De manifestation de spécialistes, le Marché-Concours est passé au stade de grande fête populaire réunissant les générations et des visiteurs en provenance de toute la Suisse et de l’étranger.

Le cheval roi au Marché-Concours jurassien

Événement Tiercé gagnant pour le village de Saignelégier (JU), qui fêtera la plus noble conquête de l’homme du 7 au 9 août.

Il y a 118 ans, lors de la première édition du Marché-Concours, celui-ci ressemblait davantage à une exposition agricole qu’au Marché-Concours tel que nous le connaissons aujourd’hui. «L’on trouvait, outre les chevaux, également des vaches, des cochons et des poules», souligne Gérard Queloz, président du comité d’organisation.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

De marché dont l’objectif était de vendre des chevaux, la manifestation est progressivement devenue un concours. «Désormais, ce sont les meilleurs sujets qui sont exposés, la crème de l’élevage suisse», poursuit notre interlocuteur. C’est le samedi matin dans la halle-cantine et de grandes tentes attenantes que quelque 400 spécimens font le bonheur des visiteurs.

L’aspect folklorique, au sens premier du terme, qui allait gagner en importance, a fait son apparition à partir de la troisième édition. Puis, dès 1979, les cantons, à raison d’un par an, sont conviés à la fête. Fribourg a ouvert les feux. Cette année, ce sont les deux demi-cantons d’Appenzell Rhodes-Intérieures et Rhodes-Extérieures qui vont être sous les feux de la rampe.
De nos jours, les fameuses courses campagnardes sont l’un des clous du Marché-Concours. Autre point (très) fort: la dernière course du dimanche après-midi, celle des chars romains à quatre chevaux. «Environ 70% du cortège est le fruit du canton hôte», précise Gérard Queloz. Quant au quadrille campagnard, il s’agit de la démonstration de l’utilisation du cheval Franches-Montagnes (voir encadré), qui tire un attelage ou est monté à cru (sans selle). «On a donc là un animal très polyvalent.»

Près de 50 000 spectateurs

Le succès populaire du Marché-Concours ne se dément pas depuis des lustres avec 40 000 à 50 000 visiteurs par édition en provenance de toute la Suisse et aussi de l’étranger parce qu’il est tout simplement unique.
La manifestation a donc Saignelégier pour cadre, une bourgade de 2500 habitants au cœur des Franches-Montagnes, oasis de verdure et haut lieu du tourisme jurassien.
Le dessinateur Derib, père du petit Indien Yakari, publie pour le Marché- Concours 2015 une magnifique BD, Le Galop du Silence (Éd. AS’Créations), valorisant la race Franches-Montagnes, ainsi que la région tout entière via le parcours de son héroïne, Manon, qui revient au pays.
Toujours à propos de tourisme aux Franches-Montagnes, des stars montantes de l’architecture mondiale vont réaliser sept nouvelles cabanes originales au camping de Saignelégier. Afin de faire vivre aux clients une expérience nouvelle de ce type d’hébergement. Ouverture prévue en 2017. 

La race Franches-Montagnes

Un cheval qui a évolué avec le temps
Le «Franches-Montagnes» est le seul cheval de race suisse indigène. Petit (152 cm au garrot) à la base et trapu, il était utilisé pour les travaux aux champs. Avec la motorisation dans l’agriculture, il a gagné en taille et a été affiné par croisement. S’il a toujours de la force, il est dorénavant aussi utilisé pour les randonnées. Les effectifs du Franches-Montagnes diminuent. Son avenir passe sans doute par l’agrotourisme.

www.marcheconcours.ch

Cconcours: gagnez des billets!

Invités prestigieux
Coop est le sponsor principal du Marché-Concours de Saignelégier depuis plusieurs années. Pour que vous puissiez assister à la grande fête du cheval qui accueillera, comme invités d’honneur, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf et le président du Conseil des États et régional de l’étape Claude Hêche, nous vous faisons gagner 5 × 2 entrées, valables le samedi 8 et le dimanche 9 août 2015.

Participer au concours

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
Swiss-image.ch, Nicolas de neve
Publication:
lundi 20.07.2015, 14:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?