Signes distinctifs du goéland leucophée: une tache rouge sur le bec et des pattes jaunes.

Un voltigeur venu du Sud

Goéland leucophée Venu de la Méditerranée, ce grand blond fait aujourd’hui partie de nos paysages lacustres. Près de 1500 couples vivent en Suisse.

On le confond souvent avec la mouette rieuse. Le goéland leucophée est pourtant bien plus massif. Il mesure en moyenne 55 cm pour une envergure des ailes de 130 cm. Et, avec un poids de 900 g à 1,5 kg, il pèse quatre à cinq fois plus qu’une mouette! Ce voltigeur s’adapte avec une facilité déconcertante à son environnement.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Sa population a explosé avec les décharges à ciel ouvert des pays méditerranéens. «Il a remonté et colonisé le Rhône, raconte Sophie Jaquier de la Station ornithologique suisse. Il niche en Suisse dès 1968 à la réserve du Fanel, au bord du lac de Neuchâtel.» Le nombre de couples pullule dans les années 1990 et, en 2015, on en recense 1424, dont près de 700 au Fanel! Le goéland leucophée garde un plumage juvénile brun jusqu’à l’âge de 4 ans et peut vivre au moins dix-neuf ans (voire jusqu’à 49 ans comme son cousin du Nord). S’il est souvent décrié, car opportuniste et dominant, la biologiste rappelle qu’il est venu ici naturellement. L’une des habitudes du grand blond est de s’approprier les nids des sternes pierregarins pendant leur migration. Pour y remédier, les ornithologues couvrent les radeaux de nidification de ces derniers jusqu’à leur retour en Suisse. Le monde s’adapte! Rien de tel que d’observer un goéland voltiger dans le vent pour en devenir admiratif. «Oiseaux de mer à la base, ils sont habitués à des environnements venteux. Malgré leur grande taille, ils peuvent faire des pirouettes impressionnantes!»

Recensement des goélands leucophées, avril 2015, Fanel (lac de Neuchâtel)

Un goéland emprunte une GoPro

Ce jeune chat s’appelle Kimi. Sa propriétaire Saskia, de Rennaz (VD), le considère comme un samouraï! Son agilité sur les poutres apparentes de la toiture de leur domicile la stupéfie.

Je souhaite présenter mon animal

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel
Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Chien voyageur

Pour passer la frontière avec votre chien en toute tranquillité, il faut s’acquitter de quelques formalités. Votre chien doit être équipé d’une puce électronique (obligatoire en Suisse) et d’un passeport. Un simple carnet de vaccination ne suffit pas. Ensuite, le vaccin anti-rabique doit être à jour.
Si votre chien n’est pas encore vacciné contre la rage, un délai de 21 jours entre l’injection et le passage de la frontière est à respecter. Ces mesures suffisent pour la plupart des pays européens sauf la Grande-Bretagne et les pays scandinaves qui exigent un traitement anti-parasitaire contre le ténia du renard. Si vous désirez vous rendre dans un pays plus éloigné, renseignez-vous bien auprès de son ambassade. L’importation d’un chien en Australie peut, par exemple, nécessiter plus de six mois de préparation!

Plus d’infos sur le site de l’Office fédéral des affaires vétérinaires: www.blv.admin.ch

 
Une question animalière?

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Alamy, DR
videos:
Goélands: Alessandro Staehli, La Salamandre
Publication:
lundi 16.05.2016, 13:45 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?