Viande blanche: les secrets du lapin

Cette viande blanche d’une grande finesse concurrence toutes les volailles. 
De plus, elle se cuisine facilement.

Si cet animal de la famille des léporidés a reçu du thym dans son alimentation, la saveur de sa chair
est d’une finesse incomparable.

Le lapin est une viande maigre qui contient beaucoup de protéines complètes, des vitamines B3 et B12, du phosphore et du sélénium.

Les pattes de lapin sont considérées comme porte-bonheur depuis que les Celtes attribuaient à cet habitant de terrier la qualité de s’entretenir avec les dieux. Ensuite, la patte de lapin servit de grigri pour se protéger des sorcières.

Le lapin se prépare notamment à la moutarde, aux pruneaux, en ragoût avec duvin blanc (gibelotte).
L’important est d’éviterque cette viande maigre ne se dessèche durant la cuisson. Comme les volailles, le lapin peut aussi se manger froid, être transformé en pâté ou en terrine.

Contrairement à d’autres animaux domestiques, le lapin mange surtout des végétaux riches en fibres.

Quant à «poser un lapin», une expression exclusivement française qui veut dire ne passe rendre à un rendez-vous, elle date du XIXe siècle. Elle signifiait alors s’en aller sans payer une prestation de péripatéticienne.

.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Marie-Thérèse Page Pinto

Rédactrice

Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 25.08.2014, 00:00 heure

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?