L’année passée, le Beach-Volley Grand Slam Gstaad a été le premier des 22 plus importants événements sportifs de Suisse à établir un rapport sur le développement durable.

Sport: l’écologie arrive en tête

Lors d’événements sportifs, le développement durable prend de plus en plus de place.

Nous vivons dans une magnifique région, s’enthousiasme Ruedi Kunz. C’est sûr que nous nous préoccupons de préserver ce paradis.» Nul doute que le directeur du tournoi de beach-volley Grand Slam Gstaad se préoccupe des questions d’environnement. Jusqu’à dimanche, la station de l’Oberland bernois accueille à nouveau l’élite du beach-volley. La plage de sable aménagée au milieu des sommets est un exemple de la manière dont le concept de développement durable peut fonctionner. «Le sable a été transporté une fois à Gstaad et il reste là», déclare Ruedi Kunz. Neuf des dix terrains sont en effet permanents. Seul le sable du court central est amené spécialement pour le tournoi. Mais comme le dépôt se situe à un kilomètre seulement du site de compétition, le trajet reste court.

L’année passée, Gstaad a été le premier Swiss Top Sport Event (les 22 plus importantes manifestations sportives du pays) à établir un rapport sur le développement durable. Ce document donne un aperçu des efforts, des succès, mais également du potentiel du tournoi en termes de développement durable. Pour 2013, on peut par exemple y lire que tous les gobelets en plastique seront remplacés par des gobelets
réutilisables consignés. «Tous les gobelets sont transportés en une seule fois à Gstaad puis évacués en une seule fois également. Nous en avons donc besoin en grande quantité car, pour nous, en prendre une petite quantité et faire sans cesse la navette entre Berne et Gstaad n’était pas une solution», explique le directeur du tournoi.

«

Le sable pour le tournoi de beachvolley a été transporté une fois à Gstaad et il reste là!»

Ruedi Kunz, directeur du tournoi Beach-Volleyball Grand Slam Gstaad

Les cadeaux publicitaires peuvent aussi générer des montagnes de déchets. Cependant, la collaboration de longue date entre le tournoi et ses sponsors, dont Coop, aide à gérer le problème: «Nous attachons de l’importance au fait de distribuer moins de cadeaux publicitaires, mais des cadeaux utiles d’une plus grande valeur», souligne Ruedi Kunz.

La récente Fête fédérale de gymnastique, à Bienne, est une manifestation dont on peut déjà tirer un bilan du point de vue du développement durable. Directeur de l’organisation, Fränk Hofer rappelle: «Nous nous sommes toujours demandé si nous avions la bonne solution, si nous n’aurions pas pu faire plus régional ou plus social.» Cette réflexion a porté ses fruits. Ainsi, à l’occasion de la Journée bio, 20 000 convives ont dégusté un repas 100% biologique. «Hilcona a élaboré un menu pour l’occasion, que l’entreprise va d’ailleurs pouvoir continuer à vendre», ajoute Fränk Hofer pour démontrer l’utilité à long terme de l’opération. Par ailleurs, 96% des 60 000 gymnastes ont emprunté les transports publics.


«

Des 60 000 gymnastes de la Fête fédérale de gymnastique, 96% ont utilisé les transports publics
»

Fränk Hofer, directeur de la Fête fédérale de gymnastique 2013

Le dernier week-end d’août, quelque 2000 vététistes prendront le départ du 12e marathon de VTT du Parc National, dans les Grisons. «Pour la première fois, cette année, nous serons neutres en termes d’impact sur le climat, assure le président du comité d’organisation, Urs Wohler. Nous appliquerons fidè-lement notre devise en matière d’émissions de CO2, à savoir éliminer, réduire ou au moins compenser.» La manifestation profitera en l’occurrence de l’expérience du projet développé par l’office du tourisme Engadin Scuol Samnaun Val Müstair, qui soutient le marathon et travaille de manière climatiquement neutre depuis l’an dernier.

«Un cadeau publicitaire doit être utile»

Quand Coop soutient un événement, le développement durable a son importance.

Sylvia Filliol, responsable PR/Sponsoring chez Coop.

Sylvia Filliol, responsable PR/Sponsoring chez Coop.
Sylvia Filliol, responsable PR/Sponsoring chez Coop.

Coopération. Coop pose-t-elle des exigences quand elle soutient un événement?
Sylvia Filliol. Oui, nous avons en effet élaboré des recommandations en matière de développement durable avec notre division spécialisée. Ces recommandations font partie intégrante de nos négociations et de nos contrats.

Offre-t-elle aussi son soutien aux manifestations?
Nous pouvons surtout soutenir un événement en ce qui concerne le ravitaillement. Lors de la Fête fédérale de gymnastique, nous avons distribué 20 000 petits-déjeuners Naturaplan aux participants. En cas de besoin, un organisateur peut faire appel au savoir-faire de notre division développement durable.

Quid des cadeaux publicitaires chez Coop?
Leur sélection obéit à des critères stricts s’agissant de la production, du transport, de l’emballage et du choix des matériaux. Ce qui compte surtout, c’est qu’ils soient utiles.

Qu’est-ce qu’un cadeau publicitaire utile?
Par exemple notre casquette Naturaplan produite durablement avec du coton biologique. Les visiteurs la portent volontiers durant la manifestation et également après.

Ecosport.ch: conseils pratiques pour manifestations sportives

Ecosport.ch est la plateforme web environnementale de Swiss Olympic et de la Confédération. La rubrique regorge d’aides, de comptes-rendus d’expériences et d’informations sur les possibilités d’organiser une manifestation sportive durablement et à moindres frais. Lancée en 2002 comme concours annuel destiné aux organisateurs de compétitions et aux associations sportives, avec 30 000 francs de prix récompensant des mesures durables, ecosport.ch est aujourd’hui consultée surtout pour ses conseils pratiques, notamment sur la structure d’organisation et les transports. On y trouve aussi des recommandations pour le ravitaillement avec des produits locaux de saison. Le thème des déchets y est important. Dans ce domaine, c’est la vaisselle qui pose le plus de problèmes. On y apprend que la vaisselle compostable est moins indiquée que la vaisselle jetable en carton. Pourquoi? La réponse sur:

www.ecosport.ch

Photo:
Keystone, SP / Texte: Takashi Sugimoto
Publication:
lundi 08.07.2013, 10:26 heure