toolbar

Anne Carrard
écrit le 09.10.2017


Suis-je parano?

Lorsqu’on retrouve sa voiture rayée de bon matin, il y a de quoi se mettre en pétard pour le reste de la semaine, et même du mois! Tout de suite, on pense au complot.

Inévitablement, on cherche en nous tous nos ennemis potentiellement capables d’un tel geste. Une fois une courte liste dressée, on se met à imaginer le «pseudo suspect» en pleine action et on se dit que soit il a vraiment disjoncté, soit nous divaguons. Mais la journée n’étant pas finie, on se penche sur cette idée effrayante d’avoir dans son réseau un ou une psychopathe capable de venir en pleine nuit griffer notre portière. C’est à ce moment précis qu’on commence à avoir peur et à se méfier de chaque personne croisée dans le quartier un trousseau de clés à la main. Qu’a-t-il bien pu se produire? Une forme de paranoïa monte en nous et nous fait nous sentir de plus en plus mal jusqu’au moment libérateur, trois heures plus tard, où l’on croise une voisine qui nous dit amusée: «Vous avez vu, il y a un fou qui a rayé toutes les voitures du quartier cette nuit!» Et là on s’en veut d’avoir eu des mauvaises pensées pour un éventuel ennemi!


Article précédent Sauver Willy!

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer