1 von 11


La lapine Judy fait équipe avec Nick le renard pour élucider la mystérieuse disparition de congénères. Une enquête hilarante!










Zootopie: les animaux font la loi

Film d’animation Une lapine flic et un renard escroc font équipe contre leur gré pour mener l’enquête dans une ville peuplée d’animaux. Gros plan sur le nouveau Disney avec ses réalisateurs.

À quoi ressemblerait une grande ville si elle avait été conçue par des animaux pour des animaux? Bienvenue à Zootopie, une métropole foisonnante où cohabitent en harmonie toutes les espèces de mammifères. Les chameaux résident sur les dunes de la Place du Sahara, les ours dans le froid polaire de Toundraville, les créatures tropicales dans le quartier de la Forêt Humide et les rongeurs dans les maisons miniatures de Sourisville, tandis que toute cette faune se croise à la Gare centrale de Savanna.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

C’est dans cet eldorado animalier, où chacun peut devenir ce qu’il veut, que débarque un jour de sa campagne natale Judy Hopps. Cette adorable lapine débordante d’optimisme rêve de devenir officier de police depuis qu’elle est toute petite, au grand désespoir de ses parents, cultivateurs de carottes. Remplies de rhinocéros, d’éléphants et d’hippopotames, les forces de l’ordre ne voient pas non plus d’un bon œil l’arrivée de cette nouvelle recrue poids plume, qui se retrouve illico cantonnée aux contraventions par son buffle de chef. Bien décidée à faire ses preuves, Judy est obligée de faire équipe avec Nick Wilde, un renard arnaqueur et cynique, pour résoudre rapidement une enquête sur la mystérieuse disparition d’animaux.

Voyage d’étude au Kenya

«L’idée du film que j’ai proposée il y a cinq ans à mes collègues de Disney était très différente. Mais le concept original de la ville animalière est resté et a emballé tout le monde», nous explique le réalisateur Byron Howard, en tête-à-tête à Londres. «Nous avons fait des recherches pendant neuf mois pour comprendre ce qui rend le monde animal si merveilleux. Et nous avons découvert une statistique étonnante que nous mentionnons dans le film: il est composé à 10% de prédateurs et à 90% de proies. Cela nous a beaucoup inspirés pour développer l’histoire.» En effet, si les espèces ont évolué au point de cohabiter en paix à Zootopie – le maire est un lion, son assistante une brebis – les peurs ancestrales et les conflits entre les deux groupes ne manquent pas de ressurgir.
Pour ses recherches, l’équipe du film s’est notamment rendue au Kenya. «Nous avons passé environ deux semaines dans cet environnement qui n’a pas changé depuis 40 000 ou 50 000 ans, entourés de gnous, de zèbres et de girafes. Nous avons été témoins de la relation changeante entre prédateurs et proies parce que nous campions à 5 ou 6 m d’un point d’eau. On pouvait voir un lion venir s’abreuver à côté d’une gazelle ou d’un zèbre alors que d’habitude il dévore ces animaux. Ils se regardaient puis repartaient chacun de l’autre côté.»

«

Le concept de la ville des animaux a emballé tout le monde»

Byron Howard, réalisateur

Un nombre de personnages record

Dans Zootopie, près de 300 personnages apparaissent à l’écran, un record pour un film de Disney d’après Rich Moore, coréalisateur du film. Certains ont droit à des scènes particulièrement mémorables, comme Flash, un paresseux employé au service des autos dont la lenteur inouïe suscite l’hilarité. Ou encore M. Big, le grand mafieux de Toundraville, une minuscule musaraigne qui se prend pour Marlon Brando dans Le Parrain.
La création des six quartiers de Zootopie, autant d’univers différents et visuellement splendides, ainsi que le nombre insensé de personnages ont représenté pour les créateurs du film «une tâche herculéenne».
À l’arrivée, c’est surtout la relation mouvementée entre la lapine flic et le renard escroc qui est l’âme du film. «Judy gagne en expérience grâce à Nick sans toutefois perdre l’optimisme qui l’animait au départ. Et grâce à elle, il retrouve un peu l’espoir qu’il avait perdu», conclut Byron Howard.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Miguel Cid
Photo:
©2016 Disney
Publication:
lundi 15.02.2016, 14:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?