1 von 12


Damien (5 ans), Aymeric (7 ans) et Elena (7 ans) jouent avec des cailloux pour former un cairn, une pyramide de pierres.

Stéphanie Guex lit le conte aux enfants à côté du mobile.

Marie Piller à travers une croix suisse.

Des têtes de vaches marquent le sentier.

Maxime (4 ans) marche sur l’alpage.

Roxane en pleine lecture du conte.

Les enfants sont presque au lac.

Elena et Roxane dans un paysage de carte postale.

L’eau du ruisseau est potable.

Maxime avec le zirizui.

Les enfants avec la vache en bois au sommet de l’alpage.

Roxane apprécie le fromage de l’alpage.

Sur les traces de la Chénégouga

Chandolin (VS) Un nouveau sentier jalonné de créatures étranges serpente dans les pâturages de l’Illhorn, au val d’Anniviers. Une magnifique balade stimulant les cinq sens inspirée d’une légende régionale.

Sur l’alpage, Marie Piller, créatrice du sentier didactique, lit le conte aux enfants, très attentifs.

Sur l’alpage, Marie Piller, créatrice du sentier didactique, lit le conte aux enfants, très attentifs.
Sur l’alpage, Marie Piller, créatrice du sentier didactique, lit le conte aux enfants, très attentifs.
«

J’ai donné carte blanche aux artistes de la région »

Marie Piller, responsable marketing

.

Le chemin des planètes à Saint-Luc a beaucoup de succès. Je trouvais dommage que les gens ne se baladent pas davantage à Chandolin. C’est un coin magnifique mais très peu exploité», lance Marie Piller.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

La pétillante responsable marketing du Funiculaire Saint-Luc-Chandolin est la créatrice du sentier de la Chénégouga, qui revisite une légende du val d’Anniviers. La Chénégouga désigne un grand rassemblement d’êtres terribles qui produisent un vacarme d’enfer. Le sentier stimule les cinq sens et est jalonné de drôles de monstres. «J’ai donné carte blanche aux artistes de la région pour réaliser les sculptures. Seule consigne, ils devaient utiliser des matériaux naturels.» La boucle de 3,5 km part du restaurant du Tsapé, à 2470 m d’altitude, direction le lac Noir, où l’on peut pêcher des truites (trois sont baguées et permettent de gagner des lots). La première œuvre, un grand mobile de l’artiste Didier Voirol, attend les enfants sur l’alpage valaisan. Ils adorent faire gronder l’orage en manipulant les croix suisses métalliques. Pour se repérer, il suffit de lire le conte dans l’agréable livret de 30 pages (vendu 5 fr.). Il contient plein d’informations et une magnifique carte détachable. Des piquets blanc et rouge ainsi que des têtes de vaches noires peintes sur des pierres au sol indiquent la direction à suivre. Les enfants adorent partir à leur recherche! La descente vers l’Illsee et son barrage offre une vue à couper le souffle sur le cirque montagneux. Des cairns, pyramides de pierres en équilibre, signalent le sentier. Un petit lac couleur émeraude permet de se rafraîchir. «Oh, il y a même des têtards dans le lac!» lance Roxane (8 ans), la fille de Marie Piller. Stéphanie Guex, physiothérapeute à Vissoie, apprécie la balade qu’elle effectue avec sa fille Elena (7 ans) et son fils Damien (5 ans): «C’est très sympa pour attirer les enfants à la montagne! Un beau but de promenade à faire en famille.» Son aînée a adoré «faire les cairns dans l’eau».

Les enfants font gronder l’orage avec les croix suisses de la création de Didier Voirol.

La montée vers le Pas de l’Illsee (2545 m) est assez raide. Pourtant, Maxime (4 ans) crapahute tel un chamois: «On ne peut pas voir les monstres. Ils sont invisibles!» Démons, diablotins et fée se cachent pourtant dans le pierrier. «Je vois un diable. Je ne vous dis pas où, vous devez chercher!» s’exclame Roxane. Son amie Elena découvre une autre sculpture: «C’est la mauvaise fée de la Chénégouga!» Aymeric (7 ans), frère de Maxime, a surtout aimé «chercher les monstres». Son préféré? «Aucun, ils sont tous jolis.»
Au sommet, sur la crête en contrebas de l’Illhorn (2717 m), une tête de vache en bois réalisée par les forestiers d’Anniviers attend les promeneurs. De là, le sentier plonge vers le restaurant du Tsapé où ils peuvent admirer la vue tout en dégustant le délicieux fromage de l’alpage.

Maxime (4 ans) avec la vache en bois sur le Pas de l’Illsee (2545 m).

Tourisme: diversification de l’offre

Sept sentiers d’ici 2017

Marie Piller souhaite faire évoluer le sentier didactique en sollicitant de nouveaux artistes et en créant un livret tous les deux ans. «Nous avons pas mal de touristes français, belges et allemands. Les gens cherchent l’exotisme, apprécient de découvrir une autre culture. Mais les Suisses restent majoritaires», explique Martin Hannart, directeur de Sierre-Anniviers Marketing. «Cette année, nous réalisons davantage de communication en Suisse. Nous devons nous diversifier dans l’offre notamment en développant les randonnées et les trails. Nous voulons faire revivre les légendes du val d’Anniviers. L’idée est de développer sept sentiers didactiques au total d’ici 2017. À Saint-Luc, Zinal, Grimentz, etc. Un dans chaque région. Nous allons également créer une application mobile pour ces randonnées.»
Les visiteurs qui dorment au val d’Anniviers en été bénéficient d’une offre avantageuse: en payant la taxe de séjour (2 fr. 50 par jour et par adulte), ils reçoivent le pass Anniviers liberté qui donne accès gratuitement aux infrastructures de transport et de loisirs et à diverses visites guidées.

Elena (7 ans) rencontre la mauvaise fée dans le pierrier.

Remontées mécaniques
Val d'Anniviers
Val d'anniviers sur Facebook

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Basile Weber

Rédacteur

Photo:
Olivier Maire
Publication:
lundi 24.08.2015, 15:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?