Nos montagnes en chiffres

Statistiques Oui, elles en ont des choses à dire, nos chères montagnes. Leur durée d’ensoleillement en hiver comparée à celle de la plaine? Le nombre de sommets dépassant 4000 m? Le poids touristique des régions de montagne? Coup de projecteur sur nos géants!

Moyennes d’heures d’ensoleillement en hiver

En plaine et en montagne (1981–2010)

Sommets les plus hauts

Les 4000 de Suisse

Le plus haut? La pointe Dufour culmine à 4634 m. Le massif du Mont Rose compte encore dix 4000 m, répartis entre la Suisse et l’Italie (en tout sept en Suisse).

Combien? 49 sommets de plus de 4000 m, dont la Pointe Dunant qui culmine à 4632 m (2e plus haut sommet de Suisse) et se trouve à côté de la Pointe Dufour (La liste ci-dessous a été réalisée par Swisstopo).

Qui est rose? Le massif du Mont Rose tire son nom du patois vladôtain: «rouésa» signifie «glacier».

Le premier gravi? La Jungfrau en 1811. Son nom proviendrait des sœurs du couvent d’Interlaken, qui possédaient des alpages au nord de la montagne (à Wengernalp).

Liste des 49 sommets suisses de plus de 4000 m et liste élargie
Panorama des Alpes OFS 2002

Pourcentage de la population

Plaine & montagne

Utilisation du sol

Régions où les alpages dépassent 10% du territoire

Nuitées de l’hôtellerie en 2015

Total des touristes et touristes suisses 

Étagement bioclimatique

Dans les alpes

Alain Wey

Rédacteur

Infographie Caroline Koella; sources MétéoSuisse, Office fédéral de topographie swisstopo, Office fédéral de la statistique, UIAA, SAB

Photo:
Alain Wey
Publication:
lundi 06.03.2017, 14:25 heure