1 von 5


La vieille ville d’Aarau est un musée à ciel ouvert plein de vie.

Les ruelles pavées de la ville et des vélos à tous les coins de rue.

La vieille ville d’Aarau et sa Kirchturm.


N’oubliez pas de lever la tête pour admirer les toits multicolores.

Aarau: escapade d’un jour

Découverte Située sur un axe ferroviaire, 
Aarau est une ville que nombre de voyageurs traversent sans s’arrêter. Pourtant, ce lieu moderne, coloré, chargé d’histoire, mérite une bonne halte.

http://www.cooperation.ch/_Aarau_+escapade+d_un+jour ​Aarau: escapade d’un jour

Avant de rejoindre le centre-ville, extrêmement bien préservé, de ce chef-lieu du canton d’Argovie, les maisons de banlieue valent déjà un coup d’œil.
Nous passons par la Landjägerwacht-haus, le poste de gendarmerie doté d’un pignon de style classique, puis traversons la Tour supérieure qui, du haut de ses 61 mètres, est la plus haute tour médiévale à avoir été conservée en Suisse, et derrière, nous trouvons… un autre portail. Cette curieuse architecture trouve son explication dans le Stadtmuseum (musée de la ville), sur la place du Château. Ou auprès des locaux, assis à la fontaine qui fait entendre son clapotis sous la statue du comte Hartmann de Kybourg.

Remonter le temps

C’est justement à la maison de Kybourg que l’on doit la fondation d’Aarau, au milieu du XIIIe siècle, avant que ce lieu fortifié ne tombe aux mains des Habsbourg. Ce sont ces derniers qui agrandirent la ville en érigeant une seconde enceinte. En 1798, la Révolution française mena à la proclamation de la République helvétique à Aarau, qui devint le centre politique de la Suisse pendant cinq mois, avant que le gouvernement et le parlement ne déménagent à Lucerne.
Il suffit de flâner tôt le matin à travers les rues de la ville pour remonter le temps de quelques siècles, car le centre historique a toujours été préservé de la guerre et des incendies.

Le bâtiment moderne 
à côté de la tour médiévale du petit château abrite 
le musée de la ville.

L’art à tous les coins de rue

Au cours de la visite, il convient de lever la tête, d’ouvrir les yeux, car nombreuses sont les maisons à présenter des peintures splendides sous leur toiture (les plus belles de Suisse, dit-on). Attention toutefois où vous mettez les pieds car le ruisseau coule en plein milieu des ruelles. Un peu en contrebas, sur l’une des façades, une scène bariolée se dévoile, représentant des paysans, des vaches, des moutons et des brebis: l’abattoir d’Aarau se trouvait en lieu et place de l’actuel café Tuchlaube. Les œuvres d’art sont omniprésentes: l’hôtel de ville lui-même relève plus de la galerie d’art que du bâtiment administratif. 

Marchés et fêtes

Si la culture n’est pas votre tasse de thé, vous trouverez tout de même votre bonheur dans cette cité, au marché hebdomadaire ou dans les boutiques. La ville regorge aussi bien d’échoppes spécialisées que de grands magasins. Sans oublier ses nombreux cafés, bistros et restaurants…
On mange en terrasse, dès que les premiers rayons de soleil font leur apparition, tandis qu’une joie de vivre, toute méridionale, envahit les ruelles du centre historique.
Parmi les événements incontournables d’Aarau, citons le célèbre Rüeblimärt (marché aux carottes) dont la 36e édition aura lieu le mercredi 1er novembre. Pour le Bachfischet et Maienzug, deux autres fêtes traditionnelles importantes de la ville, il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine. Lors du Bachfischet (septembre), des écoliers défilent dans les rues de la vieille ville plongée dans l’obscurité, des lampions colorés à la main, perpétuant ainsi une tradition médiévale. Avec le Maienzug, organisé le premier vendredi de juillet depuis le XVIe siècle, les jeunes célèbrent avec les locaux et des visiteurs du monde entier la fin de l’année scolaire et le début des vacances d’été.

Vivement la prochaine fois

À propos de jeunesse, jadis, à chacune de nos visites à Aarau, notre fils nous réclamait le Naturama, une expérience effectivement particulière, au même titre que le parc animalier de Roggenhausen, situé aux portes de la ville. En grandissant, il s’est découvert une nouvelle passion: le «Rolling Rock», un paradis pour les amateurs de trottinette et de skate.
Malgré mes nombreux passages dans cette ville fascinante, je ne me suis encore jamais rendu au Meyerstollen (système hydraulique souterrain datant du XIXe siècle) qui a vu naître l’industrialisation il y a plus de 200 ans. À faire une prochaine fois! Il reste encore tant à découvrir à Aarau…

Un programme riche et varié

Aarau du matin au soir
Matin: déambulez dans la vieille ville depuis la gare via la Tour supérieure. Le musée de la ville mérite une visite, et pas seulement par mauvais temps!
Midi: régalez-vous avec les célèbres burgers du Falken ou la cuisine gastronomique du Beluga. Le Laterne allie, quant à lui, cuisine locale et rendez-vous social.
Après-midi: visite du parc animalier de Roggenhausen, du Naturama ou du Kunsthaus. Pour l’apéro, nous conseillons le Waldmeier.
Nuit: le B & B Zum Graf permet de dormir au cœur de la vieille ville dans un bâtiment datant du début du XIVe siècle.

Martin Winkel
Photo:
Alamy, Patrick Lüthy, aarau info, Sarah Keller
Publication:
lundi 16.10.2017, 13:20 heure