De nombreux viticulteurs misent sur la production biologique ou biodynamique.

Sicile, terre de changements

Jadis, la Sicile a aidé les vins des pays du Nord à redorer leur image. Aujourd’hui, les Siciliens préfèrent renouer avec leurs racines.

Connaissez-vous ce dicton sur la différence entre le vin français et le vin sicilien? Non? Alors le voici: «Dans le sicilien, il n’y a pas de français.» Cette citation humoristique est apparue dans les années 1960. «Un de mes collègues, qui se trouvait à l’époque sur une plage du sud de la Sicile, y a découvert ce qu’il croyait alors être des pipelines à pétrole, qui plongeaient dans la mer», raconte Christian Eder, journaliste pour le magazine Vinum. «En réalité, ces tuyaux étaient installés pour acheminer le vin directement des caves vers des bateaux-citernes.» Ces bateaux approvisionnaient alors la moitié des caves d’Europe. De quoi améliorer les vins de piètre qualité.

Le temps a passé. Aujourd’hui, les Siciliens commercialisent leurs vins sous leur propre appellation. «A partir de 1980, des viticulteurs innovants se sont mis non seulement à fonder des caves, mais aussi à introduire sur l’île des cépages comme le merlot, la syrah ou le cabernet sauvignon», indique Christian Eder. Qui trouvent en Sicile des conditions de croissance optimales.

S’il est une constante en Sicile, c’est le changement, puisque dans le courant des années 1990, les Siciliens se mettent à prôner le retour aux origines. «On connaissait déjà le cépage nero d’Avola, mais sa culture a été relancée avec des variétés de raisins blancs comme l’inzolia, le catarratto, le grillo ou le grecanico.»

Du côté des rouges, les cépages des origines sont le frappato, le nerello mascalese, ou encore le nerello cappuccio. Dans la grande tradition sicilienne, certains de ces cépages arrivent sur le marché totalement purs, sans aucun assemblage. En Europe centrale, lorsque l’on évoque la Sicile, nous viennent immédiatement à l’esprit des images de la mafia, comme on peut les voir au cinéma. Christian Eder refuse totalement cet amalgame. «Dans le commerce du vin, personne ne fait plus fortune aujourd’hui. Mes amis de Sicile disent tous que la mafia a) ne gagne plus d’argent sur l’île et b) encore moins sur le vin.»

Un commerce honnête et des vins purs. Il ne restait plus à la Sicile qu’à franchir l’étape suivante, celle d’une production biologique et locale. «De nombreux viticulteurs privilégient la production en petites quantités et vinifient des cépages déjà connus du temps des Romains et qui pourraient même dater de la Grèce ancienne», précise Christian Eder. Il faut dire que, pendant l’Antiquité, la Sicile était une colonie grecque.

Et le vin bio dans tout cela? Le climat de l’île en fait un endroit prédestiné pour y pratiquer ce type de viticulture. «Le bio est la voie du présent, même si cela n’est pas toujours spécifié sur l’étiquette.» Certains petits producteurs n’ont en effet pas les moyens de s’offrir la certification. «Les bons vins se font toujours sans produits chimiques», affirme Christian Eder, avant d’ajouter: «D’ailleurs, cela vaut en Sicile comme partout ailleurs.»

Le choix des experts de Coop

Sicilia IGT Pinot Grigio Eventus Giordano

Cépage: pinot grigio

Maturité: 2–3 ans après récolte

Idéal avec: poisson, asperges, fromages et polenta blanche.

Prix: 8 fr. 95/75 cl

Sicilia IGT Bromeus Nero d’Avola

Cépage: nero d'Avola

Maturité: 3–4 ans après récolte

Idéal avec: pâtes, viande séchée et fromages.

Prix: 12 fr. 50/75 cl

Sicilia IGT Tripudium Duca di Castelmonte

Cépages: nero d'Avola, syrah, cabernet sauvignon

Maturité: 4–6 ans après récolte

Idéal avec: rôtis, viandes marinées, fromages affinés.

Prix: 18 fr. 20/75 cl

Rosé: trois méthodes de vinification

Il existe trois méthodes pour obtenir du rosé. Qu’elle soit rose-orangé ou plutôt rose foncé, la coloration caractéristique du rosé provient des pigments contenus dans la peau du raisin rouge. La plupart des rosés sont des vins rouges à macération courte. Le moût est pressé après douze heures à deux jours de macération, une fois que la couleur souhaitée est atteinte, et mis à fermenter sans les peaux. La deuxième méthode, très largement utilisée aussi, est la «saignée»: une partie du moût d’un vin rouge est soutirée à un stade précoce et vinifiée pour produire du rosé. Cette méthode permet également de concentrer les arômes et les tanins du reste de la cuvée, puisqu’ils se développent dans une quantité moindre de vin. La méthode la moins usuelle – d’ailleurs proscrite en France, hormis en Champagne – consiste à assembler du vin rouge et du vin blanc.

Jan Schwarzenbach, œnologue

www.mondovino.ch

.

Le vin

Un chardonnay harmonieux

Le chardonnay est certainement le cépage blanc le plus connu au monde et aussi l’un des plus largement plantés. Incontestablement, les expressions les plus réputées sont celles de Bourgogne et de Californie. Cette dernière abrite le plus important vignoble des Etats-Unis, dont les vallées de Napa et de Sonoma figurent parmi les plus prestigieuses. C’est dans le Comté de Mendocino que Barney Fetzer a créé son vaste domaine à la fin des années 1960 et qu’il y produit notamment son Chardonnay Sundial, un vin très harmonieux au goût de poire et de pomme, aussi structuré qu’aromatique avec une indéniable élégance. On l’appréciera tout particulièrement avec du poisson de mer grillé ou cuisiné en sauce, en compagnie de toutes variétés de volaille ou encore de plats de viandes blanches (porc et veau).

Michel Vidoudez, consultant en vins

Chardonnay California Fetzer, 2012

Prix: 14 fr. 95/75 cl

Origine: Etats-Unis

Région: Californie

Cépage: chardonnay

Maturité: 2014-2016

Disponible: dans les grands points de vente Coop ou sur:

www.mondovino.ch
www.coopathome.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Franz Bamert

Rédacteur

Photo:
Alamy, SP
Publication:
lundi 21.07.2014, 15:30 heure

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?