Ulrika Lequet, 59 ans

La Dent de Vaulion (VD)

«Je suis arrivée ici en 1976 à l’âge de 19 ans. Je suis Suédoise. L’un des premiers endroits que j’ai découvert était la Dent de Vaulion, un sommet du Jura vaudois qui culmine tout de même à 1482 m. C’est à ce moment-là que je suis tombée amoureuse de la Suisse.
La nature m’a de suite rappelé la Suède avec ses grandes étendues de forêts et ses lacs. J’ai été à la fois éblouie et émue par toute cette beauté. Par beau temps, on peut y admirer sept lacs, c’est incroyable! On y aperçoit ceux de Neuchâtel, Bienne, Morat, le Léman, mais aussi le lac des Brenets, de Joux et des Rousses. Le panorama vaut le déplacement. J’y viens volontiers me ressourcer et c’est un lieu auquel je pense souvent. Il est le symbole de ces deux pays si chers à mon cœur.»

Participer à la rubrique

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sophie Dürrenmatt
Photo:
Nicolas de neve
Publication:
lundi 24.10.2016, 13:10 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?