The Chikitas (de g. à dr.): Saskia Fuertes (batterie, chœurs) et Lynn Maring (guitare, chant).

The Chikitas: «Humour plus rock égalent bonheur!»

Concert Il n’en fallait que deux pour monter un groupe aussi original que déjanté. Armées d’une guitare et d’une batterie, les Chikitas joueront à Avenches le 13 août.

«

Choisir entre les Beatles et Led Zeppelin, impossible»

Du rock alternatif déjanté et décapant qui vient des tripes. Les Américains disent d’elles: pourquoi sont-elles si énervées sur scène? Le duo The Chikitas est composé de Lynn Maring, à la guitare et au chant, et de Saskia Fuertes à la batterie. Sur les routes tous les week-ends, après avoir joué au Gurten Festival bernois et au Woodstock Festival Poland, elles arpenteront la scène du Casino de Rock Oz’Arènes à Avenches le 13 août.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

L’humour et la dérision font partie intégrante de vos clips et de votre musique. Pourquoi ce choix?
Saskia. L’humour, c’est le plus important dans quoi que je fasse. La personne avec qui je veux vivre, mes amis. Humour plus  rock égalent bonheur!
Lynn. On a toujours été dans ce délire depuis le départ. Cela me rappelle une phrase qu’on m’avait dite et qu’on m’a ressortie un an plus tard: «Vous dédramatisez le rock’n’roll!» Comme si le rock était un drame. On veut dégager quelque chose de drôle plutôt qu’un truc hypersexy qui se prend au sérieux. On n’est pas là pour faire les barbies!

Comment êtes-vous venues à la musique?
L. Mon père jouait du blues à la guitare. À 7 ans, j’ai pris mes premiers cours. J’ai toujours été fan de musique de tous styles, et énormément de rock. J’étais complètement boulimique de concerts, d’aller rencontrer des artistes, de comprendre pourquoi et comment il faisait ça. Quelque chose brûlait en moi: créer des chansons! J’ai monté mon premier groupe à 12 ans.
S. C’est aussi mon père et sa guitare qui m’ont conduite à la batterie. Il jouait les Beatles. C’était un peu le fanfaron de l’équipe. Chaque fois qu’il débarquait à un dîner d’amis, il se promenait avec sa guitare. Moi, j’étais la dernière gamine debout et je dansais en tapant sur des trucs et sur les tables. Mon père m’a proposé d’apprendre à jouer d’un instrument. J’ai choisi la batterie à 8 ans.

Au printemps, vous avez enregistré votre 3e album à Tucson, Arizona. Qu’est-ce que les Américains pensent de vous?
S. Pourquoi ces filles sont-elles si énervées sur scène? On nous a dit: «J’ai cru que les Suisses mangeaient du chocolat et étaient contents et tranquilles.»
L. On a donné deux shows à Los Angeles et on a eu un excellent contact avec tous les gens qu’on a rencontrés. Notre producteur Jim Waters, on n’en parle même pas! Il nous manque, on lui manque!

Jouer à Rock Oz’Arènes, le festival où vous vous êtes rencontrées, c’est tout un symbole!
L. J’ai vu mon premier concert là-bas. C’était Muse et Incubus en 2002. Ça a été une révélation. En fait, c’est quand j’ai vu Muse sur scène que j’ai eu envie de créer un groupe. Le fait de nous y retrouver treize ans plus tard, c’est lourd de sens!

L’arrosoir pour plantes aromatiques de Saskia

Si je vous dis «Le rock, c’est…», vous me répondez?
L. Ma vie. Un moyen d’exprimer l’amour, la haine, la peur, de se défouler… C’est une certaine vibration qui rapproche. Le bonheur que je ressens quand j’écoute du rock, je n’arrive pas à l’expliquer. Ça a toujours été évident.
S. Le rock, c’est une force vitale assez violente et rebelle. C’est très primal dans un monde où on est hyper-intellectualisé et porté sur le visuel. Le rock, lui, te parle directement dans le ventre!

Vous vous dites hyperactives. Quels sont vos traits de caractère?
L. Mes expériences m’ont donné envie de me battre pour les choses qui me tiennent à cœur. Pour ma liberté et ceux que j’aime. Je suis une gentille boule de feu!
S. Je suis assez excessive de manière générale. Aussi assez impatiente. Mais je ne lâche jamais. Si toute la batterie tombe pendant le concert, je vais m’énerver et tout casser, mais je ne vais pas arrêter de jouer!

Vos passions à côté de la musique?
S. La bouffe! Manger et boire.
L. Les arts visuels, les sorties. J’ai toujours aimé dessiner, j’adore regarder de belles photos et de belles peintures. Je suis passionnée par la vie en général.

Êtes-vous des cordons-bleus?
L. Je n’ai pas de cuisine chez moi, donc pas trop. Mais j’adore cuisiner, ce qui ne veut pas dire que je suis bonne. Mais je fais des pizzas maison. J’ai aussi inventé une recette qui s’appelle la «pâtaugette», des restes de pâtes cuites à la poêle avec des courgettes. Avec du fromage, c’est super bon!
S. J’aime faire un repas cool avec n’importe quoi dans le frigo. C’est ma spécialité! Mes plats préférés? Je suis obligée de voter carnivore sur ce coup-là. Quoique le poisson… Tout est bon. C’est horrible. Vous me demandez de choisir entre les Beatles et Led Zeppelin, c’est juste impossible!

Les écouteurs de Lynn

Quatre dates dans les pas de deux rockeuses

1987 Naissance de Saskia. Lynn voit le jour en 1988. Elles grandissent à Genève.

2007 Elles se rencontrent au concert de Nine Inch Nails à Rock Oz’Arènes à Avenches.

2011 Elles créent The Chikitas suite à une jam. Leur premier album «Butchery» sort le 11.11.2011.

2014 Sortie du 2e album «Distoris Clitortion». La chanson «Lalalala» tourne sur les radios nationales.

En concert:

thechikitas.com

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Patrick Gilliéron Lopreno
Publication:
lundi 27.07.2015, 15:40 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?