Un film célèbre le chasselas

Cinéma Un documentaire met en lumière le chasselas, si cher aux Vaudois, en remontant jusqu’à son origine. Les images de vignes sont renversantes, l’histoire du cépage palpitante.

Des feuilles de vignes entremêlées à celles d’autres arbrisseaux. Le film Chasselas Forever – Une histoire de cépage, du réalisateur vaudois Florian Burion, s’ouvre dans une nature automnale, évoquant un matin brumeux. «À l’origine, la vigne est une liane sauvage. Domestiquée par les premiers hommes, elle n’a cessé depuis de nous accompagner», annonce une voix off. Elle emmène le spectateur dans le passé des grappes, plus précisément de celles de chasselas, cépage de raisins blancs très ancien, cultivé dans le monde entier comme raisin de table ou de cuve.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Les Vaudois s’y intéressent de près, puisqu’ils lui consacrent les deux tiers de leur production viticole. «Toutes les vignes de chasselas qu’on trouve actuellement dans le monde, tous ses raisins, toutes ses grappes, ont pour origine un seul pépin. C’est ce qui est arrivé au chasselas comme à tous les autres cépages», explique le biologiste José Vouillamoz, spécialiste de l’étude ADN des cépages, l’un des protagonistes du documentaire. Pendant une petite heure, à travers ses propos et ceux de vignerons, ingénieurs agronomes et autres scientifiques, on en apprend davantage sur le chasselas. Comme par exemple qu’en ampélographie – l’étude de la vigne – il sert de référence pour classer en termes de précocité les plus de 6000 cépages que l’on connaît à travers la planète. Ou qu’il bénéficie d’un grand potentiel de garde. Ou encore, qu’il a de nombreux clones, soit divers individus à l’intérieur de la même variété, comme le rose royal, le fendant vert ou le giclet.

Le film offre de splendides vues de Lavaux. Projections en présence du réalisateur les 10 et 11 septembre au château de Lutry (VD) – salle du Conseil – dans le cadre de la manifestation Lavaux Passion.

Un voyage, un déclic

Florian Burion, passionné par le cinéma et l’audiovisuel depuis l’enfance, a grandi dans la commune viticole d’Ollon, dans le Chablais vaudois. Jeune adulte, il a été initié aux vins grâce à la transmission familiale.
Voilà cinq ans qu’il a découvert le village de Chasselas, durant des vacances en Bourgogne: «Ce nom a attisé ma curiosité. J’ai alors fait des recherches. Plus j’avançais, et plus j’étais persuadé que l’histoire exceptionnelle du chasselas méritait d’être racontée.» Il a ensuite travaillé plus de quatre ans sur ce film.

«

Indice après indice, comme dans une enquête policière »

Florian Burion (37 ans), réalisateur

Florian Burion (37 ans), réalisateur

Florian Burion (37 ans), réalisateur
Florian Burion (37 ans), réalisateur

Éclosion en accéléré

Toutes les images de ce documentaire sont splendides, à l’exemple des vues aériennes des vignobles de Lavaux.
En outre, des séquences exceptionnelles sont offertes au spectateur, comme l’éclosion d’un bourgeon ou l’avancée des feuilles en accéléré. Pour réussir cette prouesse, le réalisateur a utilisé des photos de vignes prises sur trois ans: «Le détail fait partie des secrets de fabrication. J’ai mélangé plusieurs techniques.»
Bourgogne? Égypte? Suisse? Le suspense sur la véritable origine du chasselas dure une bonne partie du film: «On avance indice après indice, comme dans une enquête policière», dit Florian Burion.Nous ne dévoilerons pas l’épilogue ici, à l’exception de ces propos de José Vouillamoz, qui a découvert le berceau du cépage: «Le chasselas est plus ancien que nos frontières politiques…»

«Chasselas Forever – Une histoire de cépage» en DVD (60 min)

Riche et ample

L’experte

Marie Linder, spécialiste en vin

Marie Linder, spécialiste en vin
Marie Linder, spécialiste en vin

Ce chasselas s’exprime au nez par une belle minéralité, éclairée de senteurs tilleul. Sa bouche est riche, ample, structurée, avec un juste dosage de gaz carbonique qui rend ce vin gouleyant.
Il répond aux attentes d’un apéritif convivial tout comme à celles d’une gastronomie fine. Cette bouteille est ornée de la banderole rouge et argent des Clos, Domaines & Châteaux, une association mettant en valeur des crus d’exception ainsi qu’un patrimoine architectural et historique. Ses membres respectent une charte de production sévère. Une commission technique valide le travail par des visites régulières aux domaines et une dégustation des produits. Acquis en 1911 par la famille Naef, ce château est l’une des plus vieilles propriétés viticoles de Mont-sur-Rolle (VD). Il compte actuellement 11 hectares de vigne.

La Côte AOC Mont-sur-Rolle Château de Mont-sur-Rolle

Prix: 11 fr. 95/75 cl
Origine: Suisse
Région: Vaud, La Côte
Cépage: chasselas
Disponible: dans les grands points de vente Coop ou sur:

.

www.mondovino.ch
Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Octuor Films, DR
Publication:
lundi 29.08.2016, 14:25 heure

Retrouvez toutes nos recettes