L’hygiène de son aquarium est primordiale (ici: des discus de Heckel).

Soigner les bobos des poissons

Aquariophilie Bien qu’il soit impossible de les prendre dans les mains pour leur faire une piqûre, les poissons de compagnie peuvent être soignés quand ils sont malades. 

L’une des affections communes, l’ichtyophthiriose, se présente sous forme de points blancs sur les écailles. Il suffit en général de verser quelques gouttes de bleu de méthylène dans l’aquarium. Antifongique, le bleu déparasite l’eau.
Il est conseillé ensuite de recourir à des granulés de charbon, déposés dans un bas, lui-même installé dans le bac afin de l’assainir. L’eau de l’aquarium sera changée à raison d’un quart par semaine dès que les poissons ont recouvré la santé. Surveillez également les nageurs qui cherchent de l’oxygène à la surface, signe d’une pollution de leur biotope. Contrôlez les paramètres de l’eau et filtrez-la.
S’ils se battent et se blessent, c’est que l’espace est trop petit. Soit on les déménage dans un aquarium plus grand, soit on sépare le groupe, et on héberge une partie du cheptel dans un second aquarium.

Indices grâce aux écailles

Si les écailles commencent à se soulever (on note aussi un gonflement), c’est qu’une bactérie (hydropisie) s’en est prise à l’animal. À condition de diagnostiquer très vite la maladie, un antiparasitaire peut soigner l’animal atteint. Hélas, la plupart du temps, cette bactérie conduit à la mort.
Il existe de nombreuses autres pathologies: vers, trous dans la tête, pourriture des nageoires, etc. Dans ces cas-là, il n’y a qu’une solution, consulter un spécialiste (à La Chaux-de-Fonds, le service SOS NAC du Serpentheon fournit tous les renseignements concernant la vie et la santé de l’aquarium: sosnac@serpentheon.ch).
À défaut de soigner quand le mal est dans l’eau, rappelons que l’hygiène du bac et de l’eau est capitale. D’autre part, l’aquariophile sera très attentif lors du transport de ses protégés, après l’achat par exemple. Le stress provoque souvent des maladies.

Vidéo animaux

En route avec la vétérinaire de campagne Pauline Grimm (3)

Bibliophilie pour chats noirs

Qu’un amoureux des chats, noirs en particulier, tourne les premières pages de «Chat Noir», il en sortira fasciné. Sous la plume de Nathalie Semenuik, cet ouvrage très élégant – couverture et tranches du livre noires, titre, décoration et tête de chat ton sur ton avec deux yeux d’or qui attirent immédiatement le regard. Ici, le chat noir dévoile ses secrets: sa terrible histoire, il fut longtemps maudit, associé aux sorcières et brûlé avec elles (aujourd’hui encore certains pays du Sud les maltraitent), croyances, superstitions, chat noir en littérature, au cinéma, dans la BD, la pub, l’art et parmi les célébrités. De Richelieu à Churchill, en passant par Brassens, Laura Bush, Morgan Freeman, Frank Zappa, Stravinski, George Clooney et une flopée d’écrivains, le chat noir a ses inconditionnels. Il faut dire qu’il est d’une beauté… diabolique, les photos en témoignent.
Nathalie Semenuik: «Chat Noir», Éd. Rustica

Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia, SP
Publication:
lundi 09.02.2015, 14:00 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?