This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

«La Nati fera tout pour y arriver»

Le joueur de l’équipe de Suisse Xherdan Shaqiri nous parle du Bayern, de la Coupe du monde de foot, de ses pronostics. Et du rôle de sa famille.

Coopération.  Depuis l’âge de 22 ans, vous jouez déjà au Bayern de Munich, autrement dit au paradis du football. Comment gardez-vous les pieds sur terre?
Xherdan Shaqiri.
 Ça ne me pose aucun problème. Je peux compter sur l’éducation que mes frères et sœur et moi avons reçue, à la fois rigoureuse et simple. Si je perds pied, mes parents sauront me ramener à la réalité!
 
A quoi pensez-vous lorsque vous devez rester sur le banc au lieu de jouer?
Evidemment, je suis déçu et bien sûr, j’ai envie de jouer. Mais je sais que le prochain match aura bientôt lieu. D’ici là, je dois être encore meilleur et redoubler d’efforts à l’entraînement.

Que vous évoque la vieille devise de Sepp Herberger, «Il faut être onze amis»?
Que c’est la même chose dans le foot qu’ailleurs: on s’entend bien avec la majorité de ses collègues, certains deviennent des amis. Mais on est vingt-quatre joueurs dans la sélection et qu’on soit tous amis serait un peu trop demander.

Comment vous êtes-vous acclimaté à Munich?
Au début, ça n’a pas été facile. A Bâle, je vivais avec toute ma famille et ma mère faisait énormément pour nous. J’ai emménagé avec mon frère Ari à Munich et on a dû très vite devenir autonomes. Cela nous fait du bien à tous les deux.

Où habitez-vous?
Comme je préfère la campagne, j’habite à l’extérieur de la ville. Là-bas, je ne suis pas en ligne de mire.

«

A chaque Coupe du monde, il y a des équipes surprenantes. Cette fois, ce pourrait être...»

En ligne de mire, que voulez-vous dire?
C’est formidable d’être connu et j’aime bien poser avec mes fans. Mais quand tout le monde te demande quelque chose et t’observe même lorsque tu manges, ça fait parfois un peu trop. Dans ces moments-là, j’aimerais être à la place de mon frère. Il n’est pas aussi souvent reconnu que moi.

A quoi ressemble votre journée après l’entraînement?
Avec Ari, nous allons en ville ou au bord des lacs qui sont dans les environs. Souvent, des amis ou des membres de la famille nous rendent visite, et on profite de faire des grillades ou de sortir. Parfois, je dois également me rendre aux manifestations des sponsors. Mais mon temps libre, je préfère le passer en famille et dans la nature.

Parlons de la Coupe du monde. Quels sont vos pronostics?
On est une jeune équipe, on a bien joué en qualification et les attentes de la population sont énormes. On veut les satisfaire, mais s’il vous plaît: on est toujours la petite équipe de Suisse!

Ne pourrait-on pas être surpris?
Bien sûr que si! L’équipe fera tout pour y arriver! Si on passe les matches de groupe, tout est possible.

Qui est votre favori?
L’Allemagne, l’Espagne et le Brésil, mais à chaque Coupe du monde il y a des équipes surprenantes. Cette fois-ci, ce pourrait être les Belges, qui ont eu un super parcours, comme nous, et jouent à peu près à notre niveau.

Qui était votre idole, autrefois?
Le «gros» Ronaldo. C’était l’un des meilleurs attaquants de tous les temps. Je l’ai même imité lorsqu’il s’est rasé les cheveux – je devais avoir l’air terrible!

La différence entre le football allemand et suisse?
Ici, tout est cinq fois plus grand: les manières de développer le potentiel des joueurs, la grandeur des lieux d’entraînement, les moyens financiers, mais aussi les médias. Rien qu’à Munich, il existe une demi-douzaine de quotidiens, qui suivent chacun de nos pas, nous félicitent ou nous critiquent.

Comment réagissez-vous aux gros titres négatifs?
Ça me fait sourire la plupart du temps. Seules les attaques personnelles me touchent. Mais je lis rarement le journal, c’est mon frère qui le fait. Il choisit les articles les plus importants à mon sujet.

Votre nom se prononce «Shatschiri». Cela ne vous dérange pas qu’on le prononce tout le temps «Schaqiri»?
Au contraire. Je suis même surpris lorsqu’on le prononce correctement. Je m’y suis habitué depuis l’école et aujourd’hui, je le prononce moi-même Schaqiri lorsque je me présente.

De quoi êtes-vous fier, outre vos succès en foot?
D’avoir rendu ma famille fière de moi. Sans elle, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui.

Quelle célébrité aimeriez-vous rencontrer?
Leonardo DiCaprio! J’aimerais bien tourner un film avec lui. Mais c’est seulement un rêve.

En concours, nous offrons votre maillot à nos lecteurs et vous l’avez signé avec le numéro 23. Pourquoi?
Je porte ce numéro depuis mon premier match en équipe nationale et je suis un grand fan de Michael Jordan, qui le porte aussi sur son maillot.

Xherdan Shaqiri

En Coupe du monde

Carte d’identité. Footballeur professionnel, 23 ans, célibataire.

Carrière. FC Bayern de Munich (depuis le 1er juillet 2012/contrat de cinq ans), FC Bâle (2001 – 2012), SV Augst (1999 – 2001).

Succès. Triple vainqueur en 2013 avec le Bayern de Munich, champion suisse en 2012, 2011 et 2010 avec le FC Bâle, vainqueur de la Coupe de Suisse en 2012 et 2010 avec le FC Bâle, footballeur suisse de l’année en 2012 et 2011, finaliste du Championnat d’Europe espoirs en 2011 avec l’équipe de Suisse.

Actualité. Dans la sélection nationale suisse pour la Coupe du monde 2014 au Brésil, Xherdan Shaqiri est ambassadeur de Coca-Cola Suisse et de Nike. www.xherdanshaqiri.com

CONCOURS. Trois maillots de l’équipe de Suisse signés par Xherdan Shaqiri sont en jeu. 

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Alexander Hassenstein | Interview: Franz Bamert et Loredana Steiner
videos:
Loredana Steiner
Publication:
dimanche 25.05.2014, 22:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?