1 von 13



Kia Picanto

Kia Picanto

Kia Picanto

Opel Karl

Opel Karl

Opel Karl

Opel Karl

Opel Karl

VW Up

VW Up

VW Up

VW Up

Trois citadines poussent la comparaison

Physionomies expressives De petits moteurs et un confort surprenant, les citadines d’aujourd’hui ne se contentent plus d’assurer une mobilité de base.

On dit qu’un Suisse sur cinq donne un petit nom à sa voiture. Voilà qui en dit long sur la relation que nous entretenons avec notre moyen de locomotion… Il faut bien pouvoir la supplier quand elle ne veut pas démarrer! Et l’insulter si elle s’obstine dans son refus!

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

S’agissant de la nouvelle citadine d’Opel, il n’y a pas besoin de se creuser la tête: elle s’appelle Karl. Et marque ainsi d’emblée un point face à ses rivales, la Picanto de Kia et la VW Up. Dans ce segment, le style privilégie généralement les rondeurs poupines. Et comme il faut créer de l’espace sur une faible surface, on joue sur la hauteur de la carrosserie. Ce qui fait ressembler la plus petite des Kia à un minispace. Sa face arrière à feux LED n’en est pas moins fort réussie. En comparaison, la VW paraît plus allongée en dépit de sa forme parallélépipédique et du fait qu’elle mesure un centimètre de plus en hauteur. La Karl est en quelque sorte une synthèse des deux styles: une face avant typée Opel et une ligne de pavillon haute, mais pas autant que celle de la Picanto. Les quatre portes sont de série chez Opel et Kia, mais coûtent un supplément de prix de 600 fr. chez VW.

Vu de l’intérieur

Cela n’a toutefois aucune influence sur l’espace intérieur. Dans la Kia Picanto et la VW Up, l’espace pour les jambes à l’arrière reste suffisant même si une personne de grande taille est au volant. Si l’on se sent plus à l’étroit dans la VW, c’est dû au fait que l’habitacle y paraît plus étriqué et sombre. La petite Karl est un tantinet plus généreuse en termes de garde au toit et d’espace pour les jambes. La position d’assise, plus redressée, y est aussi plus agréable lors de longs trajets. Côté coffre, la VW Up reprend l’avantage avec une capacité de 251 litres, devançant de loin ses concurrentes germanique (206 l) et coréenne (200 l).
Seul reproche: le fait de devoir relever la tablette manuellement pour charger le coffre, car la visibilité arrière s’en trouve obstruée si l’on oublie de la rabattre. Les équipements de série et options disponibles mettent à nouveau Opel et Kia en position favorable grâce à des détails comme le volant chauffant.
La VW Up compense sa dotation plus spartiate par la qualité d’aspect et de finition de son agencement intérieur.

Motorisation

Un moteur trois cylindres essence, c’est devenu le standard du segment. Pas besoin de quatre cylindres quand le brio est au rendez-vous, comme dans le cas de la VW Up et de l’Opel Karl.
La Kia Picanto, dont la conception n’est plus de première jeunesse, est affligée en revanche d’un certain flegme. Les trois moteurs ont besoin de hauts régimes pour s’exprimer pleinement, raison pour laquelle les consommations réelles sont sensiblement plus élevées que celles indiquées sur le papier.
Le système stop-start? De série chez Kia, en option dans le cadre d’un pack à 400 francs chez VW et disponible seulement à partir de l’automne chez Opel. La VW Up prend l’avantage en termes de comportement, grâce à une direction plus précise, des suspensions plus fermes et une commande de boîte plus douce. Malgré tout, la Picanto absorbe les gendarmes couchés avec davantage de souplesse.

Bilan

La petite Karl d’Opel marque des points par son équilibre général et un niveau de confort supérieur aux critères du segment. La VW Up, quant à elle, relève la barre en termes de qualité perçue et de comportement dynamique, mais aussi par son prix.
Pénalisée quelque peu par une motorisation anémique, la Kia Picanto se rattrape en étant de loin la citadine la moins chère du trio.

Opel Karl

4,3 l/100 km
À partir de 11 950 francs

***** Habitabilité
****   Confort
****   Coût/utilité

Kia Picanto

4,3 l/100 km
À partir de 11 950 francs

****   Habitabilité
****   Confort
***** Coût/utilité

VW Up

4,3 l/100 km
À partir de 11 950 francs

**** Habitabilité
**** Confort
***   Coût/utilité

«Les cartes de visite»

Anne Carrard, comédienne-animatrice

Anne Carrard, comédienne-animatrice
Anne Carrard, comédienne-animatrice

Régulièrement, sur mon pare-brise, je retrouve des cartes de visite d’acheteurs potentiels de ma voiture en l’état.
Vu son état, j’ai toujours trouvé ça un peu étrange! Elle est tellement «pourrie» qu’ils en rêvent! Et à quel prix? Titillée par la méthode, j’ai décidé un jour d’appeler un de ces «intéressés». Au téléphone, un homme plutôt nonchalant me demanda la marque, l’année et le nombre de kilomètres. À chaque réponse, il soupirait: «Ah! Pfff, vous avez une… BIP (je ne cite pas de marque)… bof, de 2009… pfff, bof, non franchement bof!» Il ne semblait pas du tout captivé. Il me demanda encore mon prix. Je lui dis: 4000 fr. Il soupira à nouveau, me disant: «Oubliez, c’est trop cher!» «Tant pis», dis-je, m’apprêtant à raccrocher. À ce moment-là, l’homme faiblit et montra son intérêt: «Donnez-moi votre adresse, j’arrive.»
Dix minutes plus tard, il examinait ma voiture et en négociait le prix. Je ne faiblis pas, lui non plus d’ailleurs. On en resta là, mais maintenant je sais comment ça marche!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Andreas faust

Photo: SP

Publication:
lundi 24.08.2015, 14:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?