœur d’une cité multiple.

Bon pour les oreilles  

De la musique de Haight-Ashbury au silence du parc
Le quartier, du nom de sa légendaire intersection entre Haight Street et Ashbury Street, a vu naître le mouvement hippie dans les années 1960 et le fameux Summer of Love de 1967.
Aujourd’hui, le coin conserve des reliquats de la culture Peace and Love avec ses maisons bigarrées et ses boutiques vintage. La culture musicale y tient toujours une place importante et on y trouve l’énorme magasin de disques et de vinyles Amoeba Music au 1855, Haight Street. La rue débouche sur le Golden Gate Park, où il est bon de se promener en profitant notamment de la quiétude du jardin japonais.

Alamo Square

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Bon pour les jambes

À vélo jusqu’à Sausalito par le Golden Gate Bridge
Au départ du touristique Marina District, enfourchez un vélo ou un tandem et longez la baie jusqu’au Golden Gate Bridge. La balade permet d’admirer le Palace of Fine Arts construit en 1915 pour l’exposition internationale de Panama-Pacific. De là, traversez le mythique Golden Gate Bridge jusqu’à la bourgade bobo de Sausalito et ses maisons flottantes. Pour rejoindre la ville, embarquez avec le vélo sur un ferry qui frôlera l’île d’Alcatraz et sa célèbre prison.

Palace of Fine Arts

Bon pour les yeux

Admirer les fresques murales dans le quartier coloré de Mission
À San Francisco, de nombreux quartiers reflètent des appartenances ethniques. Mission District est marqué par la culture latino-américaine. En provenance du parc Mission Dolores sur la 19th Street, un portrait géant de Santana accueille les visiteurs, préambule à la collection d’art mural qui colore la Balmy Alley. Dans cette rue, les portes des garages ont été peintes dès les années 1970 par des artistes protestant contre la politique des États-Unis en Amérique centrale.
Aujourd’hui, les fresques se renouvellent et traitent de sujets comme le sida, la gentrification ou l’ouragan Katrina.

Bon pour la tête

Le nouveau SFMOMA
Le San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) rouvre ses portes le 14 mai, après un an de rénovation. Son espace d’exposition aura plus que doublé. Et en plus de sa collection permanente composée de grands noms de l’art contemporain, le musée proposera près d’une vingtaine d’expositions de photographies, peintures ou sculptures pour sa réouverture. On retient notamment «California and the West», qui présente une série de clichés révélant les changements dans les paysages de l’Ouest, parallèlement à l’évolution des attitudes et des moyens photographiques.

Le San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA

Bon pour le palais

Dîner au Ferry Building face au Bay Bridge illuminé
Ouvert en 1898, le Ferry Building était à l’époque le lieu où arrivaient tous les voyageurs à destination de San Francisco en train ou en bateau. Aujourd’hui, le bâtiment situé à l’extrémité de Market Street abrite la richesse de la gastronomie de la ville, à travers ses petites échoppes, cafés et restaurants. Il est agréable d’y déguster un poisson frais le soir, face au Bay Bridge illuminé par l’artiste Leo Villareal. Son installation qui avait pris fin en mars 2015 a été réactivée en janvier. Par ailleurs, trois fois par semaine, un marché fermier prend place devant le bâtiment. Artisans et producteurs locaux y étalent la diversité de leurs produits. Chaque semaine, quelque 25 000 visiteurs déambulent entre leurs stands.

Ferry Building

www.sanfrancisco.com
Sophie Dorsaz

Rédactrice

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 14.03.2016, 14:00 heure