Votre nouvelle plante lui plaît? Attention, elle pourrait lui être fatale.

Une dangereuse cohabitation

On estime à environ 700 le nombre d’espèces végétales représentant un réel danger pour un chat. Le point.

Vous aimez les félins et vous aimez les plantes vertes, plus encore celles qui éclatent en gerbes de fleurs colorées? Que voilà un mariage difficile! Parfois ça passe… mais quand ça ne passe pas, surtout restez zen. Entre les chats et les plantes, c’est parfois l’amour à mort! Les maîtres se doivent de rester attentifs: il y a les plantes que nos miauleurs dédaignent souverainement, et celles qu’ils mâchouillent avec appétit, les régurgitant presque aussitôt. Verdure neutre, qui se contente de
tacher le fauteuil ou les coussins – nos panthères miniatures préférant vomir sur canapé ou tapis persan que sur le carrelage de la cuisine. Mais il y a d’innombrables végétaux qui s’avèrent très dangereux pour eux.
La liste de ces végétaux dangereux est longue. On estime à 700 le nombre de fleurs, arbustes, plantes qui ne leur conviennent pas, à divers degrés. Parmi les plus courantes, côté plantes à fleurs, gare aux: amaryllis, cerisier d’amour, chrysanthème, cylamen, étoile de Noël, hortensia, iris, jasmin, laurier rose, piment d’ornement, primevère, violette bleue. Parmi les arbustes et plantes vertes, nos minets ne supportent pas d’ingérer: aloès, croton, dieffenbachia (si courante et très toxique), euphorbe, if, lierre. Gui et houx exigent un passage urgent chez le vétérinaire, qui seul évitera le trépas au félin empoisonné. Attention aussi au noyau d’abricot, aux graines et feuilles flétries des cerises, aux champignons, au rhododendron (notamment l’azalée), à toutes les déclinaisons du philodendron et aux plants de tomates. Ajoutez-y les fleurs coupées, tulipe, jonquille, narcisse, coquelicot, muguet, bégonia. Et cette liste est à peine une mise en bouche. Si le chat commence à vomir après avoir avalé l’un de ces végétaux, il faut consulter à toute vitesse! En attendant les soins médicaux, les vétérinaires recommandent de ne rien donner à boire à votre chat, ni lait, ni eau.

Exposition

«Animali»

Amoureux des arts, des lé­gendes et des animaux – rien n’est incompatible –, le Musée national suisse à Zurich présente une exposition fascinante, «Animali. Animaux réels et fabuleux de l’Antiquité à l’époque moderne». Quels que soient les rapports qu’il entretient avec lui, l’homme est indissociable de l’animal, auquel il prête parfois des pouvoirs magiques ou terrifiants. L’expo se divise en douze modules, de la fascination à la répulsion, en passant par la compassion ou encore la domination, chaque espace étant illustré par un animal et les créatures hybrides qui lui sont apparentées. Lions, licornes, dragons, compagnons fidèles ou ennemis redoutés, depuis l’Antiquité, la représentation des animaux nous accompagne, de manière symbolique ou par des projections directes. Les pièces à découvrir sont de pures merveilles, tapisseries, sculptures, horloges, œuvres d’orfèvrerie, vêtements, etc. Toutes proviennent du Musée national et autres musées, suisses, italien et autrichien.

www.landesmuseum.ch

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?