Dans la série télé «Violetta», Martina est une apprentie chanteuse à la voix d’or.

«Je vais fêter mes 18 ans en Suisse»

<b>Spectacle</b> Le phénomène «Violetta» débarque à Genève ce week-end avec Martina Stoessel, l’égérie Disney des 6–14 ans.

Le cœur des filles de 6 à 14 ans bat la chamade pour Violetta. La jeune star de la série musicale argentine – diffusée depuis 2012 sur Disney Channel – rassemble 40 millions de fans à travers le monde et se décline en une pluie de produits dérivés et en spectacles lucratifs. La tournée Violetta Live 2015 – 83 concerts dans 24 villes européennes – s’arrêtera samedi et dimanche à l’Arena de Genève avec au programme les comédiens et les chansons en espagnol de la telenovela phénomène.
Les fans de Martina Stoessel – l’actrice et chanteuse argentine de 17 ans qui incarne Violetta – se surnomment les Tinistas. Ils scandent le nom de leur idole devant l’hôtel parisien où se déroule notre interview. «Ce succès est une première pour une série hispanique de voir des spectateurs français, allemands ou suisses vouloir parler et chanter en espagnol», confie Tini dans sa langue maternelle, assistée d’une interprète.

Proche de ses parents

Elle paraît très posée pour son âge et sereine, même en pleine tournée. «Avant un show je ferme les yeux, je me concentre et j’essaie de me détendre. Puis j’entre en scène.»
Son père, producteur de télé argentin, lui a permis de décrocher le rôle de Violetta. Voilà trois saisons que l’égérie Disney incarne l’apprentie chanteuse à la voix d’or de Buenos Aires. Elle avoue candidement être surprotégée par ses parents. «Ces trois dernières années, ils se sont encore plus rapprochés de moi à cause des dangers du showbiz. J’ai grandi mais j’ai plus de peine à me séparer d’eux qu’une fille normale.»
Martina doit faire ses adieux à l’ado Violetta. Elle confirme que la troisième saison de la série sera la dernière. «Je vais fêter mes 18 ans samedi en Suisse, se réjouit-elle. Ce sera un moment très spécial pour moi.»

«Violetta Live 2015», les 21 et 22 mars à l’Arena de Genève.

L’après-Violetta: chanter et danser

«Je suis quelqu’un de très anxieux et je préfère profiter de ce qui m’arrive plutôt que de me faire du souci pour demain», lâche Martina quand on évoque son avenir. «Je vais me consacrer à la musique, à chanter et à danser. Et un jour, j’espère me marier et avoir des enfants.» Pas question pour cette jeune fille sucre et miel de se dévergonder subitement comme Miley Cyrus, l’ancienne égérie de Disney. «On devient naturellement plus sexy avec l’âge et la femme en soi est provocatrice, observe-t-elle. Mais je n’ai pas envie de passer d’un extrême à l’autre du jour au lendemain. Je vais changer parce que je ne suis pas Violetta, mais ce changement sera graduel.»

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 16.03.2015, 13:40 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?