«Lorsque j’ai une fringale, je mange une barre Weight Watchers.»

«Aujourd’hui, je suis très contente de moi»

La comédienne Isabella Schmid se soucie peu des régimes. Ce qui ne l’a pas empêchée d’accepter de devenir ambassadrice Weight Watchers.

Coopération. En tant qu’ambassadrice Weight Watchers, parlez-vous seulement de perte de poids?
Isabella Schmid. Au début, j’avais peur qu’on ne me parle davantage de ma silhouette que de ma profession. Mais de toute façon, dans mon métier, on nous interpelle souvent sur notre physique. Et j’apprécie tellement ce programme que je n’ai aucun problème à en parler encore et encore.

Pourquoi vouliez-vous perdre du poids?
C’est très simple: Weight Watchers m’a contactée et j’ai simplement voulu essayer. En fait, je ne suis pas du tout portée sur les régimes. D’abord, je manque de discipline et en plus, j’adore faire la cuisine. Avec mon ami, nous invitons souvent du monde à dîner.

Vous n’aviez jamais fait de régime?
Si, trois fois. Mais au bout d’une semaine, la sensation de faim était tellement forte que j’abandonnais.

Qu’y a-t-il de différent cette fois-ci?
Même si je ne le croyais pas au début, il est vraiment possible de manger de tout. D’ailleurs, je viens de manger une glace! Il faut juste choisir en connaissance de cause entre une glace tout de suite ou un verre de vin plus tard.

Depuis quand suivez-vous ce régime?
J’ai commencé il y a neuf mois et perdu 8 kg. Depuis décembre dernier, je conserve le même poids, à 1 kg près. Mais les fluctuations de poids sont parfaitement normales chez les femmes en raison des changements hormonaux.

Comment fonctionne le système de points?
Je compare volontiers le programme Weight Watchers à un compte en banque. On dispose d’un certain nombre de points qu’on utilise selon ses envies. Lorsque je suis invitée à souper le soir, je peux par exemple faire du sport avant afin de renflouer mon compte de points… Avec le temps, je me suis prise au jeu.

Isabella Schmid (à g.) en compagnie des cinq finalistes à l’élection Weight Watchers «Member of the Year 2013».

Aucune crise?
Si, bien sûr, il y a eu des périodes plus difficiles, lorsque je ne perdais plus de poids. Dans ces moments-là, mon coach m’a beaucoup aidée. J’ai vu que d’autres étaient confrontés au même problème. Après tout, le corps n’est pas une machine.

Faut-il une discipline de fer pour garder ses points en mémoire chaque jour?
Maintenant, j’ai si bien assimilé ce système que je n’y pense plus du tout. Je m’autorise aussi un écart de temps à autre. Par contre, au début, j’étais souvent frustrée, surtout en mangeant à l’extérieur. J’étais là avec mon livret de points dans les mains et je me disais que je ne pouvais plus rien manger d’autre que de la salade.

Au niveau sport, cela se passe comment?
Je fais beaucoup de vélo, du rameur et du step. Et je me déplace souvent à pied. De manière générale, je fais du sport bien plus régulièrement. Je peux ainsi accumuler des points. D’ailleurs, de ce point de vue, même le ménage devient un vrai plaisir!

Qu’est-ce qui a changé dans vos repas?
En fait, la cuisine que je faisais avant était déjà très variée. Mais j’utilisais plus de matière grasse. Et dans les périodes de stress, le menu était souvent de simples pâtes aux œufs et au fromage. Aujourd’hui, je privilégie les plats à base de poisson. Et je remplace la tresse au beurre et les croissants par du pain de seigle.

Et sur un plateau? Apportez-vous votre propre repas dans un Tupperware?
Non. Je veille à prendre un bon petit-déjeuner à la maison. Le dîner ne pose pas de problème, il y a souvent des pâtes et des légumes. Ensuite, il faut éviter de toucher aux petits sandwiches qui sont toujours par là. J’ai plus de mal à dire non au goûter – souvent un plateau de fruits accompagnés de friandises. Lorsque j’ai une fringale, je mange une barre Weight Watchers.

Avez-vous déjà dû prendre ou perdre du poids pour un rôle?
Jamais. Par chance, l’Allemagne et la Suisse ne sont pas Hollywood.

Quelle taille faites-vous aujourd’hui?
Je faisais du 40/42 avant mon régime et je porte du 36/38 aujourd’hui. Mais je ne veux pas perdre plus de poids. Je suis très contente du résultat actuel. Nous, les femmes, devrions être plus fières de nos courbes!

Gratin de pâtes et d’asperges

Ingrédients (pour 4 personnes)
10 ProPoints® par personne

Mise en place et préparation: env. 50 min

200 g de tagliatelles
sel
1 kg d’asperges vertes
2 cc d’huile végétale
200 g de petits pois surgelés
1 botte de ciboulette
200 ml de lait écrémé Weight Watchers
1 dl de bouillon de légumes Weight
Watchers (4 pincées de poudre
instantanée)
200 g de séré maigre Weight Watchers
4 œufs
60 g de fromage Rezento Weight
Watchers (râpé)
poivre
noix de muscade râpée

Préparation
Cuire les tagliatelles dans de l’eau salée en suivant les instructions figurant sur l’emballage. Chauffer le four à 200° C. Laver les asperges, les peler sur le tiers inférieur et les couper en morceaux. Chauffer l’huile dans une poêle et faire suer les morceaux d’asperges 5 min environ. Ajouter les petits pois et poursuivre brièvement la cuisson. Laver la ciboulette, l’égoutter et la hacher finement. Mélanger le lait, le bouillon, le séré et les œufs. Ajouter la ciboulette et assaisonner avec du sel, du poivre et de la noix de muscade. Disposer les légumes dans un plat à gratin (env. 15 × 20 cm) puis ajouter les pâtes après les avoir égouttées. Napper de sauce et saupoudrer de fromage râpé. Faire cuire au milieu du four durant 30 min.

Alternative: vous pouvez préparer ce gratin en remplaçant les asperges par 1 kg de brocolis ou de chou romanesco (à précuire dans de l’eau salée pendant env. 5 min).

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nicole Hättenschwiler
Photo:
Stephan Pick / SP
Publication:
lundi 19.05.2014, 13:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?