Sans rival: le Rivella national

La boisson des sportifs Rivella est considéré comme le breuvage suisse par excellence. Et il a également un rapport avec le fromage, mais lequel?

Grande soif

En Suisse, on boit 1 million de Rivella chaque jour, soit près de 200 000 litres/jour ou plus de 9 litres par an et par habitant.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Grâce aux vaches

Chaque année, 10 000 vaches «travaillent» pour Rivella afin de le fournir en lactosérum.

Côté sport

Depuis des décennies, Rivella est le sponsor et la boisson officielle de plusieurs associations sportives nationales, notamment les équipes olympiques suisses ou Swiss-Ski.

Patrimoine

Rivella est inscrit dans l’inventaire du patrimoine culinaire suisse.

Rivella est si populaire aux Pays-Bas que beaucoup de Néerlandais pensent qu’il a été inventé dans leur pays. Mais cette boisson à base de lactosérum a bien été lancée en Suisse où elle s’est considérablement développée.

Les mauvaises langues prétendent que ce qui n’a pas servi à faire du fromage devient du Rivella… C’est exactement le contraire», s’indigne Heinz Kobel, responsable du développement chez Rivella. La base de la boisson nationale est bien le lactosérum (ou petit-lait). Il constitue la partie liquide issue de la coagulation du lait. Il se présente sous la forme d’un produit secondaire lors de la fabrication du fromage. «Je n’utiliserais pas ce terme de secondaire, ajoute le responsable du développement. Le lactosérum est exempt de graisse mais contient des vitamines importantes, du lactose et des sels minéraux, ce qui le rend extrêmement précieux.»
L’idée de créer une boisson rafraîchissante à partir du lactosérum a germé dans la tête d’un… juriste! Durant ses études de droit, au début des années 1950, Robert Barth acquiert la recette d’une sorte de bière à base de lactosérum. Avec l’aide du biologiste de l’EPFZ Hans Süsli, il l’adapte et l’expérimente jusqu’à ce qu’elle corresponde à ses attentes et à son goût.
Dans un ancien établissement de commerce de vin, Robert Barth crée l’entreprise Milkin-Institut Robert R. Barth. Il commence à produire la boisson avec quatorze collaborateurs. Sa foi en son invention devait être inébranlable puisqu’il l’a appelée Rivella, nom dérivé du terme italien rivelazione, soit révélation en français.

Il a fallu de la persévérance

Pourtant les raisons de douter n’ont pas manqué au début. La nouvelle boisson ne se prêtant pas à la conservation, il n’est pas rare que le liquide fermente et fasse exploser les bouteilles. Mais le juriste ne se décourage pas; en effet sa boisson s’inscrit dans l’air du temps et les ventes explosent. Conséquence: les locaux de production à Stäfa (ZH) deviennent trop exigus, si bien que l’entreprise déménage à Rothrist (AG).
Ce nouvel emplacement est un coup de chance, l’autoroute devant bientôt passer à proximité de cette localité, avec liaison directe vers Zurich, Berne, Bâle et Lucerne. Cela simplifie considérablement les transports.
Rivella n’est pourtant pas réservé qu’aux Suisses. Le marché hollandais est conquis en 1957 déjà.

Les Néerlandais aiment Rivella

C’est aussi l’Association néerlandaise des diabétiques qui veut une variante de Rivella sans sucre. Un souhait auquel on s’empresse de répondre à Rothrist, si bien qu’en 1958, le Rivella Bleu est lancé sur le marché hollandais. Soit une année avant qu’il ne soit disponible en Suisse. Ce faisant, Rivella est largement en avance sur son temps, la variante bleue étant ni plus ni moins que la première boisson «light» d’Europe.
Au cours des décennies suivantes, l’entreprise croît constamment, introduisant de nouvelles variantes sur le marché, telle que le Rivella Vert, et rachète la marque de jus de fruits Michel.
Récemment, les chercheurs de Rothrist ont développé deux variantes fruitées – Rivella Pêche et Rivella Rhubarbe – avec la collaboration des consommateurs. Car, finalement, ce sont tout de même eux les mieux placés pour dire ce qu’ils apprécient.

Rivella

Les jalons

1950 Robert Barth achète la recette d’une bière à base de lactosérum et la remanie.

1951 Création de la raison individuelle «Milkin-Institut Robert R. Barth».

1952 Création de Rivella AG à Stäfa (ZH).

1954 Déménagement de Stäfa à Rothrist (AG).

1957 Début des ventes de Rivella aux Pays-Bas.

1959 Lancement de Rivella Bleu sur le marché suisse.

1965 Les ventes dépassent pour la première fois le cap des 10 millions de litres en Suisse.

1975 Début des ventes de Rivella en France.

1983 Rachat de la marque Michel.

1987 Lancement de Rivella Activ et Rivella Marathon.

1999 Lancement sur le marché de Rivella Vert.

2003 La barre des 100 mio de litres est dépassée.

2007 Décès du docteur Robert Barth.

2012 60 ans de Rivella.

2014 Lancements de Rivella Pêche et de Rivella Rhubarbe sur le marché.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Stefan Fehlmann

Rédacteur

Photo:
Heiner H. Schmitt, SP
Publication:
lundi 27.07.2015, 14:25 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?