The Rambling Wheels 
(de g. à dr.): 
Dr. Wheels, Fuzzy O’Bron, 
Mister i et Mr. Jonfox.

Chevauchée rock d’un quatuor   

Forts d’un 4e album éclatant, The Rambling Wheels lâchent les chevaux sur les scènes romandes. Reportage dans leur fief neuchâtelois  de la Case-à-Chocs.

Clip

Reportage

Un rock américain, presque poussiéreux»: bienvenue dans l’univers stylé des Rambling Wheels. Le quatuor neuchâtelois enfourche l’année 2014 avec une énergie, une audace qui fleurent bon la liberté. Avec un 4e album éclatant, Thirteen Women of Ill Repute, ces «Roues vagabondes» arpentent actuellement les scènes helvétiques avant de tracer les routes d’Allemagne et de France. Costumes de saloon de la fin du XIXe siècle, guitares musclées, harmonies vocales extatiques: pas de doute, ces messieurs sont des sorciers de la mise en scène et évoluent dans les pulsations/minute du galop.

Poursuivis par des soucoupes volantes sur le ballon d’essai Invasion Begins, les Rambling Wheels voient le jour à l’aube de la canicule de 2003. Une rupture amoureuse et un morceau aux vertus rafraîchissantes, Having a Shower (prendre une douche): il n’en faut pas moins pour débuter une aventure portée par une conviction inébranlable. «On se sent bien en jouant et en créant tout un univers autour de notre musique.» Une thérapie? Le chanteur-guitariste Dr. Wheels est affirmatif. En pro de l’image qui réalise toutes les vidéos du combo, le batteur Fuzzy O’Bron acquiesce en rafale. Un groupe de super-héros, les Rambling Wheels? A entendre leur nom de scène, il ne manque plus que les masques! Mr. Jonfox, «le renard fou de la scène», ne s’appelle pourtant pas Zorro. Quant au pianiste Mister i, l’ex-ingénieur du son du groupe a dégoté sa griffe par une aptitude physique de sauteur à la perche. «Comme il est très grand et fin, je l’ai une fois comparé à un i, sourit Dr. Wheels. C’est lui, le virtuose du groupe!» Oui, l’humour et l’ironie coulent dans les veines de cette joyeuse équipe. Jugez: dans le clip de la chanson Marylou, chaque musicien se fait substituer sa place et attacher par une belle et sensuelle inconnue.

Invoquent-ils des muses? «Les femmes, c’est ce qui nous motive tous dans la vie et c’est une des raisons pour lesquelles on écrit des chansons», diagnostique Dr. Wheels. Indéniable groupe de scène, les Rambling Wheels balancent un rock conteur incisif dans une ambiance empreinte de 7e art. «Ce nouveau disque a quelque chose de plus profond, de plus dramatique dans le sens cinématographique du terme. On se situe en 1894 sur la pochette. En concert, on est plus dans l’attention qu’il y a cinq ans, où on était des poulains fougueux. Les morceaux demandent une certaine retenue, une tension pour mieux lâcher les chevaux quand il faut retrouver l’énergie de nos 20 ans!» Plus Kinks que Beatles, plus The Who que Rolling Stones, ils ont réussi à capter l’énergie du live pour la graver avec puissance sur cet opus. Avec une philosophie: Ne pas chercher la recette, c’est peut-être grâce à cela qu’on arrive à quelque chose qui a plus de goût!

A prix libre
: rock de derrière les fagots

«Un disque plus lunaire que solaire!» Mixé à Los Angeles par Michael Patterson (Beck, Black Rebel Motorcycle Club), l’album Thirteen Women of Ill Repute a été en grande partie composé dans un home studio perdu dans la campagne normande. Les onze titres de haut vol jonglent avec tous les pans du rock à partir des sixties. Avec une seule règle: que ça balance! Les chansons sont proposées en MP3 à prix libre sur: www.theramblingwheels.ch

Sur scène: énergie dansante

Le quatuor décoche une énergie dansante contagieuse en concert. En scène: le 3 avril au XXe à Fribourg (acoustique), le 17 avril au Caprices Festival à Crans-Montana, le 26 avril au Théâtre de la Poudrière à Neuchâtel (acoustique), le 3 mai aux Prisons de Moudon et le 12 juin au Festi’Neuch. Puis, le groupe arpentera les festivals de l’été!

www.caprices.ch

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Sven de Almeida
Publication:
lundi 31.03.2014, 14:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?