«L’avenir appartient à ceux qui courent tôt» pourrait être la devise de Wake Up and Run (Fribourg).

Un jogging au saut du lit

Convivial Courir 5 km, à 5 h 30, dans une ville suisse, avant d’aller travailler: tel est le concept original de Wake Up and Run.

Après Bienne, Neuchâtel, Fribourg, Lausanne, Bâle et Berne, la première édition de Wake Up and Run s’achèvera ce vendredi 23 septembre à Delémont. Imaginée par le Jurassien Jérôme Blank (31 ans), passionné de course à pied, qui travaille dans l’événementiel, cette manifestation urbaine a pour vocation principale de «promouvoir un mode de vie sain à travers une activité physique régulière, d’encourager une alimentation équilibrée et de faire découvrir une ville sous une lumière différente».
Contre une inscription de 28 à 32 fr. selon la ville, les participants reçoivent la veille leur t-shirt et leur dossard personnalisé. Le lendemain, ils se lèvent aux aurores pour un jogging collectif qui démarre à 5 h 30 tapantes.
L’ambiance est bon enfant. Les candidats prennent des selfies et plaisantent. Certains ont même décidé de courir en pyjama. D’autres ont choisi de suivre le mouvement en marchant car il ne s’agit nullement d’une compétition. De plus, la course n’est pas chronométrée. «Je voulais prouver que l’on peut trouver du temps pour faire du sport avant d’aller travailler», explique Jérôme Blank qui a décidé d’organiser les Wake Up and Run en semaine. À la fin de cette activité physique sur 5 km, des boissons et un petit-déjeuner, en partie avec des produits Coop, attendent les candidats à l’arrivée.

Nouveau regard sur la ville

«Cet horaire permet de découvrir sa ville et son centre sans voitures. De la voir sous un jour nouveau, comme on n’en a jamais l’occasion», insiste l’organisateur qui a imaginé ce concept inédit lors d’un séjour linguistique à Londres, où il faisait régulièrement du jogging. Le bilan de cette année est positif. Le public a répondu présent même par mauvais temps. La palme du nombre de participants revient à Fribourg avec plus de 900 coureurs, grâce à l’engagement des autorités qui ont soutenu l’événement en participant même à la course.

A Bienne.

Objectifs 2017

Après cette année pilote, Wake Up and Run devrait grandir en 2017, tout «en gardant des proportions humaines». Le nombre de participants ne dépassera pas 2000 personnes par ville, tandis que le nombre de villes sera limité à huit ou neuf. Lucerne a déjà manifesté son envie d’accueillir aussi l’événement. «Je souhaite créer un équilibre entre les villes romandes et alémaniques mais surtout conserver l’esprit convivial de l’événement», conclut l’organisateur.

Infos et inscriptions de dernière minute pour Delémont

La course en chiffres

Wake Up and Run ce sont:

  • 3500 à 3800 participants (estimations pour Delémont incluses)
  • 7 villes suisses
  • 20 à 35 bénévoles par course, prêts à se lever au milieu de la nuit
  • 1 fr. 50 à 2 fr. par personne inscrite destinés à des œuvres caritatives (Mission Aviation Fellowship et Enfants du monde)
  • Début de la course: 5 h 30
  • Distance parcourue par ville: 5 km

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Jasmina Slacanin

Rédacteur

Photo:
DR
Publication:
lundi 19.09.2016, 13:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?