Jan Schwarzenbach, œnologue chez Coop, apprécie l’Heida avec les crêtes de coq.

«Laissez-vous surprendre»

Vin et Avent Vin et spécialités de Noël peuvent-ils faire bon ménage? Un test a réuni neuf personnes et… presque autant d’avis.

Bonne surprise ou échec râpeux? L’audace n’est pas toujours payante entre le vin et les douceurs: tandis que le goût du pain d’épices bernois aux noisettes est rehaussé par le vin, le brun de Bâle se montre plutôt récalcitrant à une alliance avec du vin…

«

Situation de crise»

Patrick Zbinden, au sujet du mariage Amarone/brun de Bâle

«Rien ne peut foirer»

L’idée de combiner un Amarone à des mandarines ou des souris fourrées vous rebute? Rassurez-vous: les différents goûts se marient bien mieux qu’on ne pourrait le croire.
Neuf personnes se sont réunies pour voir si les spécialités de l’Avent – de la mandarine aux amandes enrobées de chocolat épicé en passant par les stollens – sont compatibles avec le vin. Toutes sortes de vins. Pas seulement le Vino Santo ou le Sauternes qu’on savoure en dessert. Un Côtes-du-Rhône et un Amarone figurent dans l’assortiment du test.
«Avec l’envie d’expérimenter, un peu de courage et du doigté, rien ne peut foirer», affirme Patrick Zbinden. Pour cet analyste sensoriel, l’harmonie n’existe que lorsque les arômes se goûtent longtemps en bouche, parallèlement les uns aux autres. Aucun arôme ni le goût des différents ingrédients ne doit dominer.
Dégustateur aguerri, Patrick Zbinden prend une gorgée d’Amarone, mordant ensuite dans des friandises de saison. Il trouve l’étoile à la cannelle et le panettone sans intérêt. Le brun de Bâle, affreux. En revanche, les amandes enrobées de chocolat aux épices font un mariage parfait, tout simplement.
Le résultat global des combinaisons testées correspond à ces exemples: acceptables, sans être vraiment époustouflantes. Quoique. Nadine Bauer, rédactrice culinaire à la presse Coop, goûte la combinaison de l’amigne avec des mandarines et avec des milanais: «C’est fou, comme ce vin fait ressortir le goût du beurre!»

Nicole Sütterlin n’a pas eu la tâche facile lors de cette dégustation.

Bernois accommodant

Ses collègues Michaela Schlegel et Nicole Hättenschwiler sont, à l’instar de Patrick Zbinden, séduites par l’alliance entre l’Amarone fruité et le goût de cannelle des amandes enrobées de chocolat.
L’œnologue Jan Schwarzenbach aime la saveur anisée des crêtes de coq avec l’heida. Dégustateur au Grand Prix du vin suisse, John Wittwer découvre le pain d’épices bernois aux noisettes. La spécialité bernoise de l’Avent se marie à merveille avec le légendaire vin valaisan. À essayer! Cette pâtisserie à base de noisettes moulues, de sucre et d’œufs s’allie à toutes sortes de vins et fait très bonne figure avec un verre d’amigne ou de moscato.

«

Ce vin serait parfait avec un gigot»

John Wittwer, au sujet du Côtes-du-Rhône

Français récalcitrant

Le Côtes-du-Rhône, par contre, est réticent à toutes les spécialités de l’Avent. La responsable des vins chez Coop, Sylvia Berger, et sa collègue Nicole Sütterlin n’ont pas eu la tâche facile. «Ce vin ne va avec rien!» résume Sylvia Berger, en relisant ses notes de dégustation. Ce vin riche en tanin a pourtant d’autres atouts. Ou comme le dit John Wittwer sans détours: «Ce qui serait parfait pour ce vin, c’est un gigot d’agneau…»

Chaque dégustateur s’est fait l’auteur de notes, parfois surprenantes.

Ce pommard a de la race

L'experte

Marie Linder, spécialiste en vin

Marie Linder, spécialiste en vin
Marie Linder, spécialiste en vin

On pourrait présenter l’appellation Pommard comme celle produisant les pinots noirs les plus masculins de Bourgogne. C’est ce que confirme ce beau vin racé, à la robe rouge sombre, au parfum minéral. En bouche, une trame tannique enrobée d’une texture soyeuse soutient les arômes de l’attaque jusqu’à la finale qui, elle, propose des notes chaleureuses, légèrement épicées.
Un pinot noir un brin austère qui mérite une ouverture de la bouteille plusieurs heures avant le service ou alors offrez-lui quelques années de vieillissement. Ce cru à la personnalité affirmée démontre que le pinot noir peut se montrer robuste et se fera le compagnon idéal d’une viande rouge, d’un magret de canard ou d’une fondue bourguignonne.

Pommard Louis Jadot AOC, 2011

Prix: 34 fr. 95/75cl
Origine: France
Région: Bourgogne
Cépages: pinot noir
Maturité: 2014-2017
Disponible: dans les grands points de vente ou sur: www.coopathome.ch

.
.

www.coopathome.ch
Plus dʼinfos sur le vin sur www.mondovino.ch
Regula Bättig
Photo:
Martin Heimann, SP
Publication:
lundi 08.12.2014, 13:00 heure

Retrouvez toutes nos recettes