Il s’engage pour sa patrie et une agriculture proche de la nature: le paysan bio Bistgaun Capaul avec deux vaches de son troupeau.

Un paysan bio ingénieux et visionnaire

Que les vallées alpines périclitent et que 
les régions périphériques se dépeuplent n’est pas une fatalité. Du moins 
pas tant qu’il y aura des 
paysans bio comme Bistgaun Capaul.

Les ombres s’allongent dans le val Lumnezia, la «vallée de la lumière», en romanche. Dans le petit village de Lumbrein (GR), les chaumières s’illuminent. Certaines restent pourtant dans le noir. Leurs habitants sont partis. «C’est l’une des raisons pour lesquelles je m’engage en faveur de Pro Montagna et du Parrainage Coop pour les régions de montagne», lance Bistgaun Capaul. Nous ne pouvons et ne devons pas laisser mourir nos vallées!»
Le paysan grison tourne son regard vers le sud: «Là-haut, nous prévoyons d’installer trente à quarante éoliennes. C’est l’avenir! L’eau et le vent sont le pétrole des montagnards.» Et Bistgaun Capaul est le moteur de ce parc éolien.

«

Nos bêtes sont nourries d’herbe et de foin»

C’est lui aussi qui a introduit Pro Montagna dans les Grisons. Au début des années 2000, apprenant que le label de Coop pour les produits de montagne mettrait l’accent sur le Valais et l’Oberland bernois, il s’est invité tout de go à la première assemblée: «J’ai même emmené avec moi le chef du service de l’agriculture», se souvient-il. C’est lui, encore et toujours, qui s’est chargé de convaincre ses pairs, qui a mobilisé les producteurs, insisté auprès des acheteurs de Coop… Résultat: aujourd’hui, le fromage de montagne bio des Grisons est en grande partie vendu chez Coop sous le label Pro Montagna.
L’organisme est aussi connu et respecté des paysans et des producteurs dans le val Müstair ou dans la Surselva pour la viande des Grisons ou le pain à la pomme de terre. Et ce n’est pas le fruit du hasard: «Coop paie un prix équitable. Pour chaque produit vendu, elle reverse un montant au Parrainage Coop pour les régions de montagne (voir ci-contre). Les montagnards profitent de ce Parrainage», souligne Bistgaun Capaul.
Le paysan bio participe d’ailleurs à la sélection des partenariats et des programmes Pro Montagna. Les principaux critères sont la qualité, les débouchés et la capacité de livraison. «Mais l’essentiel, souligne-t-il, c’est que les produits soient aussi transformés dans les régions de montagne afin d’y maintenir ou d’y créer des emplois.»
Bistgaun Capaul constate les fruits de son engagement pour les régions de montagne: rien que ces dernières années, quelque 2,5 millions de francs ont été investis dans des programmes aux Grisons. Le Parrainage Coop a, par exemple, participé à la rénovation de la fromagerie bio de son village. Maintenant, le fromage est vendu sous le label Pro Montagna. Deux à trois emplois sont assurés à long terme: pour un village de 300 habitants, ce n’est pas rien.

Pro Montagna a vu le jour il y a sept ans. Pour Bistgaun Capaul, ce n’est qu’un début. Son prochain objectif? Intégrer les boucheries de montagne au projet. «Nos bêtes sont nourries d’herbe et de foin exclusivement. Elles donnent de l’excellente viande.» Ainsi, le bétail des montagnes n’aboutirait pas dans les abattoirs de plaine pour être mélangé au bétail d’engraissement. «Je me bats pour éviter cela et j’espère bien y parvenir!»

Solidarité pour les habitants des régions de montagne

Les fromages Pro Montagna, 
un pur plaisir des montagnes.

Pour l’agriculture de montagne, les dispositions sévères de la politique agricole en matière de protection des animaux et des eaux créent d’importants besoins d’assainissement. C’est ici qu’intervient le Parrainage Coop pour les régions de montagne en donnant un sérieux coup de pouce financier aux familles paysannes, aux coopératives d’alpage, aux artisans ou aux entreprises innovantes des régions de montagne.
Vous aussi, vous pouvez soutenir les habitants de ces régions en choisissant des articles Pro Montagna. Il s’agit de produits de qualité authentiques: de la matière première à la transformation, tout est fabriqué dans les montagnes suisses. Une partie du prix d’achat est reversé aux paysans et aux producteurs via le Parrainage Coop pour les régions de montagne. Le montant est indiqué sur les emballages Pro Montagna.

www.coop.ch/parrainage

Régions de montagne
: les critères qui les déterminent

La Confédération divise la surface agricole utile en zones d’alpage, de montagne et de plaine afin de tenir compte des conditions de vie et de production, variables d’une région à l’autre. La situation climatique, les voies de communication et la configuration du terrain ont un effet direct sur l’exploitation d’une surface. Il s’agit donc de trois critères déterminants pour délimiter la région de montagne. Celle-ci est subdivisée en quatre zones (zones de montagne I à IV). Tous les produits Pro Montagna proviennent des régions d’alpage et de montagne, où ils sont également transformés.

www.coop.ch/promontagna

Franz Bamert

Rédacteur

:

Publication:
lundi 17.02.2014, 00:00 heure