Wiam Firouzabadi, 30 ans

Le parc du Débarcadère, Saint-Sulpice (VD)

«C’est vraiment l’endroit où je me rends dès que quelque chose me stresse. Cela me permet de prendre le temps de réfléchir et de me relaxer. C’est aussi une manière de me retrouver, de faire le point et de m’ancrer à nouveau lorsque je suis contrarié. Le léger bruit des vagues, le calme environnant, la nature à quelques enjambées de la ville sans entendre la circulation: le parc du Débarcadère est un endroit idéal pour se changer les idées en flânant. J’y viens toujours seul. Lorsque je dois réfléchir j’ai besoin de cette solitude. Et puis, cet endroit m’en rappelle un auquel je tiens: Laguna Beach au bord de l’océan Pacifique en Californie. Je ne sais pas pourquoi mais il y a un petit quelque chose qui m’évoque ce lieu. C’est comme une sensation qui me berce avec sérénité.»

Participer à la rubrique

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sophie Dürrenmatt
Photo:
Nicolas de neve
Publication:
lundi 03.04.2017, 12:35 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?