Les longs voyages sont pénibles pour les animaux. Avant de partir, il faut se demander si l’animal retirera également des bénéfices du séjour.

Emmener son animal en vacances

Faire du tourisme avec son animal n’est pas si simple: réglementations, vaccins… Certaines destinations ne s’avèrent pas non plus toujours idéales pour nos compagnons à quatre pattes.

Les heures de trajet, les bouchons, la canicule et les sandwichs infâmes au bord de la route: il faut souffrir pour partir en vacances. Quand en plus on est une petite boule de poils enfermée dans une cage dans le coffre de la voiture, ce n’est plus rigolo du tout.
«On peut habituer son animal aux voyages. Les premières fois, on prend son chiot dix minutes en voiture, pour le familiariser à ce transport, comme un prélude à un bon moment: une balade en forêt, par exemple», indique Charles Trolliet, vétérinaire à Montheron (VD). Si le déplacement est associé à quelque chose d’agréable, l’animal acceptera plus facilement de monter et de patienter quelques heures dans l’habitacle.

Comme l’être humain, l’animal a besoin d’une pause toutes les deux ou trois heures pour se dégourdir les jambes (en laisse, si l’on s’arrête au bord de l’autoroute), boire et manger. Le coffre a tendance à être plus chaud que le reste de l’habitacle, malgré la climatisation. Il s’avère donc important d’ouvrir une fenêtre pour créer un courant (lire la chronique de Bernadette Richard à la p. 47).

En outre, il faut l’attacher ou le mettre dans une cage pour le protéger en cas d’accident. En aucun cas, on ne le prendra sur les genoux! Sinon, gare aux dégâts en cas de freinage! Peut-on lui donner des calmants pour la route? «Je n’y suis pas favorable. Il faut plutôt habituer son animal au voyage que le droguer», estime le vétérinaire.
Par contre, si nécessaire, on peut lui donner des médicaments contre le mal des transports. «Mais souvent, en limitant la vision latérale, il n’y a presque plus de problème.»

«

Un chien souffrira sur le sable brûlant»

Pour les voyages en avion, il convient de s’y prendre à l’avance et prévenir la compagnie aérienne. Certaines limitent le nombre de places pour les animaux, en soute.
Seuls les tout petits chiens sont autorisés à voyager en cabine, sur certaines lignes, à certaines conditions. Chez Lufthansa et Swiss, le poids de l’animal et de sa cage ne doit pas excéder 8 kg. Aucun animal n’est accepté chez Easyjet.
Dans la partie pressurisée de la soute, les bêtes voyagent dans des cages ad hoc, que leurs maîtres doivent fournir. Les tarifs vont de 60 fr. (petit chien en cabine, courte distance) à plusieurs centaines de francs pour les grands chiens, sur des vols intercontinentaux.
Attention toutefois: avant de monter à bord, il faut que le carnet de vaccination soit en règle (lire encadré)! «Pour que tout se passe bien, on doit habituer son chien à passer quelques heures dans la cage, pour éviter qu’elle soit anxiogène. On ne devrait pas transporter de trop jeunes chiots», explique Charles Trolliet.
Enfin, lors de voyage en train, si le chien est bien éduqué, on peut l’emmener se dégourdir les jambes entre les wagons. «Mais il peut rester tranquille au pied pendant deux heures, ce n’est pas de la maltraitance!»

Avant de partir, il faudrait encore se demander si les vacances apportent réellement un bien-être au compagnon à quatre pattes. «Trente-six heures de voiture pour être enfermé dans un studio sur la Costa Brava ne convient pas à un chat d’extérieur, et probablement pas non plus à un chat d’intérieur. Un chien souffrira de passer toute la journée à la plage, sur le sable brûlant.» Il risque également d’importuner d’autres vacanciers.
Si la plage ou la haute montagne semble hors d’atteinte pour Milou et Minette, reste la possibilité de les placer en pension, afin que chacun passe les vacances dont il a rêvé!

Règlement pour les transports en avion: www.iata.org

L’animal a besoin d’activités physiques, également durant des vacances balnéaires.

Sur place

Gare aux tiques

Il convient de respecter les habitudes, notamment alimentaires, du chien. Suivant les destinations, on retrouve ses marques préférées, sinon, il faut penser à emporter des réserves.
Trois semaines de vacances balnéaires font du bien au maître, mais son compagnon à quatre pattes souffrira de la canicule et du sable qui lui brûle les pattes.
Dans le bassin méditerranéen, les moustiques et les tiques peuvent transmettre des maladies comme la leishmaniose canine (transmissible à l’homme), la dirofilariose (vers du cœur), ou la piroplasmose. «Quand la destination de vacances a été choisie, il faut prendre rendez-vous avec le vétérinaire pour
regarder si les vaccins sont à jour et si un traitement préventif s’impose», explique Charles
Trolliet. Un collier anti-tique s’avère efficace contre les morsures. Si des grandes chaleurs sont annoncées, on peut alléger le poil, ce qui permettra aussi de mieux détecter les tiques.

Vaccins

Rappels à faire

Une règle absolue: un chien qui passe la frontière doit avoir un carnet de vaccination à jour. Le vaccin contre la rage est obligatoire et doit avoir été effectué au moins trente jours avant le départ (moins s’il s’agit d’un rappel) et être valable jusqu’après la date de retour. Les vaccins contre les maladies contagieuses comme la maladie de Carré ou le typhus pourraient aussi être refaits. Le passeport pour animal de compagnie est lié à l’identité électronique, et est nécessaire pour aller à l’étranger. Le nombre maximal d’animaux avec lesquels on peut passer la frontière s’élève à cinq, hors de l’UE.

Au retour

Bien l’observer

A toutes fins utiles, on peut vermifuger son chien au retour des vacances. Mais avant tout, il faut observer les éventuels changements de comportement de son animal. Perd-il du poids? Est-il abattu? A-t-il de la fièvre? Il ne faut pas hésiter, au moindre soupçon, à aller consulter son vétérinaire.

Brochure d’information «Je voyage avec mon chien ou mon chat» de l’OSAV disponible sur: www.animalenvoyage.ch

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

.

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 23.06.2014, 14:30 heure

Etes-vous d'accord?

Que faites-vous avec votre animal pendant les vacances?

Choisissez d’abord une réponse SVP.

Merci de votre participation!



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?