L'automne sur tous les tons

Saison des sorties L’automne, c’est une parenthèse en couleurs avant les mois les plus froids. On en profite pour passer d’une découverte à l’autre.

Que mangez-vous en automne? Que préférez-vous en automne? Les réponses de nos lecteurs lausannois en vidéo!

La Lausannoise Sarah Gala apprécie énormément l’automne. Pour sa douceur. «Je suis toujours subjuguée par le spectacle des couleurs que revêtent les arbres.
En outre, j’adore l’automne pour ses spécialités gastronomiques comme les mets à base de courge, les châtaignes, le raisin et bien évidemment la chasse», relève la jeune femme de 23 ans.
Au plan des activités, elle s’adonne à la cueillette des champignons et à la pêche. «Je profite également des températures douces pour effectuer quelques excursions en montagne et découvrir la Suisse et sa nature majestueuse.»

La Bernoise d’adoption de Péry, Marie-Josée Cortat (66 ans), elle, aime toutes les saisons. «Les changements de temps et de températures me vont à ravir, indique-t-elle. J’aurais de la peine à vivre à un endroit où il fait toujours beau et chaud, par exemple.»
La lumière qui varie d’intensité, les modifications de la nature, de ses couleurs, conviennent parfaitement à la couturière de profession. «Je travaille dans la mode et l’automne constitue un tournant: l’on revient à des vêtements plus sombres, couleur terre, plus sobres aussi.»
S’agissant des loisirs, Marie-Josée Cortat met l’automne à profit pour se promener en moyenne montagne, «car il n’y a pas, à cette altitude, le brouillard qui recouvre souvent la plaine».

Enfin, le bûcheron de Châtillon (JU), Georges Chalverat (56 ans), abonde dans le sens de la couturière: il se réjouit des métamorphoses de l’environnement. «Professionnellement, l’on commence les coupes de bois à l’automne et c’est plus agréable de travailler durant cette saison, car les grosses chaleurs estivales sont retombées.» La forêt, le Jurassien y retourne durant ses loisirs, pour s’y balader. Il se verrait bien goûter à l’automne aussi dans les Grisons «où les paysages doivent être somptueux».

Collaboration: Nicole Hättenschwiler et Mirko Stoppa

«Généralement, c’est Madame qui choisit le lieu de séjour»

Erich Bapst, expert à l’École supérieure de tourisme à Lausanne et directeur de SwissTrails

Erich Bapst, expert à l’École supérieure de tourisme à Lausanne et directeur de SwissTrails
Erich Bapst, expert à l’École supérieure de tourisme à Lausanne et directeur de SwissTrails

Quel est le type de tourisme en automne en Suisse?
Plutôt orienté vers la nature avec de courts séjours combinés entre culture et sport ou excursions et shopping en ville. Le tourisme équitable commence aussi à se frayer un chemin.

Qui influence le choix du séjour,  Madame ou Monsieur?
Ce sont souvent les femmes. Ensuite, sur place, chacun vaque à ses occupations favorites; peut-être le spa pour Madame et le sport pour Monsieur. De manière générale, les clients souhaitent de plus en plus une chaîne de services complets. C’est ce qui fait l’avantage d’une destination par rapport à une autre.

Quid de l’hôtellerie?
Elle traverse bien sûr une phase difficile en raison du franc fort. En outre, ces dernières années, l’amélioration constante des horaires et des connexions des transports publics influe négativement sur le tourisme de séjour. En effet, on peut quasi tout faire en excursion journalière en Suisse sans loger sur place. Un point fort d’un côté, mais qui a aussi des répercussions négatives sur l’hôtellerie.

Des différences entre Romands et Alémaniques?
Elles sont faibles, même si l’on constate que certaines catégories de clientèle préfèrent rester dans leur zone linguistique. Sinon, le tourisme lié à l’événementiel – festivals musicaux en été, par exemple – progresse. Cela est aussi important pour l’image d’une région ou d’une ville.

Deux saisons phares: été et automne

L’heure des cerfs-volants multicolores

À l’origine, les Chinois utilisaient le cerf-volant pour des raisons militaires. Il servait de signal, à porter des messages, à effrayer les ennemis ou à évaluer les distances. Aujourd’hui, jouer avec un cerf-volant est un passe-temps automnal apprécié, pour autant que le vent ne soit pas trop violent. Si la météo est à la pluie, on peut tranquillement bricoler l’objet volant tout à fait identifié chez soi. Une fois les nuages dissipés, il est temps de sortir et de faire voler sa création. Il convient encore de trouver un terrain vague où aucun arbre trop haut ou de ligne à haute tension n’entraveront la bonne marche vers le ciel du cerf-volant. Attention: le «pilote» doit toujours avoir le vent dans le dos.

La désalpe de Charmey (FR): 26 septembre

La descente des troupeaux de l’alpage est une fête. Celle de Charmey est particulièrement animée et joyeuse. Cette coutume vivante et authentique respire la tradition. Après avoir passé quatre mois en montagne loin de chez eux, les vachers accompagnés de leurs bêtes rentrent au village en cortège. Vaches, génisses, moutons et chèvres portent des arrangements de dahlias, de chrysanthèmes, de rhododendrons et de branches de sapin. Les vachers revêtent leurs costumes traditionnels et c’est un triomphe au son des cloches, des joueurs de cor des Alpes, des yodleurs et des lanceurs de drapeaux. Ensuite, place au grand marché de spécialités régionales.

www.desalpe.ch

Fête de la châtaigne au Tessin: octobre

En octobre, dans de nombreuses localités tessinoises, on célèbre la châtaigne. Ce fruit a nourri les populations pauvres du canton au fil des siècles. Un système spécial de séchage permettait de conserver cette denrée l’hiver. Ainsi, de fin octobre à mi-novembre, les châtaignes ramassées étaient placées dans les «grà» (séchoirs), où elles séchaient à une chaleur et dans une fumée modérées (sans flamme). Ainsi, il était possible de les consommer jusqu’au printemps. Il existe deux types de «grà»: l’un dans le grenier, l’autre dans un bâtiment isolé. Celui-ci comporte en général deux étages: on allume le feu au rez-de-chaussée en terre battue, et les châtaignes sont placées sur une grille de branches et d’écorces de jeune châtaignier entrelacées, laquelle recouvre le sol à environ 1,5 m de haut. Le feu reste allumé trois semaines; on retourne de temps à autre les châtaignes. Pour enlever l’écorce et la pellicule, elles sont sorties encore tièdes du «grà», puis battues ou écrasées avant d’être nettoyées avec un tamis. Avant de les manger, il faut les mettre à tremper toute une journée et les faire bouillir lentement trois à quatre heures.

www.ticino.ch/fr/

La Nuit des musées, Lausanne, Pully: 26 septembre

Ce samedi 26 septembre, la 15e Nuit des musées invite un public varié à découvrir la richesse
des 24 musées de Lausanne et de Pully. Et ce de 14 h à 2 h du matin! Outre les nombreuses expos, une centaine d’animations spéciales, de visites guidées et d’ateliers pour enfants sont proposés dans une atmosphère conviviale. Inédit: la manifestation met sur pied une radio éphémère sur les ondes FM et le public sera invité à se déplacer avec son récepteur FM pour la soirée festive.

www.lanuitdesmusees.ch

Le Rallye du Chocolat, Genève: 3 octobre

Samedi 3 octobre, de 10 h 30 à 17 h, on pourra sillonner la ville de Genève sur les traces du cacao et du chocolat. Le passeport de choc sera le guide indispensable de cette journée, ouverte à tous les amateurs de chocolat, petits et grands. Ce rallye gratuit s’inscrit dans le prolongement de la célébration de la Journée mondiale du cacao et du chocolat. Elle vise à sensibiliser le public aux conditions de production, de récolte et de transformation du cacao.

www.salondeschocolatiers.com/rallye-chocolat/

La passerelle à Farinet, Saillon (VS)

C’est entre vignobles et forêts que s’impose la fameuse passerelle à Farinet (140 m de haut pour 97 de long!), qui enjambe une gorge où coule la Salentse. La vue plongeante sur les gorges encaissées de la rivière est saisissante. On peut effectuer une promenade relativement courte, qui offre un magnifique point de vue sur les innombrables vignobles en direction de Sion. La passerelle est bien signalisée et, à partir de Montagnon, on y accède en vingt minutes environ le long de la forêt. Juste avant, une aire de pique-nique avec des tables et des bancs est à disposition pour une halte. La descente vers Saillon, d’abord en forêt puis au cœur des vignobles, dure quelque cinquante minutes.

www.saillon.ch/tourisme

Festival du film de Zurich: 24 septembre – 4 octobre

À la fois glamour, dédié aux cinéphiles et au grand public, l’événement zurichois ratisse large. Dans un sens positif! Il veut favoriser le dialogue entre les metteurs en scène qui percent, les nouveaux réalisateurs et l’industrie cinématographique, et les spectateurs, quels qu’ils soient. Dès cette semaine, l’événement fait fort avec la présence de l’acteur américain Kiefer Sutherland, popularisé par la série «24 Heures chrono». Autre invité de marque (et d’honneur): le comédien austro-allemand Christoph Waltz.

www.zff.com

Les Automnales ou Foire de Genève: 13 – 22 novembre 2015

Ce rendez-vous incontournable à Palexpo Genève accueille 450 exposants sur 50 000 m2! Il se décline en quatre thématiques: Bien-être et loisirs, Tout pour la maison, Plaisirs des saveurs et Divertissement. C’est ainsi qu’une exposition féline/canine internationale, un salon nautique, un autre de l’art du mouvement, des jours vintage, etc., attendent les visiteurs. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

http://www.automnales.ch

Rendez-vous Bundesplatz, Berne: 16 octobre – 29 novembre 2015

Le Rendez-vous sur la Place fédérale habille le Palais fédéral de jeux de lumière somptueux. Ils sont agrémentés d’images monumentales adaptées au vénérable bâtiment. Le tout est enrobé de différents styles de musique. L’ambiance qui en résulte est magique et unique. Deux représentations ont lieu tous les soirs à 19 h et 20h30 du 16 octobre au 29 novembre 2015 (pas de représentation le 18 octobre en raison des élections fédérales, ainsi que les 22 et 23 novembre – Marché aux oignons).

La foire d’automne à Bâle: 24 octobre - 8 novembre

Connu loin à la ronde, cet événement marque l’histoire de la cité rhénane depuis plus de 500 ans. C’est d’ailleurs la plus ancienne et plus grande foire de Suisse. Les Romands se pressent à cette fête déployée sur sept places principales et dans une halle de foire. On a l’impression que Bâle dans son ensemble se transforme en gigantesque kermesse où les enfants s’amusent sur les manèges et dans les différentes attractions prévues pour eux. L’un des points forts de l’automne événementiel en Suisse se termine au soir du troisième dimanche.

 
01
sur
 

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
Getty Images, Alamy, SP; infographie Coopération
Publication:
lundi 21.09.2015, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?