Altdorf, le chef-lieu d’Uri et Andermatt offrent des activités aussi bien pour les familles que pour les amateurs de grands frissons.

Uri en hiver: le paradis des skieurs

Escapade Pour de nombreux Suisses, Uri se résume à Guillaume Tell et au Grütli. Pourtant, ce canton fondateur a bien plus à proposer que des bribes d’histoire, notamment en termes d’activités.

http://www.cooperation.ch/Uri+en+hiver_ Uri en hiver: le paradis des skieurs

En se baladant dans les environs d’Altdorf, chef-lieu du canton d’Uri, il semblerait que bon nombre d’enfants, emmitouflés dans leur combinaison fluo, luge sous les fesses ou sur le dos, aient envahi n’importe quelle pente poudrée! Bien que la neige soit plus avare que les précédentes années – selon les dires de la propriétaire du charmant B&B où je logeais – l’hiver est là et incite tout un chacun à profiter d’une jolie glissade. Mais pas que. Le canton regorge d’acti­vités, pour les petits comme pour les grands, les promeneurs comme les amateurs de sensations fortes.
Luge donc, mais aussi ski de piste et de fond, snowboard, patinage, randonnées à pied ou en raquettes, cascade de glace, Hot Pot et même FatBike (vélo aux pneus surdimensionnés)! Les possibi­lités paraissent infinies pour un seul week-end. Aussi, un détour par l’Office du tourisme ne sera pas du luxe afin d’être orienté au mieux. Après avoir fait son choix, il suffit de se laisser emporter par l’une des nombreuses télécabines – près de 40! –, imposantes ou au contraire minuscules, certaines ne pouvant accueillir que deux ou trois personnes. Charmant.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Ambiance conviviale et sportive

Facile d’accès depuis Altdorf, celle de Schattdorf permet d’atteindre Haldi, «terrasse ensoleillée», en 4 minutes. Juste assez de temps pour les chanceux que nous sommes d’apercevoir des chevreuils gambadant en contrebas. Arrivé dans les hauteurs, l’éventail est vaste.
Selon l’activité privilégiée et la difficulté, il vous faudra compter entre 1 h 30 et 4 h de route. En chemin, les «Grüezi» sont de rigueur envers une dame promenant son chien, la mère et sa fille en raquettes et la bande d’amis en luge. L’ambiance est bon enfant et selon Claudia, une habituée des lieux, la tarte aux pommes du Skihaus vaut clairement le détour.
Le mystère demeurera entier à ce sujet, car la nuit tombant vite, il est déjà l’heure de repartir, direction Andermatt. Surtout qu’un arrêt s’impose à Arnisee. Une météo peu clémente ne permettra pas de s’y rendre ce jour-là; pour autant, sachez que ce petit lac de montagne, accessible en télécabine depuis Intschi, est réputé pour ses activités hivernales ou pour profiter d’un moment de sérénité, tout simplement.

À Andermatt, passé le fameux pont du Diable, l’ambiance est tout autre, les touristes plus nombreux. Alors qu’Altdorf se reconnaît comme une destination familiale, la station SkiArena, reliant Andermatt à Sedrun dans les Grisons, titille les amateurs de sports d’hiver plus expérimentés, avec ses 120 km de pistes, non sans oublier celles de ski de fond et de raquette. Parmi les diverses possibilités, Gemsstock, culminant à 2961 m, ravira les freeriders, tandis que Nätschen sera préféré par les familles. Particu­larité: cette piste regroupe des skieurs, des lugeurs et des marcheurs. Expérience faite, prenez tout de même garde à ceux qui vous entourent lorsque vous contemplez ce paysage immaculé!
De retour à la civilisation, place au thé ou au chocolat auprès de la cheminée pour se réchauffer. Et quitte à se faire plaisir, autant le savourer au palace «The Chedi Andermatt», sacré hôtel de l’année 2017, avant de déguster, en toute simplicité, des röstis dans l’un des restaurants traditionnels du village.

Comment y aller?

En train: le changement se fait à Zurich puis à Zug, ou à Lucerne où il vous faudra prendre un bus. De là, pour rejoindre Andermatt, comptez 1 h à 1 h 30 de trajet. Dépendant de l’heure, plusieurs changements de bus ou de train sont à prendre en compte jusqu’à Göschenen, où vous pourrez, 10 minutes durant, profiter du paysage à travers la vitre du Matterhorn Gotthard Bahn. Sur place, bus, trains et surtout télécabines vous emmèneront où bon vous semble.

En voiture: de nombreux parkings sont disponibles, à des tarifs raisonnables pour la journée.

Infos en anglais ou allemand: www.uri.info

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Aude Haenni
Photo:
Alamy; carte Rich Weber
Publication:
lundi 20.02.2017, 13:10 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?