Les chiens ne peuvent pas transpirer pour évacuer la chaleur. Il faut donc les en protéger.

Eté, chaleur et bons gestes!

Dans une voiture au soleil, ou simplement dans une maison surchauffée, nos compagnons à quatre pattes souffrent durant l’été. De simples réflexes peuvent grandement les aider.

Un vétérinaire anglais vient de se livrer à une expérience terrifiante: assis dans une voiture en plein soleil estival, toutes fenêtres ouvertes, il mesure l’enfer. Alors qu’il fait déjà 34° C au départ, après dix minutes, le thermomètre affiche 41° C et après une demi-heure, le mercure se balade à 50° C. Imaginez si les fenêtres étaient fermées! Le vétérinaire conclut: «Ne laissez jamais un animal de compagnie, chien, chat, seul dans une voiture au soleil, fût-ce cinq minutes. Jamais.»
Malgré les recommandations des professionnels, responsables de refuges et autres protecteurs des bêtes, chaque année des maîtres irresponsables condamnent à mort leur compagnon en l’oubliant dans un véhicule.

N’oublions pas que les animaux ne transpirent pas pour réguler leur température. C’est l’halètement qui assure l’équilibre thermique. Si l’air aspiré est trop chaud, il risque le coup de chaleur. Premiers signes: halètement rapide, salivation excessive, gueule pleine de mousse.
Le coup de chaleur est proche. Il faut au plus vite sortir l’animal, le ventiler (un journal fait l’affaire), le mouiller avec un tissu humide – attention, jamais d’eau glacée, cause de choc thermique. Lui offrir de l’eau, mais ne pas le forcer à boire. Il le fera quand il en sera capable. Et se rendre rapidement chez le vétérinaire qui devra peut-être pratiquer une perfusion.

Pour le bien-être de nos amis poilus, pensez à aérer la maison le matin aux heures fraîches, puis fermez les fenêtres. Si vous avez un ventilateur, ne pas le braquer directement sur l’animal.
Evitez absolument de sortir un chien aux heures brûlantes, le macadam peut grimper à 50° C. Brûlures assurées pour les coussinets. Pas d’exercice physique pour Médor après 10 h du matin. Et attendez 19 h pour qu’il se défoule. Ou alors, proposez-lui une escapade en forêt.
Ne pas oublier les angoras, lapins, chats, chiens, cochons d’Inde: une petite coupe chez le toiletteur l’aidera à mieux supporter l’été.

A lire

«Secrets de chiens»

Si, comme moi, vous éprouvez des difficultés à décrypter le langage canin, aussi mystérieux qu’un message en mandarin, la solution est à portée de main: lisez au plus vite «Secrets de chiens. Ce que votre chien veut que vous sachiez», paru récemment chez Payot Editeur. L’auteur, le Canadien Stanley Coren, professeur d’université et dresseur réputé est un super-pro de la psychologie canine.
Divisé en six parties, l’ouvrage évoque la perception du monde de notre ami à quatre pattes, le développement de son cerveau, ses moyens de communication et sa sensibilité, etc. L’auteur aborde aussi des questions simples, telles que l’aboiement, le nombre de races, la passion de certains chiens pour le fumier ou les déchets où ils se roulent, et leur manie de renifler l’entre-jambe des humains, un acte tout à fait naturel pour eux, qui permet d’ailleurs au Canadien de conter une anecdote amusante. Facile d’accès, ce livre est un véritable passeport pour entrer avec succès dans l’univers de Milou.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

.

Photo:
Fotolia
Publication:
lundi 23.06.2014, 00:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?