Ruedi Hochstrasser, gérant de la laiterie Biedermann à Bischofszell (TG), s’offre un verre de lait bio dans l’usine.

Laiterie: savoir-faire et innovation

Pionnière Depuis presque 30 ans, la laiterie Biedermann, en Thurgovie, s’attache à cultiver la qualité Bio Suisse. Aujourd’hui, l’entreprise prépare l’avenir en proposant de nouveaux produits.

Une grue orange fait des allers-retours saccadés, empilant des caisses remplies de bouteilles de lait. «Autrefois, nous devions le faire nous-mêmes, à la main», nous confie Ruedi Hochstrasser (60 ans) en observant le robot à l’œuvre. Ce Zurichois d’origine est le gérant de la laiterie Biedermann à Bischofszell (TG). Nous le retrouvons dans l’entrepôt, où les palettes sont préparées pour la livraison. Sur celles-ci se trouvent des produits laitiers, fabriqués à partir de lait de vache bio, de brebis bio ou de chèvre, destinés entre autres à Coop Naturaplan. D’autres produits respectent aussi les règles strictes certifiées Demeter. En cela, l’entreprise est unique en son genre. En 1988 déjà, elle obtenait l’autorisation de transformer le lait dans le respect des directives de Bio Suisse. «Son fondateur, Pius Biedermann, a su flairer l’air du temps. C’était un visionnaire, il a misé très tôt sur le bio», nous explique Ruedi Hochstrasser.

Un esprit fondateur qui perdure

Son prédécesseur et lui entretiennent une relation amicale: une fois par mois, celui-ci passe dans l’entreprise prendre un café. Les deux hommes se connaissent bien: voilà sept ans que le fondateur a laissé à Ruedi Hochstrasser les rênes de son entreprise, créée en 1974, après plus de 35 ans de bons et loyaux services. Dans le même temps, elle est passée aux mains du transformateur laitier lucernois Emmi. Mais, à en croire le sexagénaire, «l’esprit de Pius Biedermann est toujours bien vivant dans l’entreprise». Il faut dire que l’homme avait réussi à repositionner la petite laiterie en 2002. À l’époque, Swiss Dairy Food, la plus grande entreprise suisse de transformation du lait, déposait le bilan. Du jour au lendemain, toute la production s’est arrêtée. Le fondateur, loin de se laisser abattre, s’est alors tourné vers les détaillants pour proposer son aide, épaulé par six autres collaborateurs. La laiterie s’est alors mise à embouteiller du lait six jours par semaine pour les petits commerces des environs.

«

Les vaches ne prennent pas de vacances»

Ruedi Hochstrasser (60 ans), gérant de la laiterie Biedermann, à Bischofszell (TG)

Des produits végétaliens

Cette histoire est omniprésente dans l’entreprise. La devise selon laquelle il faut savoir prendre des risques et ne pas avoir peur d’innover est appliquée à la lettre. Une ligne de produits végétaliens à base d’amande et de lupin destinée à l’étranger a vu le jour. «Actuellement, nous expérimentons aussi le lait de coco.» Et en version bio, cela s’entend! Le fait d’intégrer aussi des produits végétaliens dans l’assortiment, ne constitue-t-il pas une sorte de trahison? «Absolument pas, répond le gérant. Nous connaissons et maîtrisons les processus de transformation. Nous pouvons donc appliquer notre savoir-faire à de nouveaux produits. Et les besoins des consommateurs évoluent.»

Une production 365 jours par an

Avec 125 collaborateurs, la laiterie Biedermann est une entreprise laitière de taille moyenne. Située juste à côté de la gare, elle peut difficilement accroître sa surface. La capacité maximale est atteinte, «nous avons même dû louer des entrepôts supplémentaires à l’extérieur». Pour assurer un bon fonctionnement, la laiterie tourne déjà 365 jours par an. «Le lait nous est livré tous les jours, les vaches ne prennent pas de vacances!» Heureusement, il en va autrement pour le personnel: entre Noël et Nouvel An, Ruedi Hochstrasser a pu accorder tous ses jours de congé à l’employé en charge des projets de l’entreprise et du contrôle de la production ces vingt dernières années. «C’est un chef d’équipe qui a pris la relève.» Selon lui, c’est cet esprit de PME qui fait le succès de l’entreprise... sans oublier naturellement son délicieux lait bio!

-

La chaîne de fabrication de la laiterie Biedermann

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Carole Gröflin
Photo:
Daniel Ammann
Publication:
lundi 29.01.2018, 12:30 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?