«Les clients se tournent vers les produits locaux»

Responsable Marketing et Acquisitions chez Coop, Philipp Wyss,  
nous explique ce qui se cache derrière le nouveau label «Ma région».

Coopération.  Le projet «Ma région» démarre cette semaine chez Coop. De quoi s’agit-il?
Philipp Wyss.  Depuis des années, Coop est une plate-forme pour les produits suisses régionaux. Nous souhaitons renforcer cet engagement, le rendre plus visible et poursuivre cet essor. Cela se fera notamment en étoffant notre assortiment et en continuant à surprendre nos clients avec de nouvelles spécialités locales et régionales.

Ça veut dire que, dans le magasin Coop de ma région, je trouverai d’autres produits régionaux que ceux d’un magasin Coop à Davos?
C’est déjà le cas aujourd’hui. Notre projet vise à renforcer ce principe. Au niveau national, nous proposons des produits comme Coca-Cola; au niveau régional, des produits qu’on pourra acheter sur tout le territoire des Grisons; enfin, au niveau local, des produits d’une fromagerie de Davos, par exemple, et qu’on ne trouvera qu’à Davos.

Il se peut donc que certains produits ne soient vendus que dans deux succursales locales de Coop?
On peut l’imaginer. Ainsi, nous pouvons soutenir et promouvoir de petites entreprises qui, de par leur taille, ne peuvent pas produire de plus grandes quantités. Toutefois, grâce à Coop, elles bénéficient d’un canal de vente supplémentaire. 

Le design de l’emballage sera-t-il le même pour tous les produits «Ma région»?
Non, justement. Il faut aussi souligner la diversité sur le plan visuel. Nous n’entendons pas créer un label uniforme pour tous les produits. Avec «Ma région», nous offrons une sorte de parrainage, un label de qualité pour rassembler sous ce nom les produits locaux et régionaux de petites entreprises, dans leur habillage propre. La bière en est un excellent exemple: notre assortiment se compose de plus de 200 bières régionales. Maintenant, il ne s’agit pas de proposer une bière «Ma région» pour laquelle l’étiquette serait la même, quelle que soit sa provenance. Nous voulons des produits locaux, dans un habillage local.

Philipp Wyss: 
«Les marques qui 
participent à ce projet 
se distinguent par un caractère très personnel.» 

Il existe toutefois un logo unique: à quoi correspond le trèfle? 
Le trèfle à quatre feuilles est un porte-bonheur. Et la feuille rouge dans le logo représente un cœur. Ces deux motifs symbolisent la qualité, l’amour et le plaisir. C’est  le message que doivent faire passer les produits régionaux aux clients lorsqu’ils les achètent, puis les consomment.

Quelles conditions doit remplir un produit pour bénéficier du parrainage «Ma région»?
Il doit convaincre les habitants d’une région et être représentatif de celle-ci. Le rayon géographique n’est pas l’élément le plus important. Qu’il s’agisse de tranches de pommes séchées ou de semoule de maïs, nous avons pris le parti de ne fixer aucune limite stricte en termes de kilomètres. Pour les montres suisses, il faut avoir une vision plus large de la région que pour les abricots du Valais. Il est impératif que les produits frais vendus sous le label «Ma région» soient intégralement produits dans la vallée ou la région de commercialisation. 

Pour les produits composés, il est impératif que les ingrédients principaux proviennent de la région mentionnée. Prenons l’exemple d’un yogourt au chocolat: le lait doit être produit par un paysan de la région, mais pas le chocolat, bien sûr. 

On doit presque toujours pouvoir retrouver le goût de la région. C’est pourquoi les spécialités régionales trouvent leur origine dans une zone géographique définie. Sur un mode gastronomique, les spécialités nous parlent aussi de la région et de ses habitants, de leurs métiers, de leurs traditions, etc. Mais au final, les produits doivent aussi convaincre par la qualité et le goût.

«

Les produits doivent correspondre à 100% à la région»

Comment vous assurez-vous que ces conditions sont respectées? 
Nous effectuons des vérifications chez les fournisseurs, prélevons des échantillons, réalisons des tests, etc. Les producteurs locaux se portent personnellement garants de leur produit. Car si ces marques sont régionales et plutôt confidentielles, elles ne s’en distinguent pas moins par un caractère très personnel.

Combien de produits Coop portent le label «Ma région»?
Nous proposons aujourd’hui quelque 2500 articles régionaux. Près de 500 viennent de faire leur entrée dans notre assortiment. Auparavant, nous commercialisions 2000 produits régionaux dans nos filiales. Parmi ceux-ci, différents articles provenant des parcs naturels de Suisse, disponibles dans les points de vente homologués des régions concernées. 

De quel type de produits s’agit-il? 
Globalement, on trouve ces produits dans les rayons Boissons, Alimentation et Plantes. Concernant les boissons, il s’agit surtout de bière et de vin. Le fromage vient naturellement compléter l’offre du rayon Alimentation. La Suisse dispose d’une offre plus variée que la plupart des autres pays. 

Les autres produits concernés sont la charcuterie, les fruits, les légumes, le miel et la confiture. Au rayon Plantes, enfin, citons les fleurs coupées, les plants et les herbes aromatiques ainsi que les sapins issus de plantations régionales. 

Coop mise sur le régionalisme. Une nouvelle tendance? Jusqu’à présent, Coop mettait surtout
l’accent sur le développement durable…
L’un n’empêche pas l’autre: des biens non seulement produits mais aussi vendus dans une même région présentent un moindre impact en termes de transport. On peut alors déjà parler de développement durable. Nous proposerons de nombreux produits régionaux issus de l’agriculture biologique. 

Enfin, nous souhaiterions offrir le choix le plus vaste possible à notre clientèle, tantôt demandeuse de produits locaux, tantôt de produits étrangers. Ainsi, un même client pourra un jour acheter un pinot noir de la région et une autre fois un vin rouge espagnol. Le client fait son choix en fonction de la situation, quelle que soit la catégorie du produit. Cependant, la clientèle se tourne de plus en plus vers les produits locaux et régionaux, en particulier pour les fruits et les légumes. 

Des produits connus en Suisse comme le saucisson vaudois ou l’anneau de Willisau pourraient-ils obtenir ce label? 
Il s’agit en principe de produits nationaux, mais dans son village, l’anneau de Willisau est la «star» du coin. Si nous organisons une action «Ma région» là-bas, l’anneau de Willisau sera bien sûr de la partie. 

«

La notion de région dépend de la façon dont nous nous déplaçons»

Quel sens a le mot région pour vous?
Je vis dans la région de Sursee (LU) et, pour moi, elle s’étend jusqu’au Seetal. Ma vision de la région tient au fait que je suis souvent sur les routes, à VTT. Notre compréhension de la notion de «région» dépend de la façon dont nous nous déplaçons. La région est un concept propre à chacun. Je suis aussi un bon vivant: en dégustant un bon fromage de ma région, je me sens chez moi!

«Ma région»


Label de qualité

Les clients se tournent vers les articles produits près de chez eux. Le nouveau label de qualité de Coop, «Ma région», signale les produits qui proviennent des environs. Il est un gage de fraîcheur et d’authenticité du goût, et soutient l’agriculture et l’industrie dans les régions suisses. L’assortiment des grands supermarchés Coop – mais également des Coop brico + loisirs – se compose de produits variés tels que fromage, charcuterie, fruits et légumes, miel, bière et vin. Il intègre aussi d’autres articles: fleurs coupées, plants, herbes aromatiques et d’autres plantes, ainsi que des sapins et des étoiles de Noël.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Christian Degen

Rédacteur

.

Photo:
Yannick Andrea
Publication:
lundi 10.03.2014, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?