Martin Waelti (30 ans) et son père Anton sont convaincus que la betterave sucrière bio a un bel avenir. Ici, devant leur ferme certifiée Bio Bourgeon, Martin montre des semences de betterave sucrière bio.

Une douceur suisse grandeur nature

Un jalon important: depuis avril, le premier sucre de betterave suisse certifié bio, arborant le Bourgeon de Bio Suisse, est disponible dans les rayons des supermarchés Coop.

«En ce moment, nous devrions être occupés à semer les betteraves», déclare Anton Waelti (63 ans). Lors de notre visite à la ferme, mi-mars, les températures trop basses n’avaient pas encore permis à la famille Waelti de travailler le sol du Lärchenhof, son exploitation bio située à Affeltrangen, dans le canton de Thurgovie. Une situation inhabituelle pour la saison. «Mais la nature est ainsi faite», admet-il.
La famille Waelti exploite ses 35 hectares de surface agricole utile, à 500 mètres d’altitude, en respectant la nature autant que possible. «Nous sommes passés au bio en 1996 déjà et, depuis lors, nous avons le droit de porter l’appellation exploitation Bourgeon», explique son fils Martin (30 ans), qui a repris l’exploitation l’an passé avec son épouse Jeanette.
Qu’est-ce qui a poussé la famille Waelti à passer à l’agriculture biologique? «Une garantie de vente à long terme. Les produits bio sont très demandés – c’est tendance – et, par conséquent, bien rémunérés», convient le patriarche. Son fils a lui aussi une opinion claire à ce sujet: «De plus en plus de consommateurs attachent une grande importance à la production durable, et pour laquelle ils sont prêts à payer un prix un peu plus élevé.»
Depuis 2001, les betteraves sucrières bio sont la spécialité du Lärchenhof. Chaque printemps, 2 hectares de terrain portent quelque 220 000 semences. «Ces dernières donneront 120 tonnes de betteraves, desquelles seront extraites 10 tonnes de sucre cristallisé», nous précise Anton Waelti. Depuis avril, ce sucre de betteraves sucrières bio suisses est disponible pour la première fois dans les supermarchés Coop sous le label Bourgeon de Bio Suisse.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Augmenter la production

Coop, Bio Suisse, la Fédération des betteraviers et la société Sucre Suisse SA ont créé un projet en 2017 dans le but de promouvoir la culture de betteraves sucrières bio dans notre pays grâce au versement d’une prime spéciale. En un an, la surface des cultures a ainsi atteint 19 hectares et les volumes récoltés 1100 tonnes. Cette quantité reste néanmoins insuffisante.
C’est pourquoi le sucre Naturaplan Bio Suisse sera fabriqué à partir de betteraves sucrières bio qui proviennent de Suisse mais aussi du sud de l’Allemagne et seront transformées à Frauenfeld (TG). La part de sucre obtenue à partir de betteraves sucrières suisses, soit près de 160 tonnes au total, est certifiée Bio Suisse.

Une culture importante

Il s’agit là d’un grand pas pour l’organisation faîtière Bio Suisse. «La betterave sucrière est une culture importante, qui s’intègre bien dans la rotation des cultures de l’agriculture bio. Que le premier sucre portant le Bourgeon de Bio Suisse se trouve à présent dans les rayonnages de Coop, c’est un véritable jalon», se réjouit Daniel Bärtschi, directeur de Bio Suisse. Ce dernier indique qu’à l’avenir, la palette de produits transformés arborant le Bourgeon devrait s’élargir, les matières premières composant ces derniers devant provenir à 90% de Suisse.
Pour lui, cela ne fait aucun doute: «Grâce à la transmission du savoir et aux essais sur le terrain, nous convaincrons encore plus d’agricultrices et d’agriculteurs de passer à la production de betteraves bio.»

Sur le bon chemin

La surface de betterave sucrière bio augmente

Source: Coop, infographie: Daniel Holliger

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/360
Toutes les paroles aux actes
texte:
Andreas Eugster
Photo:
Christoph Kaminski
Publication:
lundi 16.04.2018, 12:36 heure

Retrouvez toutes nos recettes