1 von 5


Le nouveau Suzuki Vitara

Le nouveau Suzuki Vitara de profil


Le nouveau Suzuki Vitara sur la route

L'intérieur du Suzuki Vitara

Solide le SUV

Traction 4 × 4 Le nouveau Suzuki Vitara tient ses promesses. Il s’affirme par son bon équipement et ses aptitudes tout-terrain.

Le petit 4 × 4 vert gravissait vaillamment le sentier d’alpage. «Et hop», criait Hugo, son conducteur, au passage de chaque nid-de-poule. Installés à l’arrière, sur des strapontins montés latéralement, les enfants que nous étions se cramponnaient où ils pouvaient pendant que le Suzuki LJ80 rebondissait comme une balle de caoutchouc sur les grosses pierres. C’était les vacances à la ferme, en 1980.
Le mini tout-terrain LJ80, avec ses modestes 39 ch, permit naguère à Suzuki de faire sa percée en Europe avant de donner naissance à diverses évolutions. La plus récente, le Vitara, n’a toutefois plus grand-chose à voir avec le varappeur de jadis. Ce SUV d’allure svelte, bien proportionné en fonction des besoins d’une petite famille, n’a pas été taillé à la serpe comme son ancêtre. De plus, il est livrable en version bicolore, avec le toit blanc ou noir.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Cette bonne impression se confirme à l’intérieur, qui est moderne et accueillant. Bien qu’omniprésents, les plastiques durs ne nuisent pas trop à la qualité perçue. Les amateurs de luxe ont même la possibilité d’opter pour un intérieur cuir à surpiqûres contrastées, plus facile à nettoyer que les textiles quand les enfants font des taches à l’arrière. L’habitabilité est généreuse, bien que le Vitara ne mesure que 4,17 mètres de long. La capacité du coffre est modulable jusqu’à 1120 litres, plus qu’il n’en faut pour les emplettes du week-end!

Un poids plume puissant

Un moteur essence et un turbodiesel, délivrant tous deux 120 ch, sont disponibles au choix. Le petit SUV à cinq places ne pesant que 1320 kg à vide, cette puissance est tout à fait suffisante. Mais seule la motorisation essence est compatible avec la boîte automatique, prisée en Suisse. Une nouvelle boîte à convertisseur remplace avantageusement l’ancienne CVT. L’automatisme stop-start permet en outre de réduire la consommation en ville.
La traction intégrale est évidemment toujours de la partie. Elle n’est pas franchement nécessaire pour emmener les enfants à leur entraînement de foot, mais les Suisses n’imaginent guère un SUV sans transmission 4 × 4. Avec une pensée pour le rustique LJ80 de naguère, Suzuki a doté le Vitara d’un mode «neige et boue» et, pour la première fois, d’un régulateur de vitesse en descente.
Mais c’est en matière de rapport coût/utilité que le Vitara se distingue le mieux de la concurrence: sept airbags, caméra de recul, sièges chauffants, régulateur de vitesse, alarme de rapprochement, aide au démarrage en côte et contrôle de descente sont de série sur la plupart des versions. Que demander de plus? Seuls les strapontins dans le coffre ne sont plus disponibles.

Suzuki Vitara

Moteur et transmission
4 cylindres essence, 1,6 litre, 88 kW/120 ch, boîte automatique à 6 rapports, traction intégrale

Consommation et CO2
5,7 l/100 km, CO2 131 g/km, Euro 6, étiquette énergie D

Prix
À partir de 29 990 francs

***** Habitabilité
****   Confort
***** Coût/utilité

Mon permis

Anne Carrard, comédienne-animatrice

Anne Carrard, comédienne-animatrice
Anne Carrard, comédienne-animatrice

Puisqu’il y a prescription, j’ose enfin avouer que pour obtenir mon permis de conduire, j’ai joué la carte minijupe, décolleté et sourire estival.
Le rendez-vous était fixé un mois après mes 18 ans à Lausanne. Il était d’usage de faire un peu de ville, un peu d’autoroute, et des parcages à n’en plus finir.
Par chance, ce jour-là, un énorme bouchon rendait la vie impossible à tous les automobilistes, sauf moi! Deux heures bloquée sur l’autoroute avec l’inexpressif expert qui semblait à bout.
Une pause miraculeuse qui me fit zapper la ville et ses créneaux impossibles! Un laps de temps durant lequel ni l’expert ni moi ne parlions beaucoup car nous espérions rentrer avant la nuit pour lui et le plus tard possible pour moi.
De retour à la centrale, trois heures après, l’expert épuisé me dit: «Bon, je vous le donne, car vous avez l’air intelligente et capable et que vous êtes bronzée; par contre, je vous conseille de prendre encore des cours de conduite!» J’ai eu mon permis du premier coup!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Andreas faust

Photo: SP

Publication:
lundi 20.04.2015, 11:05 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?