1 von 9


L’abbaye de Saint-Maurice, un lieu de vie et de témoignage.

Vue extérieure de l'abbaye

Site archéologique du Martolet

Les catacombes de l'abbaye

Le cloître, un havre de paix

La salle du trésor agrandie en 2014

La porte d'entrée de la basilique

La basilique et son choeur

Des pièces exposées au Louvre en 2014

Une abbaye miraculée et bien vivante

Anniversaire Malgré les coups du sort, l’abbaye de Saint-Maurice (VS) n’aura jamais varié de sa destinée. Elle fête ses 1500 ans en 2015. Visite guidée.

Saint-Maurice, porte d’entrée du Valais, est très ensoleillée ce matin-là (est-ce une surprise?). L’agréable bourgade aux places piétonnes qui invitent à la découvrir au pas a déjà sorti ses terrasses le long des rues d’un commerce agréable.
L’abbaye, qui fête ses 1500 ans en 2015, n’est qu’à une poignée de minutes de la gare et à un jet de pierre de l’autoroute.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Un phare en Occident

Adossée à la falaise, elle en a connu des turpitudes entre les rochers qui se sont parfois acharnés sur elle et les incendies. Pourtant, elle n’a jamais cédé un pouce de terrain, même si plusieurs (ré)aménagements ont dû être effectués – dont le changement d’orientation du chœur – pour, d’une part, qu’elle continue à tenir debout et, d’autre part, lui éviter au maximum les conséquences de chutes de pierres, toujours possibles.

La basilique de l’abbaye dont le chœur a changé de côté.

«Il s’agit de la seule abbaye du monde occidental à fonctionner sans interruption depuis 515», souligne le Père Thomas Rödder, Bavarois d’origine et résidant ici, qui conduit les visites en cinq langues… En tout, 41 chanoines réguliers de Saint-Augustin, âgés de 31 à 97 ans(!), y vivent.
Avant la visite, un brin d’histoire: Maurice d’Agaune ou saint Maurice est parti de Thèbes (l’actuelle Louxor), en Egypte, pour arriver en Valais, avec ses soldats. Ils avaient reçu l’ordre de tuer tous les habitants au nord des Alpes convertis au christianisme. Maurice et ses amis refusèrent. Ils furent passés par les armes. Et devinrent des martyrs.
«Toutefois, l’abbaye est un lieu de vie, de témoignage. L’on ne vénère pas les cendres, mais on garde le feu», alimente le Père Thomas. Depuis l’an 380, l’on prie au pied de la falaise où se trouve l’abbaye autour des reliques de Maurice et de ses compagnons.

Le site archéologique (couvert) du Martolet, mis au jour en 2001.

Chasse au trésor

La basilique aux vitraux qui s’illuminent au fur et à mesure que le jour avance inaugure la visite. L’on passe ensuite dans une sorte de caveau où un film de sept minutes explique la naissance et l’existence de l’abbaye.
Dans l’enceinte, le site archéologique du Martolet, mis au jour en 2001, fait découvrir les premières églises chrétiennes et le tombeau de saint Maurice.
La chasse au trésor commence à l’étape suivante dans d’anciennes caves qui abritèrent jadis du vin et du jus de pomme!

La nouvelle salle du trésor a été agrandie en 2014.

Durant les travaux d’agrandissement de cette salle, en 2014, tous les objets de valeur (coffrets en or, cavaliers en argent sur leur monture, calices au diapason, etc.) ont été hébergés au Louvre, à Paris. De retour à domicile, ils font les délices et les questions des enfants dans une atmosphère quasi mystique due à la pénombre de cette grande pièce.
Le retour vers la lumière s’effectue par le cloître. Où l’on n’entend ni la ligne de chemin de fer d’un côté, ni l’autoroute de l’autre. Juste le clapotis de l’eau qui s’échappe de la vasque centrale. Un moment hors du temps qui invite à la réflexion sous les rayons bienfaisants du soleil.
Et si c’était cela, l’esprit de Saint-Maurice?

Le trésor de Saint-Maurice a été exposé au Louvre.

Familles bienvenues

Marché monastique à goûter
Les visites de l’abbaye sont adaptées à tous les publics. Les enfants y trouvent leur compte. Un audio-guide qui leur est destiné est en préparation.
Le marché monastique de Saint-Maurice, qui permet de découvrir la qualité et la variété de la production artisanale issue des congrégations religieuses de toute provenance, est unique en Europe. Il se déroulera les 19, 20, 21 et 22 septembre 2015 (le 22 est la fête de Saint-Maurice).
La Grotte aux Fées, à deux pas de l’abbaye, propose un spectacle naturel de pierre et d’eau qui aiguise l’imagination. Idéal pour les familles. Dans la foulée, la visite du château tout proche est aussi recommandée.

www.abbaye1500.ch
Geoffrey Raposo

Médiamaticien

Photo:
Darrin Vanselow
Publication:
lundi 27.04.2015, 15:30 heure