Les 16-25 ans pourront ces jours déguster un menu gastronomique pour 60 fr.! Parrain de 
la Semaine du goût, 
Claude Frôté, 
chef du Bocca de Saint-Blaise (16 points au Gault&Millau), 
soutient cette action.

Semaine du goût, plaisir de la table 

À vos tabliers… Parrain de la 17e Semaine du goût, 
le restaurateur Claude Frôté invite chacun à prendre 
le temps de cuisiner, même si l’on en manque. Et à faire 
de ces moments une fête! 

Les féras du lac de Neuchâtel qui serviront à préparer le tartare et les filets au chasselas du jour viennent d’être livrées ce vendredi matin au Bocca. «C’est un poisson sauvage, d’une qualité extraordinaire», s’enthousiasme Claude Frôté, propriétaire et chef de ce restaurant gastronomique de Saint-Blaise (NE). L’homme est le parrain de la 17e Semaine du goût qui bat son plein jusqu’à dimanche dans toute la Suisse. Il s’implique dans cet événement depuis la première édition: «Toutes les initiatives qui rappellent aux gens que la nourriture est importante méritent d’être soutenues», explique-t-il, arguant que la première intelligence de l’être humain a été de sélectionner sa nourriture pour vivre plus longtemps.

Gastronomie accessible aux jeunes 

Au Bocca, comme dans près de soixante grandes tables de Suisse romande, les 16-25 ans ont l’occasion durant cette manifestation de savourer un menu de quatre plats avec une dégustation de vins, pour 60 francs par personne seulement. Aux yeux du restaurateur, cette offre – remportant un grand succès – a le mérite de sensibiliser les jeunes à la qualité des mets élaborés avec des produits frais uniquement.
Père de trois enfants et grand-père de trois petits-enfants, Claude Frôté est convaincu que des cours de cuisine et d’éducation aux codes de tenue de table, «qui permettent de vivre en société», devraient avoir une place à l’école dès le plus jeune âge, au même titre que les leçons de dessin ou de musique: «Il s’agirait ainsi de soutenir les parents, à qui il appartient d’apprendre à bien manger.»
L’habitant de La Neuveville (BE) réprouve en outre les émissions culinaires de la TV: «Elles sont construites comme des shows, omettant de parler des plaisirs de la table. Or, la préparation et le partage des repas sont essentiels. Ce n’est pas pour rien qu’on se souvient à vie des odeurs des plats mijotés de son enfance.»

Six minutes pour une purée

Aux familles et à tous ceux qui ont peu de temps, il invite à s’en dégager pour cuisiner: «En six minutes, on prépare une purée carottes-pommes de terre! Ce doit être un moment de loisir. Savoir préparer un repas, c’est apprendre à bien manger. Instinctivement, un enfant joue avec des casseroles. Les petites cuisines sont leur meilleur jeu!» Il propose de transformer un dimanche de pluie en fête, mitonnant 5 kg de goulache ou de tripes, afin de mettre de côté une vingtaine de portions au congélateur.
Le cuisinier se méfie aussi de la nourriture bon marché: «Mieux vaut choisir la qualité et réduire sa quantité de viande ou de poisson. Et plutôt que jeter directement la carcasse d’un poulet, préparons un bouillon.» Quant au fast-food, très peu pour lui: «Certes, c’est pratique, mais ça doit rester un repas occasionnel. Et n’oublions pas de l’accompagner d’un légume et d’un fruit frais.»
Son métier, Claude Frôté l’a choisi très jeune. «Depuis tout petit, j’aime les odeurs et les bruits des cuisines. J’ai alors su que je serais cuisinier et restaurateur.» À 61 ans, il est aussi passionné par son métier qu’au premier jour et affirme qu’il travaillera tant que sa santé le lui permettra. Sportif, il se réjouit d’enfourcher son vélo à la fin du service de midi.

Une foule d’activités attendent petits et grands durant la Semaine du goût. Découvrez quelques rendez-vous romands à la page suivante.

Une foule de dégustations et d’animations sont proposées jusqu’à dimanche à la population dans le cadre de la 17e édition de la Semaine du goût. Six suggestions. 

Idées goûteuses à partager

Donner envie aux gens de faire des découvertes culinaires, d’être curieux sur l’origine de ce que l’on mange, réunir les gourmands, favoriser 
les échanges entre les métiers de bouche: c’est pour toutes ces raisons qu’existe la Semaine du goût.

Martigny: accords mets-vins

Brisolée, terrine de campagne, huîtres, sanglier à la broche, tarte au raisin du Valais… Près de 50 stands de dégustations mets-vins vous attendent lors de la 3e édition des Saveurs bordillonnes. Un marché des saveurs régalera aussi les gourmands. Un bal sera animé dès 21 h par l’orchestre Magic Men. Concerts, châteaux gonflables, clowns, ballons et maquillage pour les enfants.

Place du Bourg dès 9 h, rue du Bourg dès 10 h, place Saint-Michel dès 11 h. Rendez-vous samedi à Martigny.

Bulle: connaître 
la poire à Botzi

Un chutney avec les adultes, une poire Belle-Hélène avec les enfants. Le chef de cuisine du Moderne Luc Ackermann concoctera ces deux préparations avec des poires à Botzi AOP. Ce petit fruit est une spécialité fribourgeoise cultivée sur la rive sud du lac de Neuchâtel jusqu’aux confins des Préalpes fribourgeoises. Un producteur sera présent et un barman créera un cocktail avec de l’eau-de-vie de cette petite poire.

Rue Victor-Tissot 2 à Bulle, ce mercredi. 14 h pour les enfants (10 fr.), 18 h pour les adultes (15 fr.). Réservations: 026 564 20 11.

Dardagny: démonstration 
de distillation 

Fromages, miels, chocolats, épices… Sur son domaine viticole, Stéphane Gros convie ses amis producteurs passionnés à présenter, assembler et faire goûter leurs spécialités. René Wanner distillera de l’absinthe, en expliquant le procédé et en racontant des anecdotes de sa jeunesse au Val-de-Travers, «entouré de plusieurs centaines de clandestins»… Musique, contes, promenades avec un peintre animalier aussi au programme.

Ch. de Bertholier 10 à Dardagny: vendredi de 17 h à 22 h, samedi de 11 h à 22 h, dimanche de 11 h à 17 h. Entrée libre.

Oulens-sous-Echallens: que de pommes

Lors de la 5e édition de la Fête de la pomme et de la biodiversité, une centaine de variétés anciennes seront présentées. En plus de découvrir un petit marché de produits du terroir, les visiteurs pourront observer des oies s’ébattre dans un verger. Des bricolages et un château gonflable réjouiront les enfants.

Rendez-vous samedi dès 10 h à la rue du Centre d’Oulens-sous-Echallens. Entrée libre.

Le Locle: à nous 
les sèches…

Les amoureux de gâteaux traditionnels auront l’occasion de confectionner des sèches au beurre, une spécialité très appréciée dans le canton de Neuchâtel. Cette activité s’inscrit en marge d’une visite guidée des Moulins souterrains du Col-des-Roches, orientée sur les céréales. La température de la grotte est de 7 °C: mettez un pull chaud!

Samedi à 15 h 30 (12 fr.) aux Moulins souterrains du Col-des-Roches. Réservations: 032 889 68 92.

Moutier: par ici la bonne soupe!

Envie de goûter aux créations maison des participants au 10e Concours de soupes de Moutier? La confrérie de Loitche-Potches, qui le met sur pied, vous fournira gobelets et cuillères! Vous pourrez aussi déguster la Soupe de Moutier, préparée par la confrérie et brassée dans un gros chaudron par le maire de la ville, Marcel Winistoerfer.

En vieille ville de Moutier samedi dès 11 h 30. Gratuit. Renseignements pour participer au concours: 079 602 20 06.

Courge et poivrons au fromage de chèvre, pommes de terre au four

Une recette Fourchette verte, pour 4 personnes

Ingrédients

  • 1 kg de pommes de terre 
  • 700 g de courge (p. ex. musquée de Provence) 
  • 2 poivrons rouges 
  • 4 fromages de chèvre frais (60 à 80 g chacun)
  • 1 cs de miel 
  • 4 cs de vinaigre balsamique 
  • 1 chili 
  • 10 étoiles d'anis étoilé 
  • 4 branches de thym frais 
  • 1,5 cc de sel 
  • 2 cs d'huile de colza HOLL

Préparation
Préchauffer le four à 200°C (180°C pour la chaleur tournante). Couper les pommes de terre en moitiés dans le sens de la longueur. Si elles sont grandes, les couper en quatre. Les placer – avec la partie coupée vers le haut – sur une plaque au four avec du papier sulfurisé. Parsemer de thym et d’un peu de sel. Mettre la plaque avec les pommes de terre de côté. Éplucher la courge, enlever les graines et la couper en dés de 2 cm. Couper les poivrons en lamelles et le chili en fins anneaux. Dissoudre le miel dans le vinaigre balsamique. Enfourner les pommes de terre au milieu du four et les cuire pendant environ 30 min. Chauffer 2 cs d’huile de colza HOLL dans une poêle, ajouter la courge, le chili et l’anis étoilé. Faire revenir pendant 10 min à température base. Ajouter les poivrons coupés et faire revenir le tout encore 10 min. Assaisonner avec peu de sel. Placer les légumes sur une plaque au four avec du papier sulfurisé. Poser les fromages de chèvre par-dessus en gardant une distance régulière entre les fromages et répartir la solution de miel-vinaigre balsamique sur les légumes et les fromages. Lorsqu’il ne reste que 10 min pour les pommes de terre, enfourner la plaque avec les légumes dans la partie supérieure du four. Dresser 4 plats en plaçant les légumes dans une moitié du plat, les couronner avec un fromage par plat et servir les pommes de terre dans l’autre moitié. Bon appétit!

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Xavier Voirol, Getty Images, DR
Publication:
lundi 18.09.2017, 13:55 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?