Les Formica polyctena construisent leur nid avec des brindilles.

Un tour dans l’univers des fourmis

Présenter la grande famille des fourmis mériterait plusieurs pages. Apprenons à vivre avec: notre fourmi des bois est en voie de disparition.

Une première pensée: même si les fourmis tracent un chemin dans un coin du salon, ne sortez pas les insecticides, nocifs pour la planète et toute entité vivante. Essayez le citron – quelques gouttes le long de leur chemin où elles déposent des phéromones – ou les plantes fortement parfumées comme le géranium, la citronnelle, qu’elles abhorrent. Ne jamais laisser traîner des aliments sucrés, tenir le sucre à l’abri des petites gourmandes. L’hygiène protège la maison d’un assaut de ces stakhanovistes. Attention au bois pourri ou humide qui les attire.
Les fourmis font partie des insectes: six pattes, une paire d’antennes, un corps en trois parties. Et deux paires d’ailes pour les reines et les rois qui s’accouplent au gré du zéphyr. Les mâles ne survivent pas, les reines trouvent un nid, arrachent leurs ailes dont sont nourris les premiers bébés. Si une autre reine, née dans la fourmilière, se présente à la porte de la colonie, elle est bien reçue, et forme une banlieue à la ville principale.
Certaines fourmis partent à la recherche d’esclaves… pas toujours tendres entre elles. La fourmi de feu est même un vrai fléau. Elle a traversé les continents et tue à qui mieux mieux.

Boulimie intensive

Des espèces tropicales découpent des feuilles et les emmènent à la «maison». Non pour les manger, mais pour déguster les champignons qui pousseront sur les déchets de ces feuilles. Chez d’autres, des ouvrières s’adonnent à la boulimie intensive. Une fois gavées, elles nourrissent leurs congénères. À chacune son boulot!
Il est passionnant d’élever une fourmilière à la maison (on l’achète, on ne la prélève pas dans la nature). Mais gare à ne jamais laisser sortir les bestioles de leur bac. Une évasion peut mettre en danger notre biotope. Rappelons que notre fourmi des bois est en voie de disparition. Pêcheurs, pollution, pharmacologie l’ont décimée. Dans le bac, rien à craindre côté surpopulation: la reine, plus sage que nous, régule les naissances! l

Vidéo animaux

Intervention chirurgicale sur l'estomac d'une vache, partie 2

La chute du gecko

Le gecko apparut au pied du lit de la visiteuse, à Yaoundé. Elle l’observa, le laissant se dandiner à sa guise. Il explora la pièce et se mit à grimper le long de la paroi, y adhérant sans problème grâce à ses coussinets munis de setae, qui permettent de gambader la tête en bas. La visiteuse se coucha et s’endormit à l’abri de la moustiquaire. Elle fut brutalement réveillée par un bruit assourdissant, le gecko était tombé sur le tissu de la moustiquaire et poussait des cris indescriptibles. Le temps qu’elle réalise qu’il ne s’agissait pas d’un fantôme hurleur, elle tenta de le pousser, il sauta sur le tapis, galopa, lui échappa. Elle se rendormit, la bestiole à nouveau chuta. Le manège dura toute la nuit. Il était si rapide qu’elle ne parvenait pas à l’attraper… À la cinquième chute, elle l’entortilla dans la moustiquaire, la décrocha et reconduisit son hôte bavard au jardin, lui conseillant de faire un saut chez le cordonnier!

Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 06.10.2014, 12:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?