Nouveau joujou des pilotes amateurs, le drone «Parrot AR. 2.0» peut également être télécommandé depuis un smartphone.

Smartphone à manettes

Home cinéma, drone caméra, ordinateur, prises électriques, maison: avec un smartphone et l’application adéquate, il est aisé de tout piloter à distance. Démonstration.

Pour téléphoner, envoyer un e-mail, surfer sur Internet et même jouer, le smartphone s’impose toujours plus dans notre vie quotidienne. Mais il propose bien d’autres fonctionnalités: il  peut servir de télécommande universelle pour divers appareils.
Samsung fournit même, avec son nouveau Galaxy S4, le logiciel de commande adéquat. Avec l’appli «WatchOn», vous pouvez piloter votre home cinéma et votre décodeur. Lors du lancement de l’appli, un menu s’affiche, qui permet de configurer le smartphone pour la commande à distance de vos appareils. Les tests ont bien révélé quelques ratés dans ce domaine, mais des mises à jour du logiciel devraient prochainement résoudre tous les problèmes.

Il est aussi possible de télécommander un PC avec le smartphone. Très pratique pour accéder à vos documents ou à d’autres contenus lorsque vous êtes en déplacement, transférer des fichiers ou encore venir en aide à votre famille et à vos amis, l’application «Team-Viewer» permet d’accéder facilement à des ordinateurs à distance.
En quelques secondes, vous voici connecté au PC de votre choix, où que vous soyez. Le bureau de l’ordinateur s’affiche sur l’écran du smartphone et vous permet d’accéder à toutes les fonctions installées, comme si vous étiez devant votre PC.
Pour établir la liaison, entrez l’identifiant et le mot de passe de l’ordinateur à distance. Cette application «TeamViewer», pour iOS et Android, est gratuite pour les particuliers.
Quant au drone «Parrot AR. 2.0», c’est la nouvelle coqueluche des pilotes amateurs. Le drone et sa caméra HD intégrée sont livrés pratiquement prêts à l’emploi. En quelques minutes, le drone pourra prendre son envol, sans une opération de montage fastidieuse.
Le pilotage de l’engin se fait depuis le smartphone équipé des applis adéquates (pour Android et iOS). Et grâce à son menu de commande très simple, le drone se conduit plus facilement qu’un hélicoptère classique. Toutefois, les utilisateurs peu expérimentés se garderont d’effectuer leurs premières heures de vol dans des pièces exiguës.
Le drone Parrot permet aux aficionados d’avoir un accès facilité, et à prix modéré, à ce hobby habituellement coûteux et réservé aux initiés.

Même si l’utilisation de cet objet volant est simple, mieux vaut éviter d’utiliser la caméra pour espionner la jolie voisine en bikini sur sa terrasse: en Suisse, les prises de vue sans l’autorisation des personnes concernées sont passibles d’une amende!
Les prises télécommandées de la maison peuvent, elles aussi, être activées et désactivées via  smartphone. Ainsi, le matériel Intertechno peut être piloté via l’application «SteckerChecker».Une passerelle sans fil compatible – à acheter séparément (dans les boutiques en ligne) – est couplée au routeur, ce qui permet d’ajouter toutes sortes d’émetteurs, programmateurs, détecteurs ou commutateurs au système.

Révolutionnaire, un nouveau développement né outre-Atlantique révèle les possibilités à venir. Sous la désignation  «SmartThings», la société américaine Physical Graph Corporation propose une solution de domotique (ensemble des techniques qui permettent l’automatisation de la maison) complète dont l’élément de base est un petit boîtier, le «SmartThings Hub».
Il interagit avec les objets de votre maison, laquelle devient alors pilotable à distance depuis un smartphone. Le pack de base contient le boîtier («hub») ainsi qu’une prise intelligente, un détecteur de mouvement et un capteur d’intrusion pour portes et fenêtres.

D’autres applications devraient s’y ajouter. En développant ce nouveau produit, le fabricant a répondu aux aspirations des consommateurs nord-américains. Bien que le tarif de l’abonnement de base atteigne presque 10 dollars par mois, le «SmartThings» est déjà en rupture de stock. On ne sait pas quand ce boîtier intelligent sera commercialisé en Europe…

Surface Pro

La nouvelle tablette Microsoft

Après Surface RT, Microsoft lance Surface Pro. Alors que la tablette RT était plutôt destinée aux amateurs de multimédia, la nouvelle invention de la firme s’adresse davantage aux utilisateurs professionnels. Comparée au modèle précédent, qui était à peine plus petit, la nouvelle tablette Surface Pro abrite de véritables réserves de puissance. Le processeur Intel Core i5 est à lui seul un gage de performance. La tablette professionnelle offre par ailleurs des possibilités de raccordement élargies: port USB 3.0, emplacement Micro SD, port MiniDisplay (pour lequel il faut néanmoins prévoir un adaptateur). Surface Pro est en réalité un PC Windows 8 à part entière, utilisable en tant que tablette. Le clavier, disponible en deux versions, se fixe à la tablette grâce à un aimant. La nouvelle tablette est notamment disponible chez Interdiscount à partir de 959 fr. (prix sans clavier).

www.interdiscount.ch

Le bon tuyau

L’appli «Snapseed»

Si vous avez envie de sublimer vos photos, vous n’avez besoin que d’une application: Snapseed. Vous aimez ajouter des filtres? Alors vous serez servis! Snapseed propose également d’améliorer vos photos de beaucoup d’autres manières.
Vous pourrez par exemple appliquer une correction automatique à vos photos ou les peaufiner jusqu’à la perfection grâce à la correction manuelle.
La fonctionnalité qui différencie vraiment Snapseed de ses concurrents est la possibilité d’effectuer des réglages sélectifs pour rehausser certains objets ou zones spécifiques de vos clichés. Vous prenez le contrôle complet de vos photos.
Cerise sur le gâteau, Snapseed est gratuit!
Disponible gratuitement sur l’App Store et le Google Play Store.

Publicité